Articles

Affichage des articles du octobre, 2011

Ode aux championnes du déguisement de l'Halloween::les mamans!

Image
Maman-pirate? :: Ce texte, il m'est venu ce matin, en faisant la tournée des médias sociaux et en jasant avec une amie. Je le dédie à toutes les mamans* du monde qui aujourd'hui, seront les reines du déguisement (comme tous les autres jours de l'année d'ailleurs...).
Il a les déguisement des enfants, ceux que l'on fabrique soi-même (je vous lève mon chapeau), ceux que l'on échange avec nos copines, ceux qu'on achète avec un serrement au coeur en pensant à Noël qui approche, ceux que l'on transforme pcq ça pique, ça gratte ou que c'est trop long, trop grand ou trop serré. Ceux qu'on invente en fouillant dans nos choses, ceux qu'on met rapidement de côté pcqu'on sait que nos enfants ne pourront les mettre à l'école (trop dangereux le masque), ou à la tournée des bonbons (trop petit pour s'habiller chaudement dessous) ou qui vont tout simplement contre nos valeurs (violents, vulgaires, sexués, etc...).
Il y a aussi les déguisements p…

Halloween: les enfants d'abord!

Image
Pour commencer, il y a quelques jours, j'ai lu le texte de Miss Parfaite et je le porte en moi depuis. Elle nous rappelle que l'halloween est une des rare fêtes où les enfants sont tous égaux... Ensuite, je suis dans une drôle de passe ou je lâche prise sur beaucoup de choses, avec des bons et des moins côtés.
Une phrases me revient souvent en tête: "laissez venir à moi les petits enfants". Je ne sais plus trop d'où elle me vient (héritage judéo-chrétien?), mais quand je regarde les décorations d'halloween de la maison, je trouve que ça sonne bien.
Des preuves? Voici les photos de nos décos réalisées et installées par mes enfants. Moi, la seule chose que j'ai faite a été de les encourager et parfois de ravaler mes commentaires au sujet du look chargé! Après tout, l'halloween, c'est la fête des enfants, non? Les petites comme les grands...




Pour des idées de citrouilles originales, cliquez ici. Pour des précisions sur les origines de la fête du côté…

Halloween :: photos, décorations et inspirations...

Image
Psst! C'est par ici semble dire le hibou! Remarquez,
une princesse est aussi passée par là...


Quand M.Patate rencontre sa citrouille, ça donne ...


Petite couronne pour décorer l'entrée.


Camille, la reine des dents!


Le beau fantôme de Fiston, réalisé à l'école


Quand Mamanbooh n'est pas là, Papabooh!
prend la relève et fait ses premières citrouilles
avec les enfants! Ils en parlent encore...


Cette année, mon fils me pousse dans le dos pour décorer. Une fois les boîtes sorties, ça n'allait pas encore assez vite, alors, du haut de ses 5 ans, il a pris le contrôle de la situation et il est en train de transformer toute la maison, aidée de sa grande soeur. Il y en a presque partout, c'est chargé, un peu croche, mais malgré tout assez réussi.


Pourtant, quand je vois les décorations de certaines blogueuses comme ici, là et encore par ici, je trouve ça très joli, mais ça ne sera pas pour cette année. Je manque d'énergie et je ne veux pas freiner l'élan créatif de mes e…

25 minutes, top tomate!

Image
Connaissez-vous la technique de la tomate (ou pomodoro pour les "fancy")? J’ai fait cette découverte dernièrement et depuis, je la partage sur mes réseaux sociaux (un statut très populaire!) en essayant de la mettre en pratique le plus souvent possible. Quand je lis TOMATE, J'avoue qu'à chaque fois, mon premier réflexe est de penser à Martine Gingras et son amour pour ce fruit, mais il faut croire que je vais devoir m'habituer à cette nouvelle référence...

Sur Twitter, je suis des personnes très dynamiques, dont Marie-Annick Boisvert(@marianik1968), spécialisée en stratégie des médias sociaux. Elle nous présente chaque semaine des gens qui font un travail qui n'existait pas il y a une dizaine d'années: des gestionnaires de communauté. Ce nouveau monde me fascine et j'apprécie ces lectures.
Il y a deux semaines, c'est en lisant le portrait de Marie Jo Massy que j'ai déniché un truc pour ne pas me laisser envahir par mille choses sans vraiment …

Les étoiles du dodo :: Yoopa!

Image
Ce soir, j'ai mis de côté toutes mes préoccupations familiales et j'ai offert à la maman que je suis et à mes enfants un moment ludique, plein de magie, à oublier notre quotidien et profiter du moment présent.


Nous étions invités au lancement Des étoiles du dodo et même si c'était un lundi soir, en semaine, absolument pas raisonnable pour les nouveaux campagnards que nous sommes, j'ai décidé qu'on était pour être de la fête et aller rencontrer Fred, ses invités et ses jeunes amis. Nous n'avons pas été déçus! Yoopa nous accueillant en grand avec clown, ballons, mascottes, maquillage, cadeaux, invités de marque (des vedettesss!), le tout dans une ambiance fébrile aux couleurs vives.


En fait, Fiston n'avait qu'un seul regret, avoir dû manquer quelques minutes des activités pour aller aux toilettes alors que Fillette répétait qu'elle avait TOUT, TOUT et TOUT aimé. Moi? J'étais tellement contente de voir mes enfants heureux, surmonter leur gêne, profit…

Un jour, tu seras muet...

Image
Je vis présentement une grosse peine d'amour. Mon premier homme, celui dont je porte le nom, est en train de perdre le sien...
Vendredi dernier, j'ai accompagné mon papa à une rencontre d'évaluation au centre de gériatrie de Montréal. Il avait un r.v. avec une neurologue spécialisée qui a été d'une grande patience et d'un non moins grand professionnalisme.
Ça n'a pas été facile. Dès notre arrivé, mon papa ne comprenait plus comment utiliser le système pour payer le stationnement. Après 5 minutes, je suis allée l'aider. Un peu timide, je n'osais pas intervenir avant.
Puis, à chaque fois que nous croisions une personne, mon papa lui demandait si elle n'était pas son neurologue. Autant à la cantine, que dans les ascenseurs ou les corridors, il répétait la même question. Sans même faire une discrimination visuelle, de façon très (trop) familière, du préposé à une autre médecin.
Notre journée fut longue, de 13h00 à 18h05, nous avons été en évaluation…

Réflexion matinale

Image
Parce que des fois, on a la tête pleine, ça vaut la peine de coucher sur le papier nos idées... Avec une bonne boisson chaude (du café!!!), entourée du bruit ambiant d'un café anonyme, seule dans ma bulle en attendant mon homme, alors que les enfants sont à leurs activités, ce matin, je me suis gâtée en ouvrant mon journal créatif quelques minutes...
Et vous, comment arrivez-vous à prendre quelques minutes pour réfléchir et écrire? Le midi? Au coucher? Au travail? Au levé? Je suis curieuse...

Diamant brut

Image
Quand je suis partie, j'ai laissé des tablettes à mes deux enfants. Après avoir vu celle de Camille, hier, j'ai découvert celle de mon fils, qui, à sa manière, me disait lui aussi une beau gros "je t'aime!"
Je suis comblée. Ça aide à oublier que je suis malade depuis une semaine et que je me sens un peu dépourvue par tout ce qui arrive à mes proches et ceux que j'aime. Je n'ai même eu le temps de faire un retour sur mon beau week-end avec Manon et ses Muses.
C'est aussi une grosse semaine avec plusieurs r.v. pour mes enfants, une rencontre pour le plan d'intervention de mon fils et une première visite à l'Institue de gériatrie de Montréal pour mon papa qui souffre de démence vasculaire.
Pas facile, avec tout ça de prendre le dessus. Mais, je vais m'entourer de mes amours, m'inspirer de leurs beaux mots, me nourrir de mes belles rencontres et créations de la dernière fin de semaine et continuer d'avancer, un petit pas à la fois, s…

Mon premier "je t'aime"

Image
Vendredi dernier, avant de partir pour mon week-end créatif (je vous promets de venir vous en reparle bientôt), j'ai laissé un mot personnalisé sur une tablette effaçable à mes enfants. Cars pour Fiston et Les Princesse pour Fillette. Je me disais qu'ils pourraient s'amuser avec et l'utiliser aussi lors des jeux ou des devoirs (un cadeau qui appartient à la catégorie des pratiques!).
Pendant la fin de semaine, à un certain moment, j'ai eu une montée de larmes (ok, plus d'unes!) en regardant le poème que mon amie Solène avait reçu de sa fille. J'étais à la fois touchée pour elle et triste pour moi, réalisant que cela ne m'arriverait peut-être jamais... J'étais loin de me douter que j'étais dans les patates pillée (pour ne pas dire complètement dans le champ!).
C'est seulement pendant la période des devoirs que j'ai découvert mon trésor. Fillette avait besoin de sa tablette pour une dictée de chiffres (on pratique de 0 à 19 présenteme…

Mal de gorge!

Image
Depuis quelques jours, je combats les microbes. Et je souffre. Médecine traditionnelle (Advil), herboristerie (propolis, myrrhe), etc... J'ai la gorge enflée, les ganglions sortis et autres malaises... Mais, j'essaye de me soigner. J'ai même découvert une nouvelle technique: je m'envoie des jets d'eau saline directement dans la gorge.
Je viens de passer un fabuleux week-end créatif, mais pour le moment, je vais me coucher. Il semblerait que le repos soit une des premières choses à faire pour guérir. Pas toujours facile. Qu'en pensez-vous? Y arrivez-vous? Faites-vous encore des siestes? Prenez-vous des journées de maladie pour vous (pas juste pour vos enfants?)?
À suivre!

Une belle grosse frousse!

Avant de lire mon histoire, je vous remets quelques informations en vrac pour vous aidez à bien saisir le contexte: ma fille de 7 ans a quelques extras dont la dyspraxique verbale (et motrice) sévère, l'épilepsie, un TDAH avec impulsivité. Elle est très timide, presque muette et un brin anxieuse.Elle fréquente une école qui lui offre une classe de langage adaptée à ses besoins et le soir, elle fréquente le même service de garde que son frère, 5 ans, à l'école de notre village.
Après une journée de fièvre (j'ai attrapé vos virus) et de travail, je rentre à l'école de mon fils et je me dirige vers le service de garde quand j'entends une petite fille pleurer. Est-ce que je suis en train d'avoir des hallucinations? Trop de fièvre? Bouh! Bouh Bouhhhh! J'ouvre une porte. Rien. Bouh!Bouh! Bouhhh! La petite fille pleure toujours. Et si c'était ma petite fille? Bouh! Bouh! Bouh!!!
J'ouvre une 2e porte et je me retrouve dans la salle de bains des fille…

Et de deux!

Image
Fillette a perdu sa 2e palette samedi dernier pendant son activité à Gymn-Eau. En fait, on ne savait même pas que sa dent branlait et personne ne s'est rendue compte que sa dent était tombée... Elle a même grugé sa belle pomme du mieux qu'elle pouvait lors de sa collation et nous avons bien ri en voyant cette dernière dans sa boîte à lunch à son retour. Pauvre cocotte!
Ça peut aussi vous donner une bonne idée à quel point elle est hyposensible et déconnectée de son petit corps. Sans être autisme ou TED, elle a plusieurs points en commun avec ces diagnostics, dont certaines atteintes sensorielles (comme Fiston d'ailleurs). Parfois, j'explique que je trouve des taches de sang sans savoir d'où ça vient jusqu'au moment où je réalise que c'est ma princesse qui est blessée.
Elle ne se sent peut-être pas, mais, elle SAIT! J'ai essayé pendant le week-end de la prendre en photo pour immortaliser ce sourire édenté et j'ai eu beaucoup de difficulté. En f…

Après la pluie, les beaux moments!

Image
Bon, il y a les bobos du coeur, de l'âme et du corps. Mais il y a aussi des beaux moments plein de soleil et de bonheur comme Fiston, tout fier, sur son vélo, avec ses cheveux placé en petits pics, avec du gel! À 38 ans, je n'en mets pas encore, ça promet...
Nos galettes de gruau aux pépites de chocolat. Le ciel coloré pendant le couché du soleil. Nos petits massages de pieds. Notre premier visionnement de l'émission Découverte qui parlait des pyramides (maman! C'est quand ça commence?). Nos jeux complices avant le dodo.
Plein de petits moments doux et complices, qui font du bien et qui remettent les choses aux bonnes places. Nos valeurs en premier plan. Vive les journées de congé qui nous permettent de passer presque toute la journée en pyjama, de flâner, de prendre notre temps. Et Ô, bonheur, de même le perdre un peu.
Je rends grâce à ce congé!

Quelques égratignures...

Image
Ma vie est vraiment riche en péripéties! Je ne suis pas prête de m'ennuyer... Oh! Que non! Quand ce n'est pas un r.v. pour un enfant, un sac d'école qui revient plein de caca de chien ou le ciel qui me tombe sur la tête, il m'arrive aussi des histoires plus banales.
Comme revenir d'un r.v. chez le médecin avec un col qui saigne quelques jours ou même me faire rentrer dedans par un gros VUS ACURA alors que je tournais dans ma propre allée sur mon petit rang tranquille. Heureusement, j'étais seule. Les gens étaient confus, ils croyaient que je les laissais passer alors que moi, je n'ai jamais même remarqué leur présence...

Une ancienne collègue m'avait déjà dit qu'elle souhaitait vivre une vie paisible comme la mienne. Nous n'étions pas vraiment proches et mes amies avaient ri longtemps de cette remarque alors que je passais une journée par semaine à Ste-Justine et que ma vie était toute sauf paisible...
Bref, je suis poquée, mon char aussi (ok…

Compter pour ne pas pleurer.

J'ai déjà écrit un billet sur le fait de sourire pour ne pas pleurer. Dernièrement, j'ai changé de technique, je souris toujours autant (ou presque), mais en plus, je compte!
Quand je compte, mon cerveau se met à "off ", il ne s'emballe pas (trop). J'arrive même à me tromper... Mais, c'est pas grave, ça veut juste dire que j'ai vraiment décroché!
Je compte quand je nage (et oui, je suis à ma 2e semaine!), tout au long de la longueur, je répète son rang, pendant 25 mètres, je répète 1, 1, 1, 1, 1, 1, 1, 1, 1, etc. Puis, quand je touche le mur, je poursuis avec 2, 2, 2, 2, 2, 2, 2, etc... Et ainsi de suite. Je n'ai pas encore été plus loin que 30, mais il y a de l'espoir!
Je compte aussi mes doigts. Chut! Chut! Je ne suis pas folle (quoique), c'est juste que je mets en pratique un truc enseigné à mon fils pour qu'il se calme avec sa respiration. Il souffle sur chacun de ses doigts comme s'ils étaient des chandelles, un à la fo…

Journée de merde

Oups! J'ai bien écrit "merde" dans mon titre?
En fait, c'est plutôt au sens propre qu'au sens figuré que je pourrais nommer ainsi ma journée.
Il y a bien eu ce moment où en plein vestiaire, je me suis rendue compte que je portais mes vieilles bobettes toutes trouées et décolorées... La honte! Je me suis cachée la tête sous ma serviette en me promettant des jeter dès ce soir.
Puis, alors que j'essayais des chaussures, j'ai constaté que mon bas du côté droit avait un trou. J'ai essayé de le dissimuler en présentant plutôt le pied gauche et comble d'humiliation, il n'y avait pas un trou, mais bien deux de ce côté. J'ai finalement acheté une nouvelle paire de bas (et de souliers) et j'ai lancé à la poubelle ma vieille paire de bas avant de quitter la boutique.
Au début du souper, j'ai découvert que mon fils avait expérimenté l'efficacité de ses nouveaux ciseaux sur son nouveau chandail (donné par un ami, mais beau, propre et par…

Mon champion!

Image
Cette semaine, en même temps que les thérapies au Bouclier pour Fiston, il y avait le cross-country d'organisé à son école.
J'ai donc pris la chance de voir si on pouvait changer un peu l'horaire et mon fils a eu la chance de participer à sa première course à vie! Et quelle course, les jeunes du préscolaire devaient courir 500 mètres et mon fils est parti en vrai fusée. Il a réussi à garder le tempo et finalement, il est arrivé le 4 de sa cohorte!
Yahou!!!! Nous étions très fiers de lui, vivre un tel succès, quand la vie nous réserve plein de défis, c'est excellent pour l'estime de soi. Ensuite, nous sommes partis pour le centre de réadaptation partager son exploit et continuer de travailler en ergothérapie et en éducation spécialiser.
Le soir, nous avons encore souligner la chose et avant de dormir, mon fils a commencé à pleurer... Il était triste parce qu'il n'était pas le premier. Pauvre petit lou, nos bonnes paroles ne semblaient pas le réconforter. …