PAS HANDICAPÉE!!!







Quand je parle ou j'écris au sujet de ma fille, j'utilise parfois les mots "handicapée"ou handicap, mais jamais devant elle et cela avec beaucoup de ...Timidité, de gêne et de délicatesse.






Mais quand quelqu'un d'autre que moi, en dehors du monde médical ou de la réadaptation, dit que ma fille est handicapée, devant elle, tout mon corps se crispe, je vois rouge et ça me met en colère!






C'est ce qui est arrivé aujourd'hui par quelqu'un de mon entourage, qui connaît et aime ma fille. Pourtant, c'est la réalité, mais "CHUS PAS CAPABLE!!!". Comme si j'avais le droit, moi, d'utiliser ces mots, mais pas les autres... Comme si j'entendais dans la bouche des autres: DÉBILE, LAIDE, MAL,ETC...






Je n'ai pas le goût de faire de l'éducation sociale ni de jouer avec les mots, mais je m'attends à plus de délicatesse. Fillette est encore très jeune et moi, je suis aussi une jeune maman qui a encore des deuils à faire de l'enfant non pas parfait (je vais laisser ça à d'autres), mais bien normal et en santé.






Différente, malade, spéciale, ayant un trouble de langage, ayant un trouble moteur, dyspraxique, dyphasique, épileptique, ayant un retard de développement, ayant des handicaps, mais "PAS HANDICAPÉE!"...
Ajout: lorsque cela est arrivé, la personne s'est rendue compte de mon grand malaise, nous en avons parlé ensemble et elle va faire attention à l'avenir, pour moi et pour ma fille...

Commentaires

  1. ... :-(

    Mon fils m'a déjà entendu parler au téléphone. Je parlais tout bonnement du crédit d'impôt pour personnes handicapées et il a cliqué sur le mot. Par la suite, il m'a demandé: «Maman, j'suis pas handicapé moi hun ?»... Je l'ai regardé droit dans les yeux et... je lui ai menti.

    :-(

    RépondreSupprimer
  2. Lyne-la-lune, je me rappelle de cet incident... Et j'aurai fait la même chose.

    Je joue peut-être avec les mots (en passant, pas aussi bien que toi, tu es très douée!), mais je préfère de loin: "avoir un handicap" qu' "handicapée". C'est comme dire: "tu n'es pas gentil" ou "le geste que tu as fait n'est pas gentil". Pour l'estime de soi, c'est pas mal différent...

    Lui as-tu vraiment menti dans ton coeur? Je ne pense pas, tu devais seulement te conformer au vocabulaire bureaucratique d'une démarche supplémentaire pcq tu as un enfant différent...

    :-)

    RépondreSupprimer
  3. Je te comprends à ce sujet... mais je me rends compte qu'il est plus simple d'affronter la différence. Je m'explique, en employant le "politicaly correct", on oublie le terme "handicap" pour le remplacer par "différence"... Ce qui est vrai. Mon grand (qui est T.E.D.-NS) commence à me poser des questions à ce niveau, même chose au sujet de la cousine des enfants qui est trisomique, je leur explique qu'ils sont "différents", ils fonctionnent et perçoivent les choses différemment des autres. Malheureusement, nous ne pouvons pas toujours faire grand chose face à la betise humaine... Exemple: Une personne qui nous dit que notre enfant est "retardé-mental" en voulant dire qu'il a un retard de développement... J'ai connu ça via ma propre mère... Truc: Prendre une grande respiration et expirer le méchant!!! ;-)

    RépondreSupprimer
  4. C-line, bienvenue chez nous et merci pour ton truc! Je vais essayer d'y penser...

    Ça me fait du bien de voir comment d'autres parents s'y prennent, merci pour ce partage. J'espère que tu vas revenir.

    J :-)

    RépondreSupprimer
  5. Dans mon cœur, non, je ne lui ai pas menti. Pour moi, il est tellement comme les autres, j'ai de la difficulté à le voir différemment. Est-ce parce que la dyspraxie est invisible ? Je ne sais pas. Est-ce le déni ? Le deuil qui n'est pas encore fait ? ... Je n'en ai aucune idée !

    RépondreSupprimer
  6. @ Lyne-la-lune:
    Je pense que c'est un peu tout ça en même temps... Une chose est certaine, nous sommes pleines d'amour pour eux!!! :-)

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Ça me fait toujours plaisir de vous lire, ne vous gênez pas!
Merci. :-)

Posts les plus consultés de ce blog

TDAH: 20 signes qui ne trompent pas chez l'adulte!

Et où elles vont, les mamans, quand elles ont de la peine? #devinette

TDAH: 5 objets indispensables!