«Le suicide n'est pas une option» :: première partie

Samedi dernier, j'ai pris mon courage à deux mains et à 14h30, je poussais les portes d'Astral média pour participer à la prochaine campagne «Le suicide n'est pas une option».

Moi, toute belle (Merci Antonine!), les yeux encore brillants, devant une affiche nous donnant des détails.


Être devant une caméra, sur un petit banc, pour parler du suicide, c'est assez intimidant.


Se faire maquiller, comme si...



J'ai été accueillie par deux filles qui ont leur cause à coeur et qui ont su me mettre à l'aise.
Merci Julie Harmen-Lemelin et Antonine Yaccarini!


J'ai eu l'impression quand participant ainsi (petit témoignage vidéo), je donnais au suivant. Qu'à mon tour, mes mots pourraient peut-être apporter un peu d'espoir, de réconfort et surtout de la motivation à d'autres. Que mon expérience ferait peut-être une différence pour d'autres parents (parce que mon message s'adressait principalement à eux) qui vivent une crise (maladies, handicaps, épuisements, deuils, etc.).

Moi qui pleure comme une Madeleine pour presque tout et rien, j'étais curieusement calme. Mes yeux brillaient, mais j'ai réussi à parler sans que mes larmes coulent. J'étais ancrée, j'avais une mission et je l'ai faite. Mettant la peur du ridicule et du jugement (de vieilles amies!) de côté, confiante et même contente d'être là pour en témoigner.

Être encore là tout court...

Je vous reviens bientôt avec d'autres détails sur la campagne, une photo officielle de moi et surtout, l'essentiel de mon message, ma propre petite histoire quoi!

Commentaires

  1. J'en ai les larmes aux yeux. Je te lève mon chapeau pour ton immense courage. Être ancrée et témoigner d'un sujet comme celui-ci, ça prend une personne exceptionnelle! Félicitations. xx

    RépondreSupprimer
  2. Bravo!!
    Restez plus proche, j'aurais tellement aimé y participer. Tout de suite, je ne suis pas au meilleure de ma forme, mais j'aimerais tellement parler de ma maladie, et surtout du suicide aux autres.
    Je t'envie d'avoir pu le faire et pour ton courage.

    RépondreSupprimer
  3. Bravo pour cette belle implication, qui ne doit pas être sans générer une gamme d'émotions. Grâce à des gens comme toi, tu éclaireras davantage ce triste fléau.

    RépondreSupprimer
  4. c'est d'une générosité incroyable, quel grand coeur en or tu as. merci pour ceux et celles que ton message aidera. Je t'embrasse et suis fière de te compter parmi mes amies, même si parfois c'est pas mal virtuel! :-)
    Grosses bises ma belle Julie xx

    RépondreSupprimer
  5. Bravo! Partager ainsi publiquement ce qui relève généralement de l'intime, c'est très courageux et généreux. Grâce à toi, certains parents diront eux aussi un jour: Je suis content d'être là, tout court.

    RépondreSupprimer
  6. Oh que oui, tu as donné au suivant. Parler ouvertement des épreuves qu'on a traversées, assumer ses émotions, sa sensibilité, tout cela fera cheminer le Québec tout entier. Je te dis un gros MERCI pour toutes les personnes qui vivent une détresse psychologique et se sentent (malheureusement) ostracisées. Au contraire, on en sort plus fort. Faut pas lâcher !!! xxx

    RépondreSupprimer
  7. Plus je te lis, plus je te découvre, et plus j'admire et apprécie la femme que tu es. Bravo.

    RépondreSupprimer
  8. J'ai les larmes aux yeux moi aussi à te lire. Bravo ma belle Julie. C'est tellement une belle façon de "donner au suivant". Vraiment!

    RépondreSupprimer
  9. Bravo tu me fais revivre plusieurs émotions ...même si cela fait 12 ans déjà que mon ex conjoint c'est suicidé je me rend compte à chaque fois que le moindrement que l'on en parle ma mémoire est toujours aussi vive heureusement que la douleur se transforme :) cela a du te faire aussi un grand bien ;)

    RépondreSupprimer
  10. Je salue ton courage. Et toi du même coup !

    RépondreSupprimer
  11. Sujet sensible s'il en est un! Bravo d'avoir osé en parler au «je» et merci d'avoir posé le geste, comme une main tendue à ceux qui sont fragiles Cela suffit parfois à faire la différence...

    RépondreSupprimer
  12. Il est ardu de s'ouvrir aux autres en parlant de nos passages difficiles, j'en sais quelque chose.

    Mais si tu savais le nombre de personnes qui m'ont dit à quel point ça fait du bien de se reconnaître dans l'histoire d'un autre... de ne pas se sentir seul avec des émotions parfois trop grandes pour soi...

    Merci de ta générosité

    RépondreSupprimer
  13. Un petit geste qui va faire toute une différence, j'en suis persuadée. Bravo d'avoir eu le courage!

    Julie

    RépondreSupprimer
  14. Chaque geste, chaque mot font une différence. Bravo Julie!

    RépondreSupprimer
  15. Merci à TOUS pour vos commentaires...

    Je ne voulais vous faire pleurer ou
    remuer de vieux souvenirs. Mais, j'ai un grand besoin de partager, si ça peut faire une différence, et je le souhaite, bien tant mieux.

    Bientôt,je mettrai en ligne la deuxième partie.
    Merci encore, jx

    RépondreSupprimer
  16. Non ce n'est pas intimidant de parler de cela, c'est courageuse de ta part, merci!

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Ça me fait toujours plaisir de vous lire, ne vous gênez pas!
Merci. :-)

Posts les plus consultés de ce blog

TDAH: 20 signes qui ne trompent pas chez l'adulte!

Commencer l'année du bon pied avec des enfants ayant des besoinsparticuliers #outil #gratuit

Et où elles vont, les mamans, quand elles ont de la peine? #devinette