Articles

Affichage des articles du novembre, 2011

Être au bon endroit, au bon moment

Image
Samedi dernier, j'avais la chance de participer à la journée Jasette et Plaisirs de Coup de Pouce. Ayant pour sujet "Vers une vie qui me ressemble...", j'ai assisté à plusieurs conférences dont une qui a eu un effet d'électrochocs pour la petite personne que je suis.
Julie Roy, responsable mieux-vivre, a sorti son calepin pour capter les impressions de la journaliste Catherine Goldschmidt et la blogueuse Julie Philippon
En effet, Martin Laroque nous a demandé si nous étions où nous voulions, nous poussant à faire la réflexion dans toutes les sphères de notre vie. En quelques instants, il pouvait nous faire rire aux larmes, nous émouvoir et même nous surprendre au point où l'on se retrouvait la bouche ouverte, hypnotisé par ses propos. Bref, j'ai vraiment aimé!
Je pense que je serai porté par ces propos pour plusieurs jours encore... Je ne suis pas la seule, l'amie Nadine en parle ici, alors que Danielle nous partage un texte qui me touche particulière…

Concours:: MAMANBOOH! a besoin de vos idées-décos!

Image
Noël dernier, nous étions encore à notre ancienne maison. Ce sera donc notre premier Réveillon dans notre maison-bonheur et depuis quelques semaines, je me casse la tête... Mais comment allons nous décorer ici, dehors, pour Noël!?!
Si nous avions un conifère de taille moyenne devant la maison, mon idée serait faite et peut-être même déjà en train de briller! Mais non, il y a bien un cèdre, mais il est vraiment trop grand et volumineux pour nos moyens (je n'ai pas de camion de pompier pour aller jusqu'au sommet ni le budget pour acheter les 12 000 lumières). Sinon, il a une belle épinette, mais elle est sur le côté de la maison et seuls les voisins pourront la voir, ça ne me plaît pas comme alternative.
Alors voilà, je fais appel à vous et vos bonnes idées. J'aimerais quelque chose d'assez simple, de lumineux et qui passera au travers les modes éphémères. Papabooh! refusera tout ce qui sera gonflable et/ou trop flyé. Fillette ne voit que la vie en rose et mauve, ma…

Maman à la maison, au travail ou ailleurs!?!

Je ne suis ni la reine du foyer à la Martha Stewart ,ni la bourreau de travail que j'ai déjà été. Je n'ai pas le temps de m'ennuyer et c'est loin d'être ennuyant tout court. J'ai une vie atypique. Et comme dirait l'autre,c'est ma vie, je n'y peux rien, c'est elle qui m'a choisie...
Depuis septembre, j'essaye une nouvelle formule: je travaille les lundis, mercredis et vendredis alors que les mardis et jeudis, j'accompagne mes enfants aux rendez-vous avec les différents spécialistes, je fais les suivis, la paperasse et les mille formulaires à toujours refaire, les retours d'appel, etc... Au début de l'année scolaire, quand mes collègues me souhaitaient bon congé les lundis et mercredis soirs, je ne la trouvais pas drôle du tout.
Dernièrement, il y a encore eu un débat entre les mamans qui restent à la maison, celles qui aimeraient ça (et qui travaillent) et celles qui travaillent par choix. En réfléchissant, je me suis rendue …

Première neige!

Image
Aujourd'hui, Fiston et moi avons partagé deux beaux moments sous (et dans!) la neige. Un premier en attendant l'autobus ce matin, dans un monde tout blanc et un deuxième en fin de journée, alors qu'il faisait tellement noir. Les deux fois, nous nous sommes bien amusés, excités par cette première neige...

Non! Il ne tire pas la langue ce coquin, il essaye d'attraper des flocons de neige! Mais, j'avoue que ça ressemble à ça quand M. Baboune arrive...
Juste avant d'embarquer dans l'autobus, j'ai sorti mon iPhone et hop, j'ai pris cette photo. L'originale est à l'envers et j'ai hésité à la changer pcq je trouvais que ça m'allait assez bien! Je remarque aussi que du Botox détendrait ce front plissé et ces yeux fatigués... Tant pis!
Et vous, avez vous fait des bonhommes? Des Anges? Ou même un bataille de boules de neige?

Besoin de réconfort? Top 10 pour novembre!

Image
Pain aux bananes

Avec le froid, le soleil qui se lève tard et se couche trop tôt, la fin de la première étape scolaire (on peut enfin dire que nous avons passé au travers) et nos petits et gros tracas quotidiens, il y a des choses simples qui me font du bien.

Voici mon top 10 des derniers jours:


Des boissons chaudes de toutes sortes, tisanes, thés, cafés, etc... (Je viens de m'offrir la Machine parfaite pour me gâter, une tasse à la fois, hmm...).Des pantoufles (en phentex de préférence!), les plus laides sont souvent les plus chaudesDes recettes faciles à la mijoteuse, comme mon dernier boeuf bourguignonUne doudou juste pour soi (on ne la vole pas aux enfants et du même coup, pas touche!)Un pain aux bananes et au chocolat qu'on prépare juste avant le souper avec nos vieilles bananes, en 2 temps 3 mouvements, on y ajoute sa touche personnelle et hop, on mange!Une soupe aux légumes racines, douce, chaude et pleine de bonnes choses réconfortantesLes cartes de pensées positives de

Nouvelle vie, nouveaux amis!

Image
Quand nous sommes déménagés à la campagne, plusieurs avaient des réticences en pensant à nos enfants. Certains croyaient qu'ils étaient pour s'ennuyer, loin des petits amis du quartier, des parcs et autres attractions qui caractérisent les banlieues. D'autres nous parlaient des déplacements, que nous serions toujours en train de jouer au taxi, que tout serait loin, etc...
En banlieue, nous restions à moins d'un kilomètre des écoles primaires et secondaires, du parc, des jeux d'eau et de la crémerie. C'était un quartier résidentiel, mais il n'y avait aucun jeune enfant. Ceux des voisins étant tous rendus au secondaire ou au cegep... Aucun bébé, ni p'tit ami pour jouer avec nos enfants.
Après un déménagement et mille boîtes, nous nous sommes finalement retrouvés à la campagne, avec des petits voisins qui ont presque le même âge que les miens. Quelle chance! Depuis que l'école est commencée, mon fils fréquente aussi des petits amis du village. Co…

Et vous? Que vous voulez?

Image
Espoir, espoir, espoir... Je pense que ta cote de popularité va être à la hausse! Ça tombe bien, avec le temps des fêtes qui approchent et les nuits de plus en plus froide, on en a vraiment besoin. C'est aussi toi qui me fait avancer, me motive, même quand ça va mal....
Pour des mauvaises raisons, je ne lis plus Lapresse format papier. Ce matin, je suis allée déjeuner avec Papabooh! et je suis tombée sur cette idée. Ils invitent à nous exprimer à l'aide d'une affiche, de nous faire photographier et de leur envoyer le tout avec 250 mots pour expliquer en gros notre choix, notre motivation, nos idées.
Dans ma pauvre petite tête, mille idées jaillissent depuis. C'est vraiment quelque chose qui me parle, dans lequel je me reconnais et je pense que je vais plonger dedans avec un grand "P". Je me vois déjà demander la question à mon entourage, à mon papa, à mes enfants, à mes élèves, à mes collègues et amis.
Ce soir, je soupe pour la première fois avec un group…

COMING OUT (ou demander de l'aide...)!

Image
Papi et Fillette en ballade...
Texte écrit le 12 novembre. Depuis, j'ai accompagné mon père à un r.v. chez son médecin de famille et nous sommes mêmes allés à la banque ensemble... Vous pouvez me suivre à Un jour, tu seras muet, c'est mon espace où j'écris au sujet de mon père.
Je ne me pensais pas meilleure que les autres. Je ne faisais que ce que je devais faire. Sans me demander comment. Sans me préoccuper de savoir si j'étais capable. Sans douter que je devais le faire. Point.
J'ai ravalé ma peine, j'ai serré les dents, j'ai haussé les épaules et j'ai tenu un bon 2 mois. Je me suis levée, j'ai fonctionné, j'ai travaillé et j'ai encaissé les mauvaises nouvelles. Quand je me suis permise une réflexion, rapidement, la bonne petite fille en moi est revenue. Vous savez, celle qui ne veut qu'une chose, répondre aux besoins de son entourage. Plaire.
Je me pensais seule, plate et je me suis isolée. J'ai mis mes besoins et ma raison de côté…

Des adieux, des aurevoirs

Aujourd'hui, c'était les funérailles d'un ami parti trop vite suite à un accident. J'en reviens émue...
Nic avait 39 ans, il aimait la vie, les bonnes et belles choses et était entouré d'amis fidèles. Souriant, généreux et serviable, nous avions tous sa bouille frisée (dans mes souvenirs à moi!) en tête lors de la cérémonie. Je suis arrivée seulement quelques minutes avant et là, j'ai eu tout un choc.
J'ai revu des personnes oubliées depuis 20 ans, des amis, des idoles, des amourettes, le premier baiser, le premier chum virtuelle (vous savez, on était avant-gardiste dans mon coin, on avait même des relations uniquement téléphoniques), des amis de mes amis, des amis qui se tenaient drôlement fort la main pour être juste des amis, etc...
Certaines personnes me reconnaissaient avant d'autres, alors que moi-même, je vivais des drôles de situations en réalisant que l'homme grisonnant devant moi était tel ami, que la femme devant moi était une telle, et…

Point de rupture

Image
Le week-end dernier, alors que je marchais seule dans la nature, j'ai été très émue face à cet arbre. Ça semble un peu bête, mais la récente cassure de son tronc m'envoyait à ma propre douleur intérieure. J'ai même pris le temps de le photographier tellement l'image était forte pour moi.
Hier, je suis allée consulter pour mes douleurs au cou suite à mon accident d'auto. Cette dernière est restée un mois au garage pour recevoir des petits soins alors que moi, je m'étais permise une ou deux Advil.
En fait, j'ai un peu mal partout, mais je n'ai pas le temps d'y penser, ou plutôt, je n'ose pas m'arrêter de peur de ne pas pouvoir repartir. Je sais que je dois prendre soin de moi pour être capable de prendre soin des autres, que j'ai besoin de ci et ça, etc...
Mais, dans ma vraie vie, ça ne fonctionne pas comme ça. Les urgences font la file, mon père est de plus en plus démuni, les formulaires s'empilent sur ma table de la cuisine, a…

Tourner en rond ou en bourrique?

Pour toutes les personnes qui connaissent mon fils, dire qu'il a un peu d'énergie est loin de bien refléter la réalité. En fait, il est une vraie tornade d'une puissance à puissance mille! Je pense même que si nous savions comment, on pourrait utiliser une partie de son énergie pour éclairer le village. J'exagère à peine!


Il bouge sans arrêt (par période), il est toujours ou presque en recherche d'équilibre et de sensations. Il grimpe, il saute, il passe d'un meuble à l'autre, d'une chaise à l'autre. Il roule sur le divan ou les fauteuils, en se balançant, en levant les jambes et il recommence encore et encore.


Parfois, il utilise le trampoline, la rampe d'escalier ou juste sa maman bien confortable!


:::


Hier, après l'école, il y avait beaucoup d'action chez moi et j'ai autorisé ma visite (heu... Mon fils, sa Mamie et sa Tante!) à piger dans les bonbons d'Halloween. Erreur!!! Pour ma mère et sa soeur, il n'y avait aucun changeme…

Inspirer et s'inspirer

Image
Le week-end dernier, j'ai eu l'occasion de prendre (ou reprendre) un peu de distance pour mieux revenir alors qu'une grosse semaine en mode mono m'attendait. Non, je ne suis pas en garde partagée même si j'en parlais dans mon dernier texte, c'est juste que Papabooh! est à l'extérieur toute la semaine pour son travail.
Pendant quelques heures, j'étais liée à 13 autres femmes de toutes les âges avec qui je partageais un auberge, de délicieux repas, une massothérapeute, une passion des bijoux (même je n'en ai pas fait), des parties de cartes de Scrabble, de la musique, un beau soleil et de bien belles réflexions.


Le samedi matin, plusieurs sont parties marcher, mais j'avais un r.v. des plus importants (avec moi!) alors je suis plutôt partie toute seule marcher en fin de journée. J'ai pris une bonne heure à me motiver, mes premiers pas étaient aussi légers que si mes pieds étaient enchaînés, mais après quelques minutes, j'ai commencé à me se…

S'inspirer de la garde partagée pour la survie des familles nucléaires

Image
Depuis quelques mois, je me questionne, je m'interroge, j'observe, je lis et je constate. Ce que plusieurs d'entre nous avons besoin ou même parfois nous envions, c'est la notion de garde partagée et la liberté qui s'y rattache lors des journées en solo. Je ne suis pas la première qui en parle non plus, Marcia Pilote dans ses tomes de La vie comme je l'aime aborde aussi le sujet.
Des journées où oui, on peut s'ennuyer de nos cocos, mais aussi, des journées qu'on peut organiser à notre goût, même avec de nombreuses responsabilités. Des journées qu'on peut travailler tard sans avoir peur d'arriver au service de garde après 18h00, des journées où rien ne traîne sauf nos propres choses, des journées où l'on attend après personne d'autre que nous-même.
Des journées calmes ou au contraire, très chargées de tout ce qu'on ne peut pas faire quand on est sur le mode "maman qui tient le fort". Des journées où l'on va à des r.v…

La fille a papa

Image
Ce texte sera mon 701e et je le dédie à mon papa. J'ai commencé à écrire sous un autre blogue ce qui je vis avec lui, au jour le jour, vous pouvez donc maintenant me suivre depuis quelques heures.
Mon papa qui retrouve son domaine, sa maison...
Un jour tu sera muet sera un peu comme un journal de bord sur ce que je vis, au quotidien, avec lui, les étapes tant administratives que médicales. Un petit pas à la fois. Je vais y regrouper aussi mes informations et ressources utiles, pour démêler le tout et garder une trace de ce voyage vers l'inconnu.
Je vous invite à devenir membre, à y référer vos amis qui vivent les mêmes choses et aussi à commenter pour me partager vos expériences et vos bons coups sur le sujet. Je vais continuer à blogguer ici et . Mais, je ne sais pas encore à quelle fréquence. Je vais y aller un texte à la fois, une réflexion à la fois. En essayant de garder le cap.

L'Halloween au village!

Image
Hier, c'était une journée spéciale, j'ai fait le tour du village deux fois plutôt qu'une ! Une première fois avec ma mère et une deuxième fois avec mes enfants...
Après quelques mois, je n'avais toujours pas fait le tour de mon village. Je connaissais bien l'épicerie, l'école et la bibliothèque, mais là s'arrêtaient mes connaissances. Hier, j'avais pris congé pour régler différentes choses pour mon papa et entre un appel au ClSC et un autre à la banque, je suis partie au village avec ma mère pour dîner au seul resto de la place. Ensuite, nous sommes arrêtées à la caisse populaire et au bureau de poste. Il y a même une boutique-cadeaux, mais aucune station d'essence!
Puis, vers 17h30, nous avions rendez-vous chez les parents d'un ami à mon fils qui nous ont accueilli avec beaucoup de gentillesse et delà, nous avons commencé la course aux bonbons avec eux. J'ai donc découvert mon village pour une 2e fois dans la même journée! Nous avons c…