Articles

Affichage des articles du juin, 2011

Plaisir solitaire

Image
Plaisir solitaire...

L'été, c'est la saison des salades! Les légumes colorés, frais et abondants, la chaleur et les repas à l'extérieur s'y prêtent vraiment. Je ne suis pas une grande chef, juste une gourmande créative qui prend ses idées ici et là. Avec les années, j'ai découverts mes indispensables pour réussir mes salades: 2 ou 3 sortes de légumes, une source de protéine, du croquant et un peu de sucré. J'ai aussi beaucoup de difficulté à suivre une recette à la lettre. Je vous en offre donc une à ma façon (sans mesure exacte!).
Elle est parfaite un lendemain de vielle. Je m'explique. Ça prend des restes... Detacos! Nous sommes une petite famille, alors il nous reste toujours de la viande et des coquilles que je me réserve en cachette. Et pour mon prochain lunch, je me prépare de la laitue croquante, de belles tomates juteuses, un peu de maïs (en canne pour le moment!), du fromage râpé (du jaune, du blanc, du fort, du léger, celui que vous avez!) e…

Comment éviter LA crise? 3e partie

Image
Uneseule photo qui réunit un kit parfait: casquette préférée, crayons, papiers, collation, jeux de cartes et... Nouveau gadget reçu à son anniversaire: un DS!
Je faisais une certaine forme de résistance contre cela, mais je dois avouer que ça change nos vies. Et si on établit des règles, ce n'est pas vrai que nous arrêtons de se parler et de jouer dehors. C'est comme pour le téléphone intelligent et autres bébelles...
La modération a bien meilleur goût.

Pourquoi 4 jours au camp de jour !?!

Image
Aujourd'hui, nous avons fait notre mois de juillet sur notre calendrier familiale. Nous y avons noté les r.v. importants, les pratiques de soccer de Fiston et de Fillette, le voyage à l'extérieur de Papabooh! et les journées où les enfants iront au CPE (camp de jour pour ma fille, groupe des ballons pour mon fils).


Après 4 mois, j'ai enfin accroché mon calendrier sur le babillard qui n'est pas encore terminé. C'est un bon début, il est plier et caché sur le côté de mon armoire à pain depuis notre déménagement... À force de vouloir bien faire les choses, on était privé de la vue de notre outil qui nous simplifie tellement la vie pourtant...


Plus tard, alors que nous revenons de l'épicerie en voiture en écoutant Martine est malade, Fillette me lance de son banc fleuri la question suivante: "pourquoi 4 jours?" Heu... Après un certain délai, je comprends qu'elle parle du camp de jour et je lui explique (non sans me sentir un peu coupable) que je travail…

Fiston, cuisinons!

Image
Parfois, les journées sont longues (comme quand il y a 3 jours de pluie en ligne) et elles ne se passent pas toujours comme on le souhaiterait. Ainsi, faire un jeu du quotidien, ça simplifie bien des choses et en plus, c'est pratique!
Je ne cuisine pas assez, ni assez souvent à mon goût, mais j'aime la nourriture, j'aime cuisiner, essayer des recettes faciles et même en inventer. Je goûte à tout, l'aventure ne me fait pas peur et j'ai transmis ma curiosité à mes enfants pour mon plus grand plaisir...
Des fois, je prépare quelque chose avec un, d'autres fois, je fais le marché avec un autre et à 3, nous découvrons les produits de mon coin (il y a plein de kiosques!). Je fais appel à tous leurs sens, les faisant goûter (mais, je n'ai pas beaucoup de succès de ce côté!), sentir et toucher!


Un classique? La salade de fruits! On prend ceux que nous avons sous la main, on les prépare et les présente dans des verres ou des coupes, on y ajoute du yogourt, du miel

Comment éviter LA crise? Suite...

Image
Nous sommes donc partis tôt pour éviter d'être en retard et à notre arrivé, nous avons eu le temps d'aller prendre une collation (encore un café pour moi!) et même de jouer dans la salle d'attente. J'avais apporté des dominos et des cartes de Diego et nous avons joué avec beaucoup de plaisir pendant quelques minutes.
Puis, notre nouvelle ergothérapeute est venue nous chercher et là, j'avoue que j'ai eu une nouvelle bouchée de chaleur... Nous l'avons suivi jusqu'à sa salle et heureusement, un ange est passé! Ça a super bien été. La piscine à balles, l'ouverture, la souplesse et l'expérience de l'ergo ont aussi aidé. Fiston et Madame ont fait plusieurs jeux moteurs (soccer, badminton avec un ballon, plongeons dans les balles, etc...) puis, nous sommes passés à la table pour des activités de dextérité fine comme dessiner, coller et découper. Le courant a passé et Fiston était coquin, tout sourire et de très bonne humeur.
Vers la fin, il a…

Boom!

