lundi 27 juin 2016

Ça roule pour Mathis, déjà 38 % de son objectif atteint! #monprojet

L’argent ne pousse pas dans les arbres! Depuis quelques mois, Mathis, aidé par sa maman, apprend les principes de l’épargne et de l’autonomie financière en utilisant le produit Mon projet d’épargne de Desjardins.


Ça roule pour Mathis, déjà 38 % de son objectif atteint! #monprojet par Julie Philippon

Un scooter pour ses 14 ans! 

Mon projet d’épargne permet à Mathis d’amasser des fonds pour un projet qui lui tient vraiment à cœur : s’acheter un scooter jaune pour ses 14 ans! Pour atteindre son objectif de 750 $ d’ici mai 2017, il a choisi les termes qui correspondent le mieux à sa réalité, soit un virement de 63 $ chaque mois.


Ça roule pour Mathis, déjà 38 % de son objectif atteint! #monprojet par Julie Philippon



Après 3 mois, il a déjà accumulé 289 $, soit 38,5 % de son objectif. Youpi! 

À l’occasion de son anniversaire, il a déjà reçu de l’argent de son entourage pour l’encourager dans la réalisation de son projet (heu, moi!?!). En fait, ne lui dites pas, mais, je compte bien récidiver à Noël. ☺

Après quelques mois c’est déjà bien parti!

Ce qui motive beaucoup Mathis, c’est de voir l’évolution de son solde lorsqu’il fait son suivi en ligne. Les graphiques sont clairs et faciles à comprendre. Ça rend son rêve encore plus concret!


Si son objectif n’est pas atteint 

Quand je lui ai demandé ce qu’il ferait s’il n’atteignait pas son objectif financier en mai 2017, il m’a dit qu’il emprunterait à ses parents les sous manquants. En jasant avec lui, je lui ai souligné qu’il recevrait peut-être de nouveaux dons ou que ses parents pourraient peut-être suppléer les fonds nécessaires.



Sa réponse, si sage pour un jeune de 13 ans, m’a vraiment surprise : « Si je manque d’argent pour l’achat de mon scooter, je vais l’emprunter à mes parents, mais je vais TOUT leur rembourser. Mon père a acheté sa première voiture tout seul et il en était fier. Moi aussi, je le serai! »

De plus, ce qui rassure Mathis et ses parents, c’est qu’il a la possibilité de repousser l’objectif à une date ultérieure sans problème avec Mon projet d’épargne. La seule chose qu’il ne peut pas changer c’est son objectif cible (soit 750 $ pour Mathis). Il peut reporter et même modifier le montant de ses versements, mais aussi changer la date de fin de son objectif.


S’il dépasse son objectif? 

Mathis compte bien atteindre son objectif, et parti comme ça, il va même le dépasser. Pas de problème, les idées se multiplient. Il aura aussi besoin d’argent pour payer son permis de conduire. S’il en reste, peut-être bien un « casque super cool assorti à son scooter de rêve jaune »? Enfin, il a déjà décidé quel sera son prochain projet d’épargne : mettre des sous de côté pour pouvoir payer ses cours de conduite lorsqu’il aura 16 ans!

Il a vraiment de la suite dans les idées ce jeune homme!


Mon projet d’épargne résumé en quelques points 

Si je devais résumer Mon projet d’épargne en quelques adjectifs, je dirais qu’il est simple, flexible, participatif et avantageux. Pourquoi?

• Le produit est offert en ligne via AccèsD : le jeune s’inscrit, nomme son projet, choisit le montant qu’il souhaite amasser, programme la fréquence des virements qu’il veut effectuer et fixe le temps qu’il se donne pour atteindre son objectif.
• La durée est de 6 mois à 5 ans. Les objectifs d’épargne sont de 50 $ à 5 000 $ pour les moins de 18 ans, et jusqu’à 25 000 $ pour les 18 à 30 ans.
• Les modalités de virements du projet peuvent être modifiées en tout temps.
• Un imprévu? Le jeune peut fermer son projet et récupérer les sommes accumulées (ici, c’était la plus grande crainte des parents de Mathis).


