Articles

Affichage des articles du mai, 2010

Pousse pousse pousse

Image
Voici, notre première récolte de tomates qui ajoutera de la couleur dans la boîte à lunch de Fillette demain... Ici, ça se mange comme des bonbons!

Nous avons aussi deux plants de bleuets et une nouveauté cette année: 3 paniers suspendus de fraisiers. J'aime que les enfants puissent cueillir ces petits fruits eux-mêmes.

Je suis aussi en train de faire du chemin sur le petit jardin que les enfants ont commencé samedi dernier. Je pense que finalement, il accueillera quelques plants de tomates, de piments et de fines herbes que je cultive en pots depuis que j'ai transformé mon propre jardin en espace de jeux pour les enfants il y a quelques années. Je suis une vraie novice animée par la même excitation que mes enfants. Heureusement que sur le net, on peut trouver plein d'informations!

Une de mes inspirations: Martine de http://www.banlieusardises.com/ Alors, au boulot! J'ai un petit jardin plein d'espoir qui n'attend que de prendre forme pour nous offrir ses trésors... …

Pas encore 6 ans et...

Image
Mes enfants ne sont plus des bébés... Ils commencent même à être drôlement autonomes! Solidaires, ayant 19 mois de différence, partageant la même chambre et ils font parfois tout un duo créatifs et plein d'initiatives. Voici leurs derniers exploits!


Un matin cette semaine, ils avaient trouvé et ouvert la boîte de bricolage pour faire des colliers, dessiné de nouveaux motifs sur leurs toutous et collé un peu n'importe quoi n'importe où avec une roulette de papier collant. Nous qui étions tout heureux de se lever à 6h30, pensant qu'ils dormaient encore!
Un autre matin, Papabooh! regarde notre porte de chambre me demandant c'est quoi ça??? Je me retourne pour découvrir une collection de collants de Diégo jouant la balle et j'entends mon fils nous dire: "c'est beau hein? C'est pour vous faire plaisir!" (...).
Cette semaine, j'ai acheté quelques plants de légumes. Vendredi soir, j'ai, avec eux, transplanté un seul plant de tomates cerises dans…

Merci vendredi - merci Fiston!

Image
Ce petit bonhomme qui va avoir bientôt 4 ans, je sais exactement quand il a été désiré et conçu. Sa période intra utérine fut difficile pour la maman que j'étais, j'avais de terribles nausées et j'étais épuisée. Elle le fut sans doute pour lui aussi. Je n'ai pas vécu une grossesse de rêve comme nous le souhaitons toutes (et que j'ai eu la chance de vivre la première fois), mais j'ai plutôt été très préoccupée et angoissée par mon premier bébé qui fut hospitalisée.

J'ai tellement pleuré et dû être forte pour passer au travers ces moments difficiles que je me sens facilement coupable en pensant à mon petit homme et que j'excuse facilement sa détermination et son caractère (restons polis, je parle de mon fils quand même!) ne me disant que c'est probablement cette force qui l'a gardé bien au chaud jusqu'à 40 semaines.

Dès le moment où j'ai reçu ce petit paquet (moins de 7 livres) tout chaud sur moi, je suis tombée en amour avec mon petit homme…

Booh! Maman!

Mamanbooh! est un peu... À bout! . Elle en oublie même de venir par ici, vous écrire quelques mots, prendre le temps de prendre le temps... Je m'en retrouve toute mélangée J'en perds même des bouts. C'est que quand j'écris, je m'offre en même temps un temps d'arrêt, du recul, je réfléchis, je choisis mes mots et ainsi, je suis plus objective.

Alors, voici en vrac des petites nouvelles (je me promets de revenir vous donner plus de détails bientôt):

Il fait chaud!!! Pas une grosse nouvelle, mais j'en souffre. Pour la première fois, je l'avoue et je me permets d'être honnête avec moi-même, ça me rend même impatiente et irritable. On a des ventilateurs, je ferme les rideaux, je remplis des gourdes d'eau, mais j'ai chaud quand même... Notre piscine est enfin prête! J'ai fait pas mal de pression, j'anticipais cette vague de chaleur et tant mieux pour nous: les enfants redécouvrent les joies de la baignade.Le week-end dernier, j&…

Ce moment...

Image

Merci vendredi - Merci les éducatrices!

Cette semaine, c'est la semaine des services de garde et j'en profite pour remercier toutes les éducatrices (passées et à venir) qui travaillent avec mes enfants.

