Imparfaite, mais vivante!!!


Ok, j'avoue que le mot "imparfaite" est un peu banalisé par sa grande popularité dans le mondes blogueuses, mais comme le mot existait déjà avant l'arrivée des ordinateurs et que sa définition n' a pas changé depuis, je me permets aujourd'hui de l'utiliser à des fins personnelles.

En prenant une marche, je viens de réaliser (enfin vous direz!!!) que plus que je vais accepter mon impuissance et mes imperfections, plus vivante je serai... C'est en essayant de tout concilier (....) que j'ai perdu un peu ma force vitale, mon caractère joviale, mon optimiste légendaire et ma confiance en la vie.


Quand je me suis rendue compte qu'on ne pouvait presque pas contrôler rien ni personne, que la vie est plus souvent injuste qu'autre chose, que même si je faisais tout pour avoir un semblant de vie qui ressemblait à mon idéal de la belle famille nord-américaine où tout le monde est beau, heureux et performants, que je ne pouvais empêcher ceux que j'aime d'être malades, handicapés ou malheureux, que j'étais remplaçable, que je ne pouvais pas sauver tout le monde, etc...

Hé! Bien! J'ai pris une méchante débarque, un billet destination "dépression majeure" avec un arrière goût d'idées suicidaires, brûlée, désespérée, et dégoûtée .


Aujourd'hui, il fait beau, le soleil brille , mais j'ai de la difficulté à retrouver mon sourire, les larmes sont encore très présentes, même si un grand désir de vie m'habite et pour lui faire de plus en plus de place, je vais me déclarer imparfaite en me donnant de plus en plus le droit de ne pas répondre présente, d'être en retard, désorganisée, fauchée et encore malade.


Le temps que ça va prendre... Ce sera du temps pour moi, pour apprendre à vivre avec une nouvelle façon de penser et non plus un sentiment d'échec permanent. Je ne laisserai plus personne juger mes émotions ni même me juger et mon plus grand défi se sera face à moi-même.


Je dois vous laisser, le soleil se montre, j'ai besoin d'aller m'ancrer dehors, de sentir mes muscles bouger et de respirer cet air frais qui nous réveille. DE ME SENTIR VIVANTE...


.

*Ce texte a été inspiré par deux billets publiés chez d'autres blogueuses, un sur le suicide et l'autre sur la "mèrimparfaite"...
**Quand je vivrai mieux avec mes imperfections, je vous offrirai une belle photo, sans masque! Ce sont mes cocos qui avaient été très créatifs (et fiers) lors d'une activité de maquillage. :-)

Commentaires

  1. Tu sais, quand on accepte de "perdre le contrôle", je pense qu'on le regagne à plusieurs autres égards. Notre vie et ses différentes sphères sont plus équilibrées, on laisse la chance à ceux qu'on aime de s'épanouir et on s'en rend compte. Merci pour ce texte, il faut venir le relire de temps à autre.

    RépondreSupprimer
  2. Très beau texte, plein d'espoir et d'envie de vivre.

    RépondreSupprimer
  3. Ça me fait du bien de te lire...
    De constater que notre objectif «d'imMèrefection» est semblable. Tu m'encourages à laisser tomber la pression que je me mets sur le dos, même si je t'avoue trouver cela difficile... C'est dur de mettre une croix sur des pans de notre vie sans avoir ce sentiment d'échec dont tu parlais... Et si on en fait moins, est-on moins « fine » ou « bonne » pour autant ? Non... Mais il faut y croire vraiment...
    En tout cas, assumons notre imperfection, un pas à la fois... Ce qui compte, c'est de cheminer dans la bonne direction...
    Anik

    RépondreSupprimer
  4. Chères blogueuses, merci pour votre suppport et vos commentaires plein d'espoir et de sagesse...

    Ça fait du bien de voir que d'autres personnes nous encouragent!

    Je chemine, tu chemines, nous cheminons!!! :-)

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Ça me fait toujours plaisir de vous lire, ne vous gênez pas!
Merci. :-)

Posts les plus consultés de ce blog

TDAH: 20 signes qui ne trompent pas chez l'adulte!

Et où elles vont, les mamans, quand elles ont de la peine? #devinette

TDAH: 5 objets indispensables!