Ça roule pour Mathis, déjà 38 % de son objectif atteint! #monprojet par Julie Philippon


• Il peut diminuer le montant ou la fréquence des versements pendant une période déterminée.
• Il n’est jamais pénalisé pour avoir sauté un versement ou si l’objectif n’est pas atteint.
• Les participants ont la possibilité de demander à leur famille ou à leurs amis membres de Desjardins de contribuer à la réussite de leur projet via AccèsD.
• Le taux d’intérêt est avantageux.
• Une récompense est offerte à la fin de chaque année si un minimum de 5 % de l’objectif est atteint.
• Une bonification additionnelle est aussi allouée à l’atteinte de l’objectif.


S’encourager mutuellement pour épargner! 

Nous avions l’âge de Mathis lorsque sa maman et moi sommes devenues amies. Je me rappelle qu’à cette époque, elle ramassait ses sous dans un gros bac de plastique. Je revois ses yeux qui brillaient lorsqu’elle prenait son carnet de caisse pour y consulter le solde qui grandissait chaque mois.

D’ailleurs, c’est un peu elle qui m’a appris à mettre de l’argent de côté. Je l’entends encore me dire : « Julie, garde ton argent, ne dépense pas pour ça. » C’était toujours dit avec respect et je lui suis reconnaissante encore aujourd’hui.


En lui offrant la chance de tester pour moi Mon projet d’épargne dans le cadre d’une collaboration avec Châtelaine et Desjardins, j’ai pu à mon tour lui faire découvrir une nouvelle forme d’épargne – 30 ans plus tard.


Mon projet d’épargne est une belle façon d’encourager nos jeunes à persévérer dans l’espoir d’atteindre leurs rêves, tout en démystifiant le concept de l’épargne! Vivement que je puisse commencer avec mes enfants une fois qu’ils auront atteint leurs 13 ans, dont les convoitises (des besoins selon eux) grandissent aussi vite qu’eux!



Maintenant, c’est au tour de vos jeunes de commencer. 

Quel serait leur premier projet? 

Et vous, quel aurait été le vôtre?


• Visitez le site de Desjardins pour en apprendre plus sur Mon projet d’épargne
Divulgation : j’ai reçu une compensation financière pour participer à ce défi à titre de blogueuse du programme Elles ont testé de Châtelaine, mais comme toujours, les idées, les photos et les opinions m’appartiennent.

jeudi 23 juin 2016

La Valse de Kalimba #concours


Il y a quelques jours, plusieurs personnes ont partagé avec moi une vidéo Kalimba? Ne connaissant pas encore cette artiste, je suis allée voir la vidéo et j’ai cherché un peu pour savoir qui elle était.


Qui est Kalimba? 


Kalimba est une artiste pour enfants qui célèbre l’unicité et les talents de chacun, peu importe qu’ils se sentent, un peu différents, peu importe s’ils ont un trouble, une maladie ou encore un handicap : TDAH, dysphasie, Dyspraxie, syndrome de Down, etc.

 Oh! Que ça me parle! Pas vous?






"Un spectacle musical, énergique, drôle et participatif. On y parle de RYTHME, de CORPS HUMAIN, de la musicalité du corps humain, de l'importance de BOUGER, de suivre notre propre rythme et de respecter celui des autres"

Elle connaît d’ailleurs beaucoup de succès auprès des enfants, quand elle fait des tournées dans les écoles ou qu’elle donne des spectacles pour la famille. Parce que je crois que son message « Droit à la différence & la célébration des talents de chaque enfant » doit circuler le plus possible et rejoindre le plus de familles possible, j’ai accepté de vous en parler ici, sur ma tribune personnelle.

« Valse de Kalimba » : concours!


 La « Valse de Kalimba » est une vidéo vraiment touchante qu’elle a tournée avec sa fille. Je vous invite à aller la visionner ici et commenter directement sur la page de la vidéo ici, sur sa page Facebook.

En commentant sous la vidéo directement, indiquez à qui vous aimiez l’offrir (pst, vous avez le droit de vouloir la garder pour vous, c’est aussi une bonne réponse) et revenez m’indiquer, en commentaire, sous ce billet que vous l’avez fait pour que je puisse vous retracer.*





Pourquoi? Parce que j’aurais la chance de faire tirer 3 DVD parmi les personnes de mon blogue qui auront commenté sur la page Facebook de la vidéo (cliquez sur le petit "f" blanc à droite, au bas l'image ci-dessous pour aller commenter)!

