Égoïste en devenir?

Est-ce que quand on se choisit, on est automatiquement égoïste? Est-ce que quand on commence à faire des choix pour nous ou notre petite famille immédiate, nous sommes automatiquement ingrats envers les autres?
Est-ce que de nommer notre réalité, nos besoins, nos désirs fait de nous des personnes égocentriques? Si oui, pourquoi que jusqu'à tout récemment, j'ai toujours pensé qu'égocentrique avait une connotation négative? Que c'était mal? Laid...
Pourquoi je n'ai pas appris à prendre soin de moi? Pourquoi ce concept est si à la mode présentement, mais que je suis "handicapée" de ce côté? Pourquoi est-ce si difficile de me choisir, de prendre du temps de qualité pour moi , de m'arrêter quelques minutes par jour pour prendre un bain ou aller marcher?
Peut-être que c'est parce que je suis une femme, l'aînée, la grande soeur et que je porte en moi des générations de femmes dévouées (ou sacrifiées) à leur famille? Que dans mon histoire personnelle, je me suis retrouvée très jeune à prendre soin de mon frère alors que ma mère travaillait le soir, de mon père qui était seul, prise dans un conflit de loyauté entre mes parents et jouant à la mère avec tous alors que moi-même, j'étais encore une petite fille...
Maintenant, je travaille très fort pour retrouver l'équilibre, pour choisir mes besoins et ceux de ma famille avant tout, sans me sentir coupable... C'est un cheminement difficile, j'avance de deux pas, je recule de un! Je dérange. Je surprends. Je sue. Je pleure. Je m'affirme. Je me cherche. MAIS, j'avance!!! Des fois, la culpabilité prend trop de place, la peine me serre la gorge et je me sens perdue... Mais, j'avance!
Je suis bien entourée par une équipe de professionnels, un homme qui m'aime et que j'aime, deux beaux et merveilleux enfants et un réseau de parents et d'amis. Malgré tout, des fois, je me sens bien seule avec mes secrets, ma démarche, ma réalité et moi-même. En même temps, c'est solitude est certainement le chemin pour mon salut, me donnant le temps de me découvrir, de me guérir, de m'aimer.
Alors, si tout ça m'aide à prendre soin de moi (donc des miens!) en faisant passer nos besoins avant ceux des autres (ou de leurs attentes...) et bien je suis prête à m'afficher comme une égoïste, libre et heureuse. Et vlan!
.
.* Dans ce texte, je ne vise personne, je ne pense qu'à moi! :-)
**Ça fait du bien, je pense que je vais y prendre goût...

Commentaires

  1. Bravo Julie, tu as enfin compris que le plus important c'est de prendre soin de toi et ta famille! Tu es sur la bonne voie continue, je t'appuie à 100%. Je t'embrasse Fort!!!Marthe xx

    RépondreSupprimer
  2. Merci Marthe...

    Il me reste maintenant à passer de la théorie à la pratique! :-0

    Jx

    RépondreSupprimer
  3. MJA: j'ai pris une belle marche, je suis allée rencontrer ma psy et j'ai appris quelque chose de super important: personne n'a le droit de juger mes émotions... À 36 ans, pas pire hein?
    Vaut mieux tard que jamais. :-)

    RépondreSupprimer
  4. L'égoïse, tout un concept. Je crois sincèrement que je le suis (enfant unique, ça n'aide pas)... Même si je pense assez facilement à moi et que dans les faits, je prends aussi beaucoup de temps pour moi (il y a toujours une petite fille qui crie au fond de moi si je m'oublie), il n'en reste pas moins que, comme tu l'as dit, le fait d'être femme et de suivre des générations de femmes dévouées (ou autre chose) génère chez moi une culpabilité chaque fois que je prends du temps pour moi quand les enfants sont présents.

    Mais bon, on ne dit pas que « charité bien ordonnée commence par soi-même? »... De mon côté, j'ai hâte que les filles soient un peu plus vieilles. Me semble que quand elles vont être plus autonomes, je vais me sentir moins coupable de les laisser en plan... Et je pourrai faire des activités « pour moi » en leur compagnie (comme du sport ou des jeux de société de grands...)...

    En tout cas, je te souhaite de bien avancer dans ta réflexion. Cette semaine, tu sembles particulièrement poussée sur l'analyse... (Notre livre va tomber à pic, tu vas vraiment aimer la partie réflexive, je te le garantis).
    A+
    Anik

    RépondreSupprimer
  5. @ Anik:

    Wow, un long message... Je vais me sentir moins coupable quand je fais la même chose chez vous!

    Je suis effectivement en grande période de réflexion et de ménage. Vite, je vous envoie mon chèque pour recevoir mes livres. Ce que j'en ai vu me plaît déjà! J'aurais aimé participer à un tel projet, bravo!

    RépondreSupprimer
  6. Ne te sens jamais coupable de nous envoyer un long message... C'est toujours apprécié, au contraire... tu disais dans ton autre billet que tu étais contente d'avoir commencé à bloguer, bien figure-toi donc que moi aussi, je me suis fait prendre au jeu. Ce qui était au départ un exercice d'écriture exploratoire est devenue une véritable passion, et je trouve que les relations qu'on y développe font une grande différence...
    A+
    Anik

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Ça me fait toujours plaisir de vous lire, ne vous gênez pas!
Merci. :-)

Posts les plus consultés de ce blog

TDAH: 20 signes qui ne trompent pas chez l'adulte!

Commencer l'année du bon pied avec des enfants ayant des besoinsparticuliers #outil #gratuit

La toute première Tournée Imagine Nation LEGO® s’arrête à Montréal, qui veut y aller? #concours