L'esprit de Noël :: Jr 12 :: Panier de Noël


Marie-Claude Lortie en parle ici avec beaucoup de justesse, commençant avec une remarque de son garçon au sujet de ce qui est bon versus ce qu'on donne pour les paniers de Noël (et qui sont souvent des vieilles choses qui encombre nos armoires)... Il en résulte une réflexion très intéressante sur le fait de donner (une fois l'an ou toute l'année?), de manger santé (un gros Coke coût moins cher que du lait bio) quand on a un budget limité et des conséquences à long terme sur l'obésité et la pauvreté.




Depuis environ deux semaines, les guignolées se multiplient, il y a des boîtes un peu partout qu'on nous invite à remplir avec des denrées non-périssables et à chaque fois qu'on achète un bien, on nous demande d'offrir un petit don pour telle cause, telle fondation ou encore tel projet. Si dans la même journée, on fait plusieurs arrêts, nos dons peuvent facilement s'accumuler au-delà de nos propres moyens. Mais, ça devint parfois désagréable de se faire demander un 2 $ pour les enfants malades pour a 10e fois dans la même journée (quand payer les thérapies pour nos propres enfants handicapés est un vrai casse-tête) par un personne qui a le don de le demander sur un ton suppliant...

Je ne suis pas contre le fait de donner, au contraire! J'ai été longtemps (et je le suis encore) celle à qui l'on donne. Parfois, mes enfants sont habillés de la tête aux pieds par des dons d'amis, alors que plusieurs jeux, livres et jouets viennent eux aussi d'amis devenus plus grands. Depuis environ deux ans, j'ai aussi la chance de donner enfin à mon tour et c'est vraiment un sentiment qui fait beaucoup de bien à soi-même. Que ça soit à des amis du CPE, à des organismes de récupération de jouets, des voisins ou au sous-sol de l'Église. Avec notre déménagement qui s'en vient, plusieurs voyages sont aussi à prévoir!

Donner, c'est aussi une belle valeur à partager avec nos enfants. Ça demande demande beaucoup de patience pour répondre à tous les questions et j'avoue que c'est assez abstrait pour mes cocos. Mais, je pense que c'est important. On partage ce que nous avons la chance d'avoir et on fait attention à nos biens pour leur donner une 2e vie (on véhicule plusieurs valeurs en fait!). Et en cette période de l'année, on va offrir des items choisis avec les enfants pour que d'autres personnes puissent en profiter: couches, savon à lessive, salade de fruits (avec des cerises!), petits pois, pâtes, sauce, gâteau aux fruits, etc... C'est une bonne initiation, même (ou surtout) si je sais que la boîte de Pirouline pour Fiston et de spaghettis pour Fillette seront un peu difficile à laisser aller pour eux.


Alors, demain, même si ce n'est qu'un petit geste en comparaison avec les énormes besoins des banques alimentaires, qu'on devrait donner toute l'année, que ce n'est peut-être pas la meilleure façon de donner, nous allons apporter au CPE et à l'école nos denrées choisies avec soin. Participer aux paniers de Noël, c'est une façon de donner au suivant et une belle occasion d'aborder certaines valeurs en famille, avec les enfants.

::

Donner, recevoir, partager, c'est dans l'esprit de mon Noël.
C'est donner et entretenir l'espoir...
C'est faire une différence.

::

n.b. Après 12 journées à préparer et entretenir la magie du temps des fêtes, je me retrouve avec un sujet plus sérieux ce soir... J'ai un problème avec ma caméra (donc pas de nouvelles photos) et plusieurs réflexions sérieuses m'habitent. Mais, ne vous inquiétez pas, je sens que demain sera un autre jour. En fait, je le sais, j'ai reçu un appel du père Noël et il vient demain rencontrer mon fils... Oui! Oui! Comme ma fille dirait, "ben chanceuse moi"! À suivre...

Commentaires

  1. J'aime beaucoup le fait que tu apportes la notion de partage envers les plus démunis dans ton calendrier de l'avent.

    Merci pour cette belle réflexion sur le sujet!:)

    RépondreSupprimer
  2. Très beau message, tu es tout plein de sagesse aujourd'hui. Et tu es tellement intrigante avec tes histoires de père Noël!

    RépondreSupprimer
  3. A chaque fois que je croise la banque alimentaire à l'hyper, je lui achète des pâtes bios. Ses représentants me font une tête comme si j'étais un original... Pourtant, je ne conçois pas de donner autre chose à la banque alimentaire que ce que j'achète pour moi...
    s.

    RépondreSupprimer
  4. C'est tellement important d'en parler. Donner est un beau geste, mais il peut aussi devenir irritant lorsqu'on est aussi dans le besoin (thérapies $$ entre autres)

    Cette année, comme je ne travaille pas et que nos moyens sont plus limités, nous avons donné un sac à la guignolée, mais mon chum a choisi de donner une journée à la Guignolée. Il a trié, transporté, sué loll pour faire les paniers de Noël qui seront donnés dans notre région. Quand il est revenu le soir, j'étais fier de lui et le sentiment qu'il a eu de faire partie d'un mouvement collectif l'a rendu heureux lui aussi!

    Il y a plusieurs façons de contribuer peu importe notre porte-feuille. C'est ça la magie des fêtes.

    RépondreSupprimer
  5. J'aime beaucoup tes journées Esprit de Noël! C'est une bonne idée d'apporter l'idée du partage. Dans l'école de mon fils, une famille est jumelée avec une classe. Nous connaissons donc le sexe et l'âge des enfants. Mes garçons sont heureux de trouver des trésors à remettre à ces enfants.
    Et merci de nous faire partager le billet de Marie-Claude Lortie. J'aime le parallèle entre les vieux médicaments et les vieilles conserves...ainsi que le regard sur la santé-obésité. Une bonne réflexion en cette journée pré-Noël...

    RépondreSupprimer
  6. @ Maman à bord: ça me fait plaisir... Donner, recevoir, ça va ensemble!

    @ Maryse: sagesse? Merci. Pour le reste, il te faudra attendre! Hi! Hi! Hi!

    @ seb haton: je comprends... C'est une question d'éducation. Quand on n'a pas pris le temps d'y penser, on ne comprend pas, on ne sait pas. ;-)

    @Dysprapoule: donner, ça ne se compte pas juste en $. Ta famille a offert la journée d'un de ses membres, ça vaut beaucoup, bravo!

    Mais, je comprends aussi ton malaise. Des fois, on aimerait bien qu'une fondation nous aide aussi...

    @ Mamancoach: j'ai souvent été jumelée avec des famille et le fait de connaître un peu à qui on donnait était très stimulant. Pour M.-C. Lortie, ça me fait plaisir, en général, je suis une fan!

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Ça me fait toujours plaisir de vous lire, ne vous gênez pas!
Merci. :-)

Posts les plus consultés de ce blog

TDAH: 20 signes qui ne trompent pas chez l'adulte!

Commencer l'année du bon pied avec des enfants ayant des besoinsparticuliers #outil #gratuit

La toute première Tournée Imagine Nation LEGO® s’arrête à Montréal, qui veut y aller? #concours