De plus, 5 paires de billets pour un spectacle de Kalimba seront aussi tirées parmi tous les abonnés à la page Facebook de Kalimba lorsqu’ils auront atteint 3000 membres.

Enfin, en vous abonnant à l’Infolettre, vous pourriez aussi gagner une des 5 paires de billets supplémentaires qui seront tirés parmi les abonnés, yé!


Alors, je vous souhaite bonne chance et surtout longue vie à cette artiste qui fait une réelle différence dans la vie des enfants et de leur famille grâce à son travail! 


* Le concours se termine le 1er juillet 2016, il est réservé aux résidents canadiens de 18 ans et plus.




MERCI MAMAN! #concours #mamanpg #rio2016

Déclaration : Je suis une blogueuse mamanP&G. En tant que membre de ce groupe, je reçois des produits et un accès privilégié à des événements et à des occasions spéciales offerts par P&G. Les opinions exprimées sur ce blogue sont les miennes.

En avril dernier, je partageais une vidéo touchante de P&G, Merci, maman - Forte/Jeux Olympiques Rio 2016,  J'attends chaque nouvelle vidéo de P&G avec impatience, en ne croyant pas qu'ils pourront faire mieux que les dernières et chaque fois, je suis soufflée, j'ai les larmes aux yeux.

Mamans fortes

La maternité aura toujours ses hauts et ses bas. Que vous ayez à surmonter de petits obstacles ou à triompher face à de grands défis, il n’y a rien que vous ne feriez pas pour que vos enfants aient le meilleur avenir possible. P&G célèbre les mamans fortes comme vous (NOUS!), et attribue aux mamans du monde entier le succès des athlètes olympiques dans sa vidéo “Merci maman”.

Merci maman #concoursmamanpg #rio2016 par Julie Philippon

C’est parce qu’elles nous transmettent leur force que l’on devient plus fort. Cet été, alors que nous célébrons les athlètes du monde entier aux Jeux olympiques de 2016, n’oublions pas celles qui les ont inspirés tout au long de leur parcours : les mamans. 

Vous aussi, vous l'êtes!

J'ai eu plusieurs fois l'occasion de témoigner au sujet de mon quotidien de mamans d'enfants ayant des besoins particulier (j'ai même écrit un livre sur le sujet!). Dès que je le peux, je prends aussi la parole pour toutes les mamans qui n'ont pas toujours accès à une tribune ou juste le temps de le faire.

On veut votre témoignage

Pensez à un moment où vous avez surmonté un obstacle et en êtes ressortie une femme et une mère plus forte (il doit bien y en avoir des dizaines, je n'en doute même pas!). P&G aimerait avoir votre témoignage que nous pourrions partager avec mes lectrices, mais aussi toutes les personnes qui fréquentent le site PGvereday.ca, ICI.

Comment faire?

En visitant le site afin de partager votre témoignage, mes lectrices pourront regarder la vidéo à nouveau (sans pleurer?), trouver d’incroyables #BonsRabaisImprimables ainsi que des articles, des astuces et des conseils utiles.

Merci maman #concoursmamanpg #rio2016 par Julie Philippon
Partagez votre témoignage sur la page ici - capture d'écran

Concours pour vous remercier


Mais surtout, j'aurai la chance de faire tirer une carte cadeau Visa d’une valeur de 100 $ aux participantes qui auront partagé leur propre témoignage sur la page PGeveryday.ca/fr/thankyoumom. Pour le moment, il n'y a encore qu'un seul témoignage...Le mien!

Merci maman #concoursmamanpg #rio2016 par Julie Philippon
Mon propre témoignage sur la page de P&G Au quotidien

Alors, vous avez jusqu'au 30 juin, 23h59, pour laisser un commentaire. Une gagnante sera tirée au sort, pour gagner, elle devra avoir plus de 18 ans et résider au Canada. Laissez-moi un p'tit message ici, ou dans votre témoignage, pour que je puisse retracer mes gagnantes SVP. Merci et surtout, bonne chance!

