Prendre le temps de soigner


Mon père et mon frère...

Hier, nous avions le premier rendez-vous avec l'équipe de la SLA de l'Hôpital Notre-Dame. Nous sommes partis avant le réveil des coqs pour traverser villes et banlieues et ne pas être en retard pour notre r.v. qui était à 8h00. Heureusement, il faisait beau, j'étais avec mon frère venu expressément de Sept-Îles pour ça et mon père.

Cette photo a été prise dans la salle d'attente. Je trouvais touchant de voir mon frère essuyer ainsi mon papa. C'est que nous avons les "rides du sourire" développés chez nous et c'est l'endroit idéal pour que les breuvages et les aliments s'y réfugient. Alors, on traîne mouchoirs et débarbouillettes pour nettoyer le tout.

Sans rentrer dans les détails, disons que son état se détériore, il devient urgent d'organiser des services à domicile et de faire homologuer son mandat d'inaptitude, la maladie évolue et ça pleure en masse. Avec notre quotidien déjà bien rempli, j'en perds des bouts, je dois couper ailleurs (mais où!?!) et je frustre de ne pas y arriver sans des oublis et des petites gaffes.

Mais quand je tombe sur une scène comme celle croquée sur cette photo,
colère et frustration laissent place à tendresse et amour...

Commentaires

  1. Ta dernière phrase et la photo sont très belles et très touchantes.
    Bon courage mamanbooh. Je te trouve forte de passer à travers tout ça et d'en parler.

    RépondreSupprimer
  2. Bon courage dans cette situation qui prend de plus en plus de vitesse et où tu dois continuer de ne pas te perdre.

    xxxx

    RépondreSupprimer
  3. Je pense à toi et ta famille. Tu es mon modèle de force et de persévérance. Je t'envois des câlins!

    RépondreSupprimer
  4. Tu m'as fait verser quelques larmes en te lisant. Des souvenirs...

    Bon courage.

    RépondreSupprimer
  5. C'est vraiment touchant cette photo. Et frustrant aussi ta situation. La colère doit être bien présente aussi chez ton papa non? Ça me replonge il y a plus de 10 ans, lors de la courte maladie de mon père (leucémie) qui a été très fulgurante et remplie de colère et de tristesse.

    RépondreSupprimer
  6. Des petites gaffes, on en ferait à moins... Dans de pareilles circonstances, «indulgence» pourrait devenir un mot phare pour toi, qu'en penses-tu?

    Merci de nous montrer ce qu'on voit rarement lorsqu'on nous parle d'aidant naturel, c'est effectivement très touchant.

    N'oublie pas de prendre soi de toi aussi. xx

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Ça me fait toujours plaisir de vous lire, ne vous gênez pas!
Merci. :-)

Posts les plus consultés de ce blog

TDAH: 20 signes qui ne trompent pas chez l'adulte!

Commencer l'année du bon pied avec des enfants ayant des besoinsparticuliers #outil #gratuit

La toute première Tournée Imagine Nation LEGO® s’arrête à Montréal, qui veut y aller? #concours