La loi de Mommy (prise 3)

Qu'est-ce qui arrive quand tu pars, sans chum ni enfant, pour une fin de semaine de retraite créative pour réfléchir sur ta prochaine année, faire le vide, faire le plein et revenir ressourcée par de belles rencontres et apaisée de mes craintes et angoisses quotidiennes?



Tu te félicites d'avoir osé partir?

Tu t'ennuies du chef qui nous préparait des repas de rois? Du site enchanteur? Du plaisir de prendre ton temps à griffonner, manger, boire, jaser, sans te faire interrompre?

Tu remercies la vie, ton chum, M comme maman, les participantes, tes amis qui ont accueilli ta gang pendant que toi tu n'étais pas là, etc...

Nan! Vous êtes tous à côté de la traque!

Tu arrives chez toi avec des étoiles dans les yeux, tu retrouves ceux que tu aimes pour une belle soirée et le lundi matin, les yeux un peu collés, alors que ta petite fille doit commencer une nouvelle médication, tu te trompes de médicament et TU lui donnes celui de Papabooh! pour son hypertension.

Au secours!!! Tu t'en rends compte au retour de l'épicerie alors que Fillette est en ergothérapie avec papa, dans la ville d'à côté.

Tu appelles la belle (un adjectif qui incite Papabooh! à y aller) pharmacienne qui panique un peu, tu appelles à la clinique d'urgence qui accepte de passer en priorité ta fille. Tu appelles Papabooh! pour qu'il vienne te rejoindre à la clinique en lui précisant de ne pas paniquer (mais, toi, tu es en plein dedans!). La pharmacienne rappelle pour te confirmer que cette situation est très dangereuse, que ta fille devra probablement recevoir un soluté, etc...

Tu arrives à la clinique en panique. Et...

Rien.

Ta fille va bien, elle restera à la maison en observation (ce qui veut dire que tu dois la surveiller au cas où elle devient confuse, qu'elle perde connaissance ou qu'elle convulse) et vous revenez toutes les deux le coeur brisé:


Fillette qui ne peut pas aller à l'école...
Toi, qui a failli la tuer...

***
Et la loi de Mommy là-dedans? Quand tu prends un pause, ça fesse fort au retour!!! J'ai pas encore eu le temps de bien formuler mon idée, mais en gros, ça ressemble à ça.
.
Pffff! J'ai moi-même voulu appeler la D.P.J. pour me dénoncer, mais le médecin à essayé de me convaincre que ce n'était pas de ma faute, que je suis une bonne mère, que des incidents, ça peut arriver, etc... Mais, la culpabilité m'étrangle! Je pense que je vais aller vider un pot de crème glacée pour calmer le tout.
.
Et vous, quels sont vos trucs pour étouffer une poussée de culpabilité?

Commentaires

  1. le temps... le réconfort des amis et de la famille...

    tu as géré "l'après-ingestion de pilule" très bien, si tu veux mon avis.

    RépondreSupprimer
  2. Isabelle: je vais arrêter ma crise de crème glacée alors! Et, merci...

    RépondreSupprimer
  3. toi je te lis et je te remercie d'etre si criante de verite de mettre des mots sur des situations et d'etre si criante de verite,et on le sais que tu aimes les tiens pour moi c'est merci julie

    RépondreSupprimer
  4. Ouf! Je pense qu'on a toutes vécu ce genre de situation où par inattention on a mis la sécurité de nos enfants en péril. Tu es une maman, mais une femme et une humaine aussi... sois indulgente envers toi-même.
    Et oui, la crème glacée (idéalement triple choco) est très efficace contre la culpabilité. Un câlin de nos chums aussi. Car eux la vivent rarement cette foutue culpabilité et en se collant sur eux, on peut peut-être avoir l'espoir qu'ils déteignent un peu sur nous! ;).

    RépondreSupprimer
  5. Je me raisonne, je considère que la faute n'est pas intentionnelle. Normalement, cela suffit à me rasséréner (et ce que je dis à mes proches quand ils culpabilisent).
    Il y a assez de méchants sur Terre pour ne pas s'en vouloir d'être gentils mais parfois un peu tête en l'air.

    RépondreSupprimer
  6. Tu n'as pas à culpabiliser, tu as très bien gérer et je sais que tu es une très bonne maman.Nous les mères on a tendance à se sentir coupable de tout ce qui arrive à nos enfants et même quand nous sommes rendues à un âge respectable. Maman un jour, maman toujours.

    RépondreSupprimer
  7. C'est ma plus grande peur. Je vérifie toujours deux fois avant de donner les médicaments de mon fils. Une erreur comme ça est si vite arrivée. Ce sont des choses qui arrivent et tu as très bien réagis.
    http://vieillesacoche.blogspot.com/

    RépondreSupprimer
  8. On fait toutes des erreurs dangereuses un jour ou l'autre. Moi quand je culpabilise, j'en parle à la personne dont l'opinion me touche le plus : mon conjoint. Quand il me dit que j'ai pas à me sentir coupable, ça m'aide à retrouver mon calme.

    RépondreSupprimer
  9. Tu n'as pas à te sentir coupable, tu as fait la bonne chose pour "réparer" les dégas. Lorsqu'on fait tout en notre possible pour arranger la situation, il faut mettre la culpabilité de côté. C'était une simple erreur, comme ça aurait pu arriver à n'importe qui. Tu es humaine, ne l'oublis pas. Tu es une super maman et si un jour, j'ai un enfant, j'aimerais te ressembler.

    RépondreSupprimer
  10. Julie...la culpabilité ne te servira à rien, tu le sais. Des erreurs de maman fatiguée, ça arrive à tout le monde. Ne culpabilise pas d'avoir pris du temps pour toi ma belle Julie! Au contraire, tu peux t'en féliciter. Et maintenant que tout va mieux, tu connais de beaux moyens pour prendre ces pensées et émotions qui te blessent pour les transformer en mots qui te feront du bien. Je t'ai vu le faire et je sais que tu es capable. Je te fais un gros câlin.

    M xxx

    RépondreSupprimer
  11. Ouf! Toute une histoire!
    J'aimerais bien t'aider pour la culpabilité, mais c'est malheureusement un de mes points faibles.
    Je vais donc t'encourager à faire imprimer le commentaire de M et de le relire aussi souvent que tu en auras besoin!:)

    Au delà de ce lundi mouvementé, je suis contente de voir que tu as bien apprécié ton weekend!:)

    RépondreSupprimer
  12. Quand je commet une erreur, j'apprend et je me visualise en train de passer à autre chose. On a deux solutions dans la vie face à ce genre de situation: #1 S'angoisser et se dire j'aurais donc du!!! ou encore #2 Apprendre, accepter, se pardonner, et passer à autre chose.

    Tu ne peux pas revenir en arrière, et retourner cela dans ta tête dans tous les sens ne changera rien au passé. Tout le monde fait des erreurs et je suis convaincue que personne n'a remis en cause le fait que tu sois une Super Maman.

    RépondreSupprimer
  13. Et bien dis donc ! Moi je fais la gaffe sur moi...J'ai deja pris a jeune un somnifere tot le matin...Je ne te raconte pas la journee !

    Mais tu sais ca arrive a tout le monde de gafer...
    Pour la culpabilite ma chere amie, il faudra que je te donne un petit cours...

    xxx
    Calins

    Karo

    RépondreSupprimer
  14. Juste un gros câlin! Ça aurait pu être moi qui fasse pareil! ( quoique mon chum prend pas de médicament, mais tu comprends ce que je veux dire! hi! hi! hi!)

    Ça vallait tout de même le coup ton week-end j'en suis sûre! xxx

    RépondreSupprimer
  15. J'ai beaucoup tendance à me comparer aux autres alors je me sens souvent coupable et pas à la hauteur.

    Pour me départir de ce sentiment, je me souviens que ma maman en a fait beaucoup de gaffes avec moi et pourtant je sais à quel point elle m'aime et qu'elle donnerait sa vie pour moi. Je sais que moi je donnerais ma vie pour elle, ça veut donc dire, que si je suis la moitié de ce quelle est, je dois être une méchante bonne maman, même si je culpabilise et que je ne suis pas toujours à la hauteur

    RépondreSupprimer
  16. Ah la culpabilité, toujours là.. À moins qu'on lui montre le chemin de la sortie, comme j'ai réussi à faire ce week-end à mon retour !

    C'est quand qu'on se revoit déjà ? ;-)

    RépondreSupprimer
  17. Pauvre Mamanbooh! Quelle aventure! Moi qui suis de nature à culpabiliser pour tout et pour rien, là j'aurais été comme toi: prête à me dénoncer à la DPJ. Heureusement, tout est bien qui finit bien! On en fait toutes des gaffes majeures! Tu n'es pas la seule! L'éducatrice de mon garçon à la garderie (milieu familial), avait donner sa médication d'épilepsie à un autre!!! Elle aussi se trouvait étourdie!!! Elle s'en est remise et le petit aussi!!

    RépondreSupprimer
  18. En effet, pas facile comme retour! :)
    Y'a des jours comme ça où l'on fait tout à l'envers :) Ça arrive aux meilleures d'entre nous!

    RépondreSupprimer
  19. M.À.J: Avec presque'une semaine de recul, je commence à trouver notre histoire drôle!

    Surtout que mercredi, Fillette a pris le bon médicament pour la première fois et elle a eu une grosse réaction: elle n'a pas dormi pendant 20 heures... Ouf!!!

    Je me rappelle moi aussi avoir pris son médicament il y a quelques temps...

    Capoter un peu, sans être complètement paralysée pendant plusieurs jours, c'est un signe que je vais de mieux en mieux: bonne nouvelle!

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Ça me fait toujours plaisir de vous lire, ne vous gênez pas!
Merci. :-)

Posts les plus consultés de ce blog

TDAH: 20 signes qui ne trompent pas chez l'adulte!

Commencer l'année du bon pied avec des enfants ayant des besoinsparticuliers #outil #gratuit

Et où elles vont, les mamans, quand elles ont de la peine? #devinette