Pour ne rien manquer des JO


Suivre les Jeux Olympiques, avec les yeux d'une maman d'ici, mon amie blogueuse Jaime Damak, de Je suis une maman, y sera en personne, vous n'avez qu'à la suivre avec le hashtag #‎JaimeÀRio‬


Bonne chance chères mamans, j'admire votre force et votre courage, au quotidien, la vie en général est difficile, lorsqu'on devient parent, c'est en plus intense, rien ne nous préparait à autant d'amour, mais aussi de fatigue, de peurs, etc.

Merci les mamans, j'espère qu'une d'entres-vous pourra 
se gâter grâce à ce concours!
Juliexx

  • Vous pouvez me suivre sur TwitterFacebookInstagram et Pinterest 
  • N'oubliez pas que vous pouvez toujours trouver des bons-rabais sur pgeveryday.ca/fr.
  • Ce concours n’est pas appuyé, conçu ou administré par P&G, ni associé à ce dernier. En participant au concours suivant, vous acceptez, si vous gagnez, que vos coordonnées soient partagées avec le service des relations publiques de P&G et l’agence de livraison pour recevoir votre prix.  Veuillez prévoir de 4 à 6 semaines suivant la date de clôture du concours pour la réception de votre prix. Ce concours peut apparaître sur d’autres blogues rédigés dans le cadre du programme #PGmom/#mamanPG.  Toutefois, afin d’être équitable, vous ne pouvez gagner qu’une seule fois par concours.  Si votre nom est sélectionné plus d’une fois, un autre gagnant sera choisi. Tous les gagnants doivent résider au Canada.

mercredi 22 juin 2016

Votre enfant handicapé nécessite-t-il des soins exceptionnels?

Si oui, vous pourriez avoir droit au nouveau Supplément pour enfant handicapé nécessitant des soins exceptionnels?

Votre enfant handicapé nécessite-t-il des soins exceptionnels? Julie Philippon


Le gouvernement vient de publier un communiqué ici pour annoncer la nouvelle. Pour faire la demande, il faut remplir le formulaire ici, l'imprimer et le poster.

Votre enfant handicapé nécessite-t-il des soins exceptionnels? Julie Philippon
Le communiqué est disponible ici

J'ai reçu l'information de plusieurs amis en me réjouissant pour les familles qui pourraient avoir ce supplément sans croire que nous aurions accès à cette mesure d'aide parce que mes enfants ne sont ni gavés ni aux couches. Je me trompais peut-être.


Comment faire une demande de supplément pour enfant handicapé nécessitant des soins exceptionnels?

Si vous recevez déjà le Paiement de soutien pour enfants présentement (sinon, il faut commencer par là!) il suffit de répondre à 4 questions et de remplir le formulaire s'il y a lieu (qui est aussi très court), c'est beaucoup plus simple que ce que je pouvais croire - ce qui est très rare comme situation, avouons-le!

En gros, vous pouvez faire une demande, en cliquant ici, si vous répondez à trois critères:

  • Vous devez déjà recevoir le Supplément pour enfant handicapé
  • Votre enfant doit vivre avec vous 
  • La situation de votre enfant doit correspondre au Cas A ou au Cas B


Votre enfant handicapé nécessite-t-il des soins exceptionnels? Julie Philippon
Cas A

Votre enfant handicapé nécessite-t-il des soins exceptionnels? Julie Philippon
Cas B

Pour imprimer le formulaire, cliquez ici
Je ne pensais pas que nous étions éligibles, mais je reconnais la situation de Fillette dans le Cas A, Je vais donc remplir le fameux formulaire et l'envoyer, c'est à suivre.

Votre enfant handicapé nécessite-t-il des soins exceptionnels? Julie Philippon
Exemple de Cas A trouvés ici




Je suis mélangée, encore, par différents sentiments.

Une bonne ou une mauvaise nouvelle?


J'aimerais mieux ne pas reconnaître mes enfants dans ces cas et ne pas avoir à faire ce genre de demande. En même temps, il y a une organisation officielle qui décrit mon quotidien, qui nomme les difficultés de ma fille, qui, du même coup, semble valider que nous avons besoin de soutien, etc.

Je me bats au quotidien pour que mes enfants qui ont des besoins particuliers reçoivent les services dont ils ont besoin, que mon travail de proche aidante soit reconnu (alors que je risque plutôt de perdre mon emploi parce que je ne suis pas capable de travailler à temps plein dans les heures de classe), que les familles reçoivent du support, pour que la population cesse de répéter des clichés dans lesquels les tabous sont rois, etc.

Je vais donc remplir ce formulaire et inviter toutes les personnes qui ont une petite chance de recevoir ce coup de pouce de le faire.

Enfin, pouvez-vous m'aider à partager ce message pour rejoindre le plus grand nombre de familles touchées par cette réalité?




Note: si nous sommes pas retenus, je trouve quand même que c'est une bonne nouvelle. Je me réjouis pour ceux qui recevront ce supplément. Si mon enfant n'est pas reconnu "assez handicapé", je ne serai pas fâchée après ceux qui le sont, il n'y a rien à envier à un parent qui reçoit de l'aide financière pcq son enfant est différent.










Fin d'une étape ou le moton dans le gorgoton!

Fin d'une étape ou le moton dans le gorgoton! par Julie Philippon
Fin d'une étape ou le moton dans le gorgoton: Fillette attentive, pendant la cérémonie de remises des diplômes

Hier, j'accompagnais Fillette à la cérémonie de finissants de sa cohorte alors que celle-ci poursuivra l'an prochain au primaire pour une dernière année.

Une dérogation pour rester au primaire une année de plus


Suite à de nombreuses démarches, la commission scolaire a accepté que notre fille, qui aura encore 11 ans à la rentrée, puisse continuer de grandir dans son corps et dans sa tête avant son passage au secondaire.

Ce ne fut pas facile, personne n'était d'accord avec nous au départ autant du côté du personnel que de la direction. Pourtant, si ma fille était née 26 jours plus tard, il n'y aurait même pas eu de démarche à faire.

Une petite année, ce n'est pas magique, elle ne va pas reprendre le retard accumulé lors des six dernières, mais cela va lui permettre de gagner un centimètre au deux, de prendre un peu de maturité alors qu'elle aime encore écouter Mini TFO, Dora et toutes les histoires de princesses.

De continuer son apprentissage de l'autonomie, de vivre des réussites, de développer son assurance et son estime de soi. Nous aurions beaucoup aimé qu'elle poursuive avec ses amis, de dire qu'elle est prête elle aussi pour la cour des grands, etc.

Mais au delà de tout ça, de nos désirs, du jugement des autres, des regards, etc. C'est pour son bien à elle que nous avons multiplié les démarches, convaincus que nous avons fait le meilleur choix.

Une cérémonie comme un autre test


Hier, par contre, c'était difficile et je suis encore KO suite à toutes ces émotions.

C'était la remise des diplômes et la fête des finissants. J'accompagnais ma fille et répondant du mieux à ses questions, je suis convaincue que sa place était avec ceux avec qui elle était depuis le début de l'année, même si pour elle, la toge et le certificat iront à l'an prochain.

J'avais peur qu'elle ne comprenne pas tout.

Qu'elle se fâche ou qu'elle aille beaucoup de peine.

J'étais submergée par des sentiments contraires, j'ai pleuré en cachette, vive les grands foulards et les longs cheveux pour se cacher dedans!

Les handicaps invisibles le deviennent de plus en plus lorsque les enfants grandissent. Les différences se multiplient comme autant de deuils qui font mal, mais dont on n'a pas le temps de vivre, parce que c'est déjà le tour du prochain quand on vient juste de comprendre (ou savoir comment l'écrire) le petit dernier.

Je me réjouis pour tous les finissants, pour ses amis, pour leurs parents et les nombreux adultes qui entourent nos jeunes, les accompagnent, etc.

Mais moi, j'ai de la peine.

Comme un gros moton dans le gorgoton.

Et vous, comment vivez-vous la différence de vos enfants, au quotidien? Et dans les moments importants?

1X1