Vendredi NON - Merci!

Alors là, je brise les règles... Ce vendredi dédié à la gratitude, aujourd'hui, je ne suis pas capable d'y adhérer. Pourtant, j'ai plusieurs billets de commencés à ce sujet: un pour le CPE de mes enfants, un autre pour le service de garde de l'école de Fillette et un pour le centre de réadaptation, etc... En fait, habituellement, je me lève toute pleine de reconnaissance pour la terre entière.
Mais, ce matin, c'est mon fils qui est venu me réveiller parce qu'il s'était rendue compte que Camille faisait une crise d'épilepsie. Courageusement, mon petit félix pensait qu'un monstre était dans sa chambre et quand il a compris qu'il se trompait, il est venu me chercher.
Je ne sais pas depuis combien de temps ma Fillette convulsait, mais je sais que c'était sérieux. Heureusement, elle était dans une bonne position qui n'obstruait pas ses voix respiratoires. Avec mon Homme, nous l'avons changée après sa crise et installée dans notre chambre. Nous avions oublié de mettre un piqué, alors le lit est trempé, bord en bord... Mais, ce n'est rien contrairement à toute la peine et la colère qui m'animent.
Présentement, elle dort comme un ange dans le salon à mes côtés. Je devrais en faire de même parce qu'elle risque d'être très forme après son réveil alors que moi, je suis toute à l'envers, en état d'alerte, sur le mode "danger". Mais, contrairement aux autres fois où je me retrouvais en boule à pleurer dans un coin, j'étais debout, bien ancrée, en regardant dehors quand l'émotion a jailli.
Je n'ai pas le goût de dire merci pVérifier l'orthographecq nous allons devoir commencer une période d'incertitude... Si Camille a fait une crise, c'est que sa médication n'est plus efficace comme elle la prend depuis ses 9 mois. Ça allait mieux depuis quelques semaines et j'aurais aimé rester dans cette énergie.
Curieusement, hier, toute la journée, je me sentais mal. Quelque chose me dérangeait et je ne comprenais pas ce qui m'arrivait. Hier soir, j'ai même annulé une belle sortie prévue avec une amie. Comme si je sentais que quelque chose se préparait. Une amie très proche a remarqué que c'est la 2e fois que cela se produit. Je ne sais pas trop comment interpréter... Il faut croire que je suis connectée fortement avec elle.
Je n'ai pas le goût de dire merci. Avec du recul, je serai capable de trouver un peu de positif, mais pour le moment. Non, rien ne vient. Juste des larmes, de la tristesse, de l'inquiétude et un grand sentiment d'injustice. Ne me dites surtout pas que ça pourrait être pire ou autre formule de gentillesse du genre.
***
Décidément, ce vendredi, ça ne me dit vraiment pas de dire merci... Sauf peut-être à la personne qui retournera peut-être mon appel à la clinique de neuro de Ste-Justine. Ou à la fin de journée, si aucune autre crise ne se sera manifestée.
***
Ok, j'en dois quand même tout plein à mon courageux Félix, à mon Ricardo avec qui je fais équipe et à ma belle Camille dont l'état est stable depuis 3 heures déjà. À moi, qui suis capable de ne pas perdre pied, je trouve ça terriblement difficile, mais je suis toujours là et je vous écris.
***
J'espère que vous m'excuserez...

Commentaires

  1. j'ai rien d'intelligent à te dire ma belle - lâchez pas et pleins de câlins virtuels à vous!!

    xx

    RépondreSupprimer
  2. Non seulement je t'excuse mais je te fais un gros câlin.

    RépondreSupprimer
  3. Je suis de tout coeur avec toi chère Mamanbooh :)

    RépondreSupprimer
  4. Ho... je suis émue...

    Même si je ne vis pas avec l'épilepsie, je connais ce sentiment de la réalité dure qui nous revient comme une méga-gifle en plein visage quand on s'y attend le moins... :0(

    Oui, tu as le droit d'éprouver ces sentiments.

    Et merci de les partager. Ainsi, on peut vous porter un peu dans notre coeur...

    Doux câlin... xx

    RépondreSupprimer
  5. Je peux imaginer toute la frustration qui doit t'habiter.

    Je crois que tu peux te dire merci à toi. Ta réalité n'est vraiment pas évidente et je te lève mon chapeau. Parfois on a l'impression d'être pris dans un bloc de béton. Mais ta petite fille peut se compter heureuse d'avoir une maman qui veille si bien sur elle, une maman qui l'aime énormément. Et tu sembles être une maman extraordinaire, même si ces mots ne sont peut-être pas ceux que tu aimerais entendre aujourd'hui...

    RépondreSupprimer
  6. Tu es bonnes de verbaliser ainsi ce qui s'est produit ce matin. Triste que la relâche commence ainsi chez toi.

    RépondreSupprimer
  7. Courage ma belle. Tu as le droit d'être frustrée et fâchée.Je suis avec toi de tout coeur

    RépondreSupprimer
  8. Ce genre de sentiments est normal, tout simplement. Je ne crois pas que les miens auraient été très différents des tiens. La vie est belle mais peut être dure par moments. Tu n'es pas seule, on pense à toi.

    RépondreSupprimer
  9. C'est vrai que je ne suis pas seule...
    Merci à tous!

    36 heures plus tard, toujours pas de nouvelles crises.

    RépondreSupprimer
  10. Vous excuser? Mais vous excuser de quoi?

    Vous savez, il faut se donner le droit d'être en colère contre le monde entier pendant un moment...

    J'ai 41 ans et l'an prochain je fêterai mes 20 ans sans médication contre l'épilepsie. De ma naissance à mes 10 ans, j'ai fait des crises régulièrement et eu plusieurs hospitalisations durant ma petite enfance. À trois ans, j'ai même eu la bonne idée d'ingurgiter la moitiée de la bouteille de dilentin...

    À mon adolescence, les crises sont revenues, pendant 5 ans, mais moins fortes. Je les sentais venir... Un de mes professeurs (une religieuse défroquée) avait fait la demande que je sois sortie de ses cours car elle ne voulait pas d'engeance de démon dans sa classe... J,avais eu la mauvaise idée de faire une crise dans la classe.

    Maintenant je vais bien. J'ai un excellent travail et un merveilleux fils.

    Pourquoi je vous dis tout ça? Pour essayer de vous encourager. Je sais bien que pour votre fille, cet état s'ajoute à plein d'autres défis avec lesquels composer.

    Mais vous savez, votre fille a un atout majeur : vous. Ainsi qu'une famille unie qui est derrière elle pour l'encourager et la soutenir.

    Bon courage

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Ça me fait toujours plaisir de vous lire, ne vous gênez pas!
Merci. :-)

Posts les plus consultés de ce blog

TDAH: 20 signes qui ne trompent pas chez l'adulte!

Commencer l'année du bon pied avec des enfants ayant des besoinsparticuliers #outil #gratuit

La toute première Tournée Imagine Nation LEGO® s’arrête à Montréal, qui veut y aller? #concours