Je vous remercie pour l'amour, la patience et l'attention dont vous les entourez. Je suis reconnaissante pour les belles activités, les leçons de vies et les apprentissages que vous faites vivre à mes enfants.

À vos contacts, mes enfants s'épanouissent, deviennent autonomes et apprennent la vie de groupe, le partage et la différence.

Cri-Cri-, Sophie, Johanne, Anne-Framboise, Élyse, Brigitte, Sophie, Chantal, Mme Yvonne, Audrey, Marie-Claude, Anne-Sophie, etc... Une gros merci pour les sourires et les étoiles dans les yeux que vous avez su faire naître dans les yeux de mes petits trésors. Merci aussi pour avoir nettoyé les dégâts, les petites fesses et les gros bobos, merci pour les câlins, les belles coiffures et les grosses peines vite oubliées dans vos bras.

Merci pour nous permettre de partir la tête tran…

Comme un Titanic...

Image
Voici une conversation virtuelle prise sur Facebook qui illustre très bien une situation qui me fait peur. Étant du milieu scolaire, je suis d'autant plus inquiète... L'avenir de mes enfants et leurs parcours scolaires me préoccupent. Mes nombreuses connaissances qui apprennent que leurs enfants n'auront pas de services et/ou accès à une classe à effectif réduit l'année prochain aussi. C'est tellement triste, pathétique et inquiétant.

À quoi pense Amiebooh!?

Amiebooh!
On parle beaucoup du manque de ressources et de services dans les écoles primaires. Mon amie, enseignante en 2e année, illustre très bien ce fait: "À chaque début d'année, je me sens comme sur le Titanic; je n'ai pas assez de vestes de sauvetage pour sauver tout le monde et il faut que je choisisse qui je vais sauver ...et qui je vais laisser couler..." Ouffffff

Mamanbooh!
Ton amie est très lucide... Je seconde son propos, c'est triste hein? On ne parle pas d'enfants d'un pays…

Ça goûte bon le bonheur!

Image
À la fête des mères, nous avons eu la chance de se regrouper ma mère, mon frère et moi, ainsi que nos conjoints et nos enfants. Ça n'arrive pas souvent, nous vivons éloignés les uns des autres...

Les petits cousins, complices, mignons, avec un sourire commun et des petits yeux brillants, que nous avons réussi à réunir au même endroit, en même temps, pour une rare photo. Mes grands qui sont protecteurs et éducateurs à la fois, les petits, que nous ne voyons pas assez souvent, qui respirent la santé et le bonheur, une belle petite gang. En peu de temps, la dynamique familiale des rencontres a bien changé: en pense routine, logistique et facilité!

Quand j'observe mon frère, sa femme et leur enfants, je comprends leur grande fatigue et je réalise que cette étape est derrière nous. Maintenant, c'est tellement plus simple: plus de poussettes, plus de sièges d'appoint, pas de couche, etc... Bref, on se déplace légèrement. Les enfants font leurs nuits, ils sont capables de s…

Merci vendredi - merci les pissenlits!

Image
Je ne suis pas très originale, les (Z) Imparfaites* en ont fait un billet ce matin, mais que voulez-vous, ce sujet m'interpelle... Déjà il y a une semaine, j'avais lancé une devinette sur FB: qu'est-ce qui fait Zing zing! Zing zing! Du matin au soir, les week-ends, dans les rues de ma petite banlieue? L'arrache-pissenlit!

Pourtant, moâ, j'aime les pissenlits... Je trouve que ces petites fleurs mettent du soleil dans nos journées et de la couleur dans nos jardins. C'est fascinant de voir comme cette plante est résistante et surtout à quel point en une seule journée, elle peut évoluer.

De plus, combien de fois j'ai reçu de beaux bouquets de mes enfants tout heureux de pouvoir m'offrir un présent et à chaque fois, j'en place dans mes cheveux et j'oublie même parfois de les enlever. J'en retrouve partout: dans les poches de mes enfants, sur les marches, dans la voiture, sur le tapis de l'entrée, etc... Parfois en bouquet, parfois en soupe ou m…

Sans mes genouillières...

Aujourd'hui, c'était notre premier r.v. de 5 à Ste-Justine en trois semaines. Un pour Fillette, 4 pour Fiston. J'avoue que ça me faisait un peu peur, surtout avec ma dernière visite où mon fils s'était surpassé en faisant même une fugue... La même fois où en courant après, je me suis retrouvée de tout mon long par terre. Depuis, j'en garde une enflure au genou gauche sans parler de mon coeur de maman qui a eu beaucoup de peine.

Quoi qu'il en soit, la vie continue, les obligations aussi! Alors, j'ai pris mon courage à deux mains et j'ai fait fonctionner mes petites neurones pour essayer de trouver une bonne façon et d'être bien prête ce matin.

Depuis le début du week-end, on regarde le calendrier, on parle du rendez-vous avec Jeune Homme, de comment cela va se passer, que Grande Soeur l'a déjà fait quand il était bébé, etc... Bref, on se prépare, on se motive et on s'encourage.Je me suis habillée légèrement, avec des souliers sports, prête à co…

Bloguer en toute intimité

Comme vous le savez déjà, je blogue depuis un peu plus d'un an. J'ai été guidée par une journaliste, un psychiatre (oh! une autre révélation) et une vie de maman pas banale:


Une journaliste qui m'a fait connaître la bloguesphère, une Xieme dimension dont j'ignorais même l'existence, et encouragée à écrire pour partager mon histoire.

Un psychiatre a reconnu et nommé ma souffrance (syndrome de choc post-traumatique) qui m'a écoutée et conseillée de rejoindre un groupe de parents d'enfants handicapés.

Une vie de maman bien loin de ce que je pouvais m'attendre et dont je rêvais. *****Dans ma région, aucun groupe de parents d'enfants handicapés n'existe. Il y a bien quelques associations, mais pas de rencontres hebdomadaires ou même mensuelles. Côté vécu, je me retrouvais dans un marasme, isolée par ma situation, ne connaissant pas d'autres enfants ayant les mêmes handicaps et maladie, essayant de faire de mon mieux sans grands succès. J'étais …

Bonne fête des mères à...

Fête des mères, fête de ma mère, fête de mes grands-mères, fête de ma belle-mère, fête de mes amies, fête de femmes qui sont mères dans leur quotidien, sans avoir jamais eu d'enfant, fête des mères pour toutes les femmes qui entourent mes enfants d'amour, de sécurité et de joie tant au cpe qu'à l'école primaire, fête des mères pour les petites filles qui en ont gros sur leurs épaules, dès leur jeune âge, comme des ptites mères, fête des mères pour les gardiennes qui nous remplacent quelques heures, etc...

Bonne fête à vous toutes en ce dimanche de la fête des mères.

Mais, je ne peux qu'ajouter un petit mot de remerciment à mes enfants sans qui je serais mère, ainsi qu'à leur papa, pour les mêmes raisons.

*****
Une maman, ça vient en "pakage", avec toute une gamme d'émotions, d'aventures, de difficultés, de relations, de découvertes, etc... Mais sans guide d'instructions officiel ou une clef secrète pour ouvrir un "coffre-à-solutions"…

Merci vendredi- merci la fête des mères!

Premièrement, je dois vous avouer que faire l'exercice d'écrire un billet à chaque vendredi sur la gratitude est parfois difficile... Oui! Oui! J'avais plein de belles choses à vous partager jusqu'à hier, 14h03, quand mon garçon a commencé à faire de l'opposition en thérapie d'orthophonie qui s'est transformée en une belle méga grosse crise. Je me suis même offerte une belle chute spectaculaire (devant un public!) en essayant de l'attraper alors qu'il s'enfuyait! Ajoutons à ça une dispute avec mon Homme sur ce même sujet, un 4 litres de lait "dégueu " et quelques autres irritants, ce n'était pas la joie... Mais, je me suis donnée le temps de décanter un peu et je vous partage enfin mes remerciements.

Depuis hier, j'ai eu droit a deux très beaux moments qui me font comprendre, pour la première fois depuis ma maternité, à quel point la fête des mères est importante. En effet, tour à tour, j'ai reçu un cadeau de mes enfants pré…

Je vais et je viens...

... Entre tes rendez-vous!

Et parfois, je me sens un peu coupable en me disant que je pourrais organiser mon horaire autrement, que je devrais peut-être garder Fillette le matin quand sa première thérapie commence à 10h00.

C'est ce qui est arrivé hier matin. Fillette voulait absolument aller à l'école le matin, partir avec sa berline (transport scolaire adapté), son sac d'école, voir ses amis et retrouver sa classe. Vous ai-je déjà dit qu'elle adorait l'école?

À 7h25, je l'ai donc laissée partir toute heureuse vers sa petite vie à elle du haut de ses 5 ans. Me demandant si pour 2 heures, ça valait vraiment la peine? À 9h30, j'étais à son école et là toute une surprise m'attendait.

Hé bien! Elle avait réussi tout un exploit: écrire son prénom, en entier, à l'ordinateur! Oui Mamanbooh! Ma fille est maintenant C-A-P-A-B-L-E !!! Et c'est justement arrivé pendant cette courte période de temps. Vlan! Mme Culpabilité, sortez par derrnière...

Ses yeux écla…

Réalignement du printemps

Bien non! Je ne parle pas d'auto, quoique mes pneus sont plus que dus pour un changement... Je parle de moi, de ma famille, de nous... Un nouveau mois, plein de promesses que je souhaite faire rimer avec souplesse. Comme il sera bien occupé, vaut mieux se préparer!


Première fin de semaine avec ZÉRO obligation, ça commence bien! Et de belles surprises côté météo. On a bien fait des petites choses, mais tout à la dernière minute...
J'ai recommencé à utiliser le réveil-matin, qui joue de la musique classique, pour donner le signal sonore au enfants quant au moment où ils ont le droit de se lever. Pas avant 6h00! Malheureusement, ce matin, ils auraient peut-être dormi un peu plus longtemps...
J'ai complété mon calendrier familial (qui avait tout simplement disparu!?!) en mettant, de 6 couleurs différentes, toutes les informations concernant chaque membre de la famille (nous sommes juste 4 + le couple + des extras), ouf! Le moi de mai sera un gros mois, et comme le mois d'a…

"Arrête de faire ta bonne!"

Cette semaine, Nancy, des (Z)Imparfaites abordait ce sujet et j'y ai beaucoup réfléchi depuis...

D'une part, ce sujet m'interpelle comme maman qui a deux enfants de 19 mois de différence, mais qui, au niveau du développement, sont presque des jumeaux! Ils apprennent et font des découvertes presqu'en même temps.

D'une autre part, mes enfants ayant des troubles et des retards dans certains domaines, auront à vivre la différence et moi, comme parent, j'aurai à être moins exigeante (ou réaliste!) dans les apprentissages et les réussites des enfants. Ne pas comparer aux autres, mais plutôt à eux, d'un point A à un point B! En fait, on devrait toujours faire comme ça j'imagine, avec tous les enfants....

De plus, comme enfant, très tôt, j'ai justement appris à faire la bonne pour éviter les crises, les chicanes, les tensions et faire le moins de vagues possibles. Quand on est gentille, polie, qu'on sourit tout le temps, qu'on dit oui, qu'on rappor…

Une sortie en amoureux, ça n'a pas de...

A) sens B) prix d) intérêt e) raison pour ne pas avoir lieu plus souvent Quelle est la bonne réponse selon vous, votre réalité, votre situation?

*****
-Une merveilleuse gardienne qui n'a pas peur des crises d'épilepsie, qui connaît et aime les enfants et travaille déjà avec des clientèles particulières, qui est arrivée avec une thématique "Pyjama party" et tout ce qui vient avec!
-Deux bouteilles de vin (une de rouge, une de blanc) au cas où...
-Un restoThaï en ville, visité par une faune urbaine hétéroclite, beau bon pas cher et ayant la formule apportez-votre vin!
- Un stationnement souterrain pas trop loin
- Une marche dans la ville avec ses odeurs, ses contrastes et les spectacles touchants qui s'y vivent... Robineux qui font le trafic, de jeunes amoureux branchés, des groupes de touristes, etc...
- Un arrêt à l'épicerie du coin pour finir la soirée sur une note sucrée (miiammm!) et retirer des $ pour la gardienne
- Un film loué et regardé en amoureux, collés, collé…

Gardienne + enfants = pleurs

Depuis ce matin, mes enfants pleurent... Ils savent que notre gardienne vient passer la soirée ici parce que mon homme et moi, nous sortons en amoureux! Quand Anne-Sophie? Quand? Où? Maintenant? Ici? Pourquoi pas là? Ils pleurent parce que la gardienne n'est pas encore arrivée!!!!
*Vers 17h00, mon fils a commencé, fidèle à lui-même, à changer d'opinion et chigner un peu...