:: CHAThérapie::

Après les oies  du mois de mars (qui, en passant,  squattent toujours le champs devant ma maison), ce sont les chats qui m'inspirent.  J'aimerais bien échanger ma vie quelques heures avec la leur.  Ils dorment quand ils sont fatigués, ils mangent quand ils sont faim et surtout, ils quêtent des câlins et de la chaleur quand ils en ont besoin. Ça semble si simple, si facile....  

Pas de complexe, pas de culpabilité ou de peur de décevoir, encore moins de déranger, juste une vie à vivre avec parfois, comme grosse question, se demander si ce fauteuil serait plus confortable que ce coussin.  Bon, j'avoue qu'après une semaine, je pourrais commencer à m'ennuyer un tantinet, mais pour le moment, je les envie.  Je les observe aussi et, j'apprends!

Vivre des moments difficiles (on a tous nos hauts et nos bas, je sais), ça nous donne parfois le temps de s'arrêter. Quand ça arrive d'un coup, ça peut nous donner le tournis, mais ça nous permet aussi de reprendre contact avec son environnement, ses proches et surtout avec soi.  Mais, ça peut être assez difficile pour travail.

Premier constat: j'ai mal a coeur. Comment se fait-il que j'ai perdu tout contact avec moi-même?  Je ne me reconnais plus. Contrairement à la tendance (moi, en mieux), je suis moi, en pire!  Beurk!  Complètement déconnectée, essoufflée, ridée, la larme à l'oeil, la peur de m'habiller et d'aller vers les gens, hantée par ce qui s'en vient, triste de ce qui est passé.

Deuxième constat: j'ai des options, même si cela implique de passer par dessus des préjugés profondément ancrés, je suis allée chercher de l'aide. Je dois maintenant accepter de prendre mon temps, de perdre mon temps et je suis choyée, je possède la recette magique pour "buller" un peu, deux chatons merveilleux qui me rappellent que j'ai besoin de douceur.  Alors dès maintenant, c'est décidé, j'adopte la CHAThérapie!


Naturellement, alors que je suis en train d'écrire ce message, j'ai un chat qui aimerait bien se coucher sur mon clavier et un autre qui se frotte sur mes mollets...









Commentaires

  1. Qu'ils sont beaux tes minets ! J'ai trois chattes, et je pense tout à fait comme toi !

    RépondreSupprimer
  2. J'adore, imagine la chathérapie intensive que j'ai avec 5 gros minous!!!!
    D'aussi loin que je me souveinne, j'ai toujours eu des chats, mon père m'appelait la "mère Thérèsa des chats", je les ramassais tous, des laids, des gros, des maigrichons, et même des blessés et j'ai des souvenirs très clairs de chacun d'entre eux, mes peines qu'ils ont calmées sans l'savoir, de ma solitude qu'ils meublaient, de mon lit qu'ils envahissaient, de mes meubles qu'ils grattaient, des accueils qu'ils me réservaient du temps que je vivais seule (longtemps), des dégâts de terre qu'ils ont fait, des cabrioles rocambolesques qu'ils faisaient en suivant un pointeur laser.....des mon bagage de vie, j'ai une grosse valise, écrit "histoires de chats" dessus et elle ne pèse presque rien, mais elle est bien pleine de merveilleux souvenirs chateresques! DEs chats c'est ...le secret....

    miaow!
    Lucie

    RépondreSupprimer
  3. C'est vrai ce que tu dis!
    J'aimerai tant avoir un 2ième chat, mais pour le moment ça ne passe pas au conseil de famille! LOL

    RépondreSupprimer
  4. Moi je suis plus du type chien. Mais pour l'instant, un petit bonhomme asthmatique nous tient bien loin de tout ce a est à poils. Ça me manque beaucoup!

    RépondreSupprimer
  5. Les chats me font tellement de bien. Chaleur et douceur, élégance, souplesse, puissance, beauté, ils pourraient parfaitement vivre sans nous et choisissent de vivre AVEC nous. Quel privilège.
    Je les aime et ils me le rendent bien.

    RépondreSupprimer
  6. Les chats ont tellement l'air heureux, à ne se soucier que de leur bien-être et à profiter de la vie.

    La chathérapie... J'adopte!

    Je ne peux peut-être plus en avoir chez moi en raison des allergies, mais je peux m'inspirer de leur mode de vie.

    Tes minous sont magnifiques, ils ont de beaux yeux grands ouverts sur ce qu'il y a autour d'eux...

    RépondreSupprimer
  7. J'aimerais tellement en avoir! Mais je suis "mortellement" allergique. Ça a commencé à la fin de l'adolescence, quand je suis partie de la maison de mes parents. On en avait toujours eu quand j'étais enfant des chats, alors je sais comment ils sont fascinants et ont un pouvoir zennifiant!

    RépondreSupprimer
  8. Ils sont mignons comme tout tes chats. J'en ai 2 à la maison et je ne pourrais pas m'en séparer. Justement l'an dernier quand mon conjoint et moi nous, nous sommes séparés, j'ai gardé les chats et ils m'ont bien aidés à passer à travers tous ça. Je dis oui à la CHAThérapie!!

    RépondreSupprimer
  9. À l'école, nous avons des cochons d'Inde pour un projet de zoothérapie. Si tu voyais combien ils font un effet monstre à certains élèves.

    Un chat c'est paisible, ça calme, ça rassure et recentre.

    Elles sont belles tes photos!

    RépondreSupprimer
  10. Les chats de mon voisinage stressent à l'idée de croiser tel ou tel congénère belliqueux, ou tel chien non attaché agressif...
    En les observant, je me rends compte que j'aime mieux être moi tout le temps ;-)
    s.h.

    RépondreSupprimer
  11. Tu habites avec 2 grands thérapeutes!...Tout est dans l'exemple! ;)

    Les animaux sont comme ça en général, je trouve. Heureux d'un rien. Ici, minet est ainsi mais notre bon vieux pitou aussi.
    Bonne idée que tu as eu, de s'en inspirer...

    RépondreSupprimer
  12. Bonjour Mamanbooh
    Moi aussi j'ai adopté un chat hérapeute.
    venez lire son histoire!
    http://chatherapeute.overblog.com/
    Bravo pour ce blog.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Ça me fait toujours plaisir de vous lire, ne vous gênez pas!
Merci. :-)

Posts les plus consultés de ce blog

TDAH: 20 signes qui ne trompent pas chez l'adulte!

Commencer l'année du bon pied avec des enfants ayant des besoinsparticuliers #outil #gratuit

La toute première Tournée Imagine Nation LEGO® s’arrête à Montréal, qui veut y aller? #concours