23h20...
Je suis au salon entrain de regarder le show de la St-Jean, à défaut d'être sur le bord du feu (il mouille!) quand j'entends un gros boom!
Habituellement, je suis déjà debout avant la fin du bruit.
Au "B", mes sens sont en alerte!
Au premier "O", je me lève et toutes les choses qui m'entourent virevoltent!
Au deuxième "O", mon sprint commence et je m'élance vers le bruit suspect!
Au "M", j'arrive sur les lieux avec seulement quelques secondes de retard....
Mais, ce soir, je suis plus zen, moins anxieuse... Les symptômes de mon SSPT sont moins présents, nous sommes heureux dans notre nouvelle maison, l'école vient de terminer, les enfants vont bien, les vacances s'en viennent, etc...
Donc, à 23h20, un gros boom me vient du haut. Fiston? Fillette? Je décide d'attendre et de voir ce qui suivra alors qu'habituellement, je suis déjà au 2e étage. Puis, j'entends un "maman?" suivi de "moi to…

Comment éviter LA crise?

Ce matin, c'était la 3e rencontre à Ste-Justine pour mon fils en psychologie et la première en ergothérapie. La semaine dernière, comme nos deux enfants avaient chacun un r.v. à quelques minutes d'intervalles, dans deux blocs différents, j'étais finalement allée en neurologie avec ma fille et j'avais laissé Papabooh accompagner Fiston. Heureusement pour nous tous, cela avait bien été.
Aujourd'hui, j'appréhendais un peu (pas mal beaucoup!) ma journée. J'avais pris le soin (il y a du progrès quand même) de prendre du recul, de consulter ma thérapeute, de trouver mes limites et de placer une ligne entre ce que j'acceptais comme crise (et coup !) et ce que je ne voulais plus vivre...
Dans ma tête, il était clair que même s'il avait besoin de ces évaluations pour établir un diagnostic et surtout un plan de match pour l'aider, c'était la dernière fois que j'allais avec lui à Ste-Justine si les conditions se détérioraient comme cela arrive pa…

Formule gagnante!

Image
Bataille d'eau, soleil, visite de la ferme voisine, ballon-volant, soleil (!), petits amis, grands-parents, 2 gâteaux au chocolat, feu de camp, ciel étoilé, pâté chinois, lait au chocolat, etc... Voici notre formule gagnante pour souligner l'anniversaire de mon petit homme. Simple, facile, abordable et surtout beaucoup de plaisir! Au goût de la vedette du jour (parce que boire du vin avec du pâté chinois, ce n'est pas dans mes meilleurs accords vins-mets!), avec les moyens du bord et l'énergie de l'ingénieur en chef (moi!). Déjà 5 ans...
Pas de méga sacs à surprises pour les invités, pas de sortie dans un truc où tout est compris, même si comme 2e option, cela nous tentait, pas de repas élaborés ni de beaux gâteaux faits aux petites heures du matin, (je suis trop à la course présentement), juste des "smarties" ajoutées sur ceux du marché, pas de grosse chasse au trésor, juste des petits pièces de jeux jaunes cachées ici et là, pas encore de vraie pis…

Bonne fête Fiston!

Image
Voici ma vedette du jour! Mon petit homme a 5 ans et lors de son souper d'anniversaire, nous nous sommes amusés Fiston et moi avec mon appareil photo et mes vieille lunettes. Et ce soir, avant d'aller au lit, je suis allée sur Picnik pour relaxer après ma journée bien remplie.
Ça nous fera un beau souvenir, juste pour nous deux...
Bonne Fête Fiston!

Doux printemps, doux moments...

Image
Fiston en pleine action.
Notre voisin, notre jardin (il y a quelques semaines déjà)
Notre puits artésiens, notre feu quotidien.
Mes fleurs, mon bonheur...

Pourquoi pas avec des fleurs?

Image
Des fleurs de jardin, des bouquets de pissenlits, des branches de lilas, des petits semis qui viendront grands, des poignées de muguets, des fleurs coupées, des pots de fleurs aux bouquets de fleurs, j'aime les fleurs, leurs couleurs et leurs odeurs.
Petite, je me faisais un devoir d'en apporter aux professeurs et depuis que je travaille en milieu scolaire, je suis toujours contente d'en recevoir. Je lance même des messages plus ou moins subtiles quand les lilas embaument...
Il y a quelques semaines, c'est mon fils qui a voulu préparer des fleurs pour son éducatrice. Alors, au petit matin, nous sommes allés en couper quelques unes. Fillette en voulait aussi, elle les as offertes à la conductrice de la berline. Dans les deux cas, cela a apporté beaucoup de bonheur aux destinataires!
Avant de partir, j'ai juste eu le temps de les prendre en photo. C'est qu'ils grandissent mes loupiots! Comme de la mauvaise herbe... -xox-

Vous aimez Mamanbooh?

Image
Alors suivez-moi sur ma page Facebook! Un petit plaisir gratuit, à consommer à volonté.

Tomber. Méditer. Rebondir.

Image
Une titre à la Mange, prie, aime d'Elizabeth Gilbert, mais qui n'a en fait rien à voir avec son oeuvre, et qui ressemble plutôy à mon propre mode de survie en période de crise.
Des fois, je ne les vois pas venir, alors que par moment, je sais qu'elles me guettent... Que le ciel me tombe sur la tête, qu'une mauvaise nouvelle m'arrive par la poste ou que la maladie gagne du terrain, quand une vraie "badlock" m'arrive, à moi ou un de mes proches, j'ai remarqué que je vivais cette épreuve souvent avec le même déroulement.
Que je sois en état de choc pour plusieurs mois ou quelques minutes, j'ai toujours l'impression de tomber très bas, d'être attirée par le fond, que quelque chose de puissant s'ouvre en moi. Puis, volontairement ou pas (plus souvent qu'autrement), les larmes viennent. Abondantes, parfois humiliantes, mais toujours apaisantes. Je recule. Je me cache en rêvant d'un p'tit trou noir, d'une retraite secrè…

Différent!?! La suite...

Image
Hier soir, en écrivant mon dernier billet sur mon fils, j'ai renoué avec mes premiers sujets d'écriture, d'où la naissance de ce blogue et ce soir, j'ai encore terriblement besoin d'écrire, de m'exprimer, de laisser aller ma colère, ma peine et ma douleur.
Avec les réseaux sociaux, on développe plusieurs relations tant sociales, amicales que professionnelles et comme j'ai reçu beaucoup de marques de sympathie depuis hier, je vais vous donner des nouvelles ici, incapable de répondre personnellement à tous et surtout parce que j'ai un gros moton juste là, dans la gorge.
Alors, si vous voulez savoir si notre rendez-vous à Ste-Justine pour Fiston à bien été, la réponse est: "NON"! Si vous doutez encore, en gros, je pourrais vous résumer ça en une *?%*?&*($@#$ de crise de jeune homme, doublé de divers sentiments dont la culpabilité, la peur du jugement, la colère, l'écoeurement...
Nous sommes partis très tôt demeurant plus loin qu'av…

Différent, mais à quel point!?!

Image
Avec ce billet, je reviens aux premiers sujets de ce blogue, soit parler de mon quotidien de maman d'enfants différents...
Mon petit homme en pleine action
Demain, je retourne à Ste-Justine avec mon fils pour une évaluation en psychologie suite à la demande de la pédopsychiatre. Il y a un an, nous y allions à chaque semaine pour un bloc en orthophonie et c'était l'enfer...
Les premières rencontres, il refusait tout simplement de participer, il s'opposait et il arrivait même à fuguer. J'ai eu droit à des crises de colère incroyable et cela a commencé à aller mieux seulement vers la fin. Nous sommes repartis avec une référence pour le centre de réadaptation et une hypothèse de trouble de langage.
À la même époque, notre pédiatre avait aussi fait une référence en pédopsychiatrie suite à une visite avec mes enfants où mon fils a fait toute une colère en frappant les murs et sa maman. J'étais un peu désemparée et au bout du rouleau. Je savais qu'il y avait quelque c…

Ça n'arrive qu'à moi!

Image
Voici une nouvelle chronique des plus divertissantes qui, je le souhaite, ne sera pas trop populaire ni régulière. Son titre peut sembler un brin psycho-dram, mais rassurez-vous, il n'est pas ici question de me plaindre de ce ciel qui ne cesse de me tomber sur la tête, mais plutôt de vous faire rire en vous partageant mes péripéties.
J'ai toujours été gaffeuse et l'aventure ne m'a jamais fait peur, ajoutez à cela fatigue, curiosité, manque de concentration et impulsivité et vous avec tous les ingrédients d'un personnage plus grand que nature. Étant plutôt du genre loquace pour ne pas dire mémère, j'ai toujours aimé raconter mes histoires et en rire était une bonne façon de dédramatiser le tout.
Envie d'en savoir plus? Je vous laisse languir ou je commence maintenant?
Ok, je vous partage la dernière en temps réel. Mais s.v.p., gardez cette histoire pour vous, je n'ai pas encore osé en parler à Papabooh et comme il passe ici de temps en temps, j'ai encor…