Articles

Affichage des articles du septembre, 2012

25 ans d'amitié, ce n'est pas rien!

Image
Hier, j'ai retrouvé pour la soirée mes amis du secondaire.  Ça fait 25 ans qu'on se suit,  qu'on se tient qu'on s'encourage, qu'on s'aime. Ce n'est pas rien!
Nancy, Anny et Pascal, merci d'être dans ma vie!

Pendant toutes ces années, nous avons vécu toutes sortes d'épreuves et de changements: mort d'un parent, deux fausses-couches, trois séparations, des parents malades, plusieurs diplômes dans des domaines opposés, 8 naissances, des déménagements, des nouveaux emplois, des nouveaux conjoints, des pertes d'emplois, des remises en question, etc...
Et en 25 ans, nous avons changé, pas juste physiquement!  Nous ne votons plus pour les mêmes partis, nous n'avons pas tous le même train de vie, ni les mêmes idéaux, mais on s'aime toujours autant!   Je suis très reconnaissante pour ces amitiés qui me sont très précieuses. On ne se voit plus assez souvent et/ou autant qu'on aimerait, mais avec 10 enfants ayant des loisirs/sports/intérê…

Différents, mais vivants (ou comment faire son deuil?)...

Hier, j'ai vécu une situation vraiment spéciale, en ayant l'impression d'avoir fait la gaffe du siècle...

J'assistais à une formation sur l'intégration des enfants en classe ayant un trouble de langage. J'y étais à titre d'enseignante, mais je portais aussi un autre chapeau.  Celui de maman de deux enfants ayant des troubles de langage: une étant en classe de langage et un autre étant intégré en classe régulière.

Tout au long de la journée, l'émotion m'animait. J'étais à la fois excitée (c'était très intéressant), mais aussi bouleversée par la réalité de ces enfants, mes enfants, qui ne pourront jamais guérir de ces troubles neurologiques que sont la dyspraxie et la dysphasie.

Àprès le dîner, nous avons visionné un extrait vidéo d'enfants dysphasiques qui s'exprimaient sur leurs vies, leurs rêves, etc... Ça en était trop pour moi, je me suis mise doucement à pleurer, cahchée par mes cheveux, utilisