Hier, aujourd'hui et demain.


Hier, c'était la journée des femmes. Je n'ai jamais été aussi femme.

Femme comme dans maman, femme comme dans conjointe, femme comme dans fille, femme comme dans soeur, femme comme dans collègue, femme comme dans amie, femme comme dans une personne intuitive, sensible et créative.

Je n'ai jamais été aussi femme et pourtant, je n'ai jamais eu aussi peu le besoin de revendiquer une journée spéciale pour la femme que je suis. Je n'ai jamais fait aussi peu attention aux textes, aux manifestations et autres activités spéciales qu'il y avait pour souligner cette journée.

J'ai déjà été tellement engagée pourtant...

Mais on dirait que je ne me reconnais plus dans ces revendications. Je sais que nous ne sommes pas tous égaux. Que trop souvent, les femmes ont de moins bons salaires, plus de responsabilités autant à la maison qu'au travail et dans toutes les autres sphères de la vie sociale (parents-écoles-loisirs-sports, maladies, handicaps, réadaptations, etc...).

Depuis mon adolescence, j'ai pu le constater autant ici qu'ailleurs en voyageant à travers le monde, en faisant de la coopération dans des endroits où même nos plus pauvres sont riches, des manifestations avec différents groupes (syndicats, associations, coopératives, ong, etc).

Je ne vis pas en vase clos (quoi que je n'ai jamais été aussi peu en "ville"), je lis, je vois, je surfe, je suis une personne simple, de la classe moyenne, qui vit ses défis familiaux comme bien d'autres. Pourtant, je n'ai jamais été aussi peu engagée. Je suis peut-être juste trop prise dans ma propre petite vie?

Quoiqu'il en soit, lire plein de banalités sur la journée d'hier, entendre des "jokes plates de monconcle souls", des phrases comme "pis les autres jours de l'année, c'est la fête des homme!?! Pourquoi il n'y a pas de jour de l'homme?", bien ça ne me rejoint plus, ça ne me parle plus et ça me désole.

Femmes, je vous trouve belles, fortes, inspirantes et je vous aime!

Hier, aujourd'hui et demain.

Commentaires

  1. Oh! Justement hier en revenant du travail, mon homme me souhaite "bonne journée de la femme"... J'ai répondu "j'y crois plus à cette journée là"... Elle n'est plus pertinente, dans mon entourage et mon style de vie. Je sais que dans plusieurs pays la femme est considérée comme un moins qu'humaine, et que dans le milieu du travail encore ici y'a du chemin à faire... Mais je vois pas l'utilité d'en parler 1 seule journée par année! Et au Yémen par exemple, la journée de la femme, ça va leur faire quoi comme pli sur la différence?

    RépondreSupprimer
  2. "...femme comme dans amie, femme comme dans une personne intuitive, sensible et créative."
    Merci d'être là Julie parce qu'aussi simples soient-ils, tes mots font toujours du bien. Tu prouves qu'au-delà de la bloguesphère, il y a les êtres humains.
    Moi je dis: À quand une journée pour Julie? :-))
    Bon weekend!
    Michelle x x x

    RépondreSupprimer
  3. Une journée pour la femme ne fait de mal à personne. Elle souligne l'importance que nous avons dans la communauté, notre essence...

    Sans les femmes, il n'y aurait pas d'humanité!

    Bonne journée de la femme en retard!

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Ça me fait toujours plaisir de vous lire, ne vous gênez pas!
Merci. :-)

Posts les plus consultés de ce blog

TDAH: 20 signes qui ne trompent pas chez l'adulte!

Commencer l'année du bon pied avec des enfants ayant des besoinsparticuliers #outil #gratuit

La toute première Tournée Imagine Nation LEGO® s’arrête à Montréal, qui veut y aller? #concours