La marelle: un jeu d'enfant?


Sauter. Sauter sur un pied. Sauter sur deux pieds. Ouvrir les jambes. Fermer les jambes...
Pour la plupart des enfants, c'est tout simple! Pour un enfant dyspraxique, c'est très difficile.
Trop de consignes en même temps:
- Ouvre, ferme, ouvre...
- Un pied, deux pieds, un pied...
Et on n'utilise pas encore de petits cailloux. Je n'ose pas imaginer la scène: lance le caillou, ouvre ou ferme les jambes, saute sur un ou deux pieds, penche-toi pour reprendre le caillou et...
Boum!!! Bobo maman!!!
Aujourd'hui, pendant la séance d'ergothérapie de Fillette qui travaillait si fort, j'ai eu cette petite réflexion. La marelle est un jeu traditionnel assez simple, voir les difficultés rencontrées m'a faite réaliser encore plus ce qu'est la dyspraxie.
Est-ce plus simple pour vous aussi maintenant?

Commentaires

  1. Et je dirais même qu'avant de penser à la difficulté de bouger sur un terrain de marelle, y'a tout un processus pour qu'un enfant dysphasique en comprenne les règles du jeu.

    RépondreSupprimer
  2. Merci Isabelle pour cet ajout!

    Pour le moment, nos jeux de marelle ne sont qu'un prétexte pour bouger. Nous avons un beau tapis coloré et des craies pour l'extérieur (comme la photo!), mais ça s'arrête là!

    RépondreSupprimer
  3. Les gens prennent les choses tellement pour acquie...

    La marelle chez nous toute un casse tete!!!
    J ai tellement de peine quand je vois la difficulté qu elle a...
    jeux tellement simple et tellement frustrant en meme temps!!!

    Nous aussi avons la marelle de dessiné dans notre entré mais pas de numéro... c est trop mêlant... on a fait de gros cercle orange et Mélodie doit caché le rond avec ses pieds... P'tit trucs!!

    RépondreSupprimer
  4. Merci Nancy pour le truc des cercles, bonne idée!
    C'sst mon homme qui a dessiné celle-ci à la demande de Fillette.

    Au parc de l'école, les carrés sont tellement grands que je ne sais pas comment elle va arriver à sauter d'une espace à une autre...

    Ne rien prendre pour acquis, c'est aussi donner la chance à notre enfant d'y arriver un jour, de garder espoir...

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Ça me fait toujours plaisir de vous lire, ne vous gênez pas!
Merci. :-)

Posts les plus consultés de ce blog

TDAH: 20 signes qui ne trompent pas chez l'adulte!

Et où elles vont, les mamans, quand elles ont de la peine? #devinette

TDAH: 5 objets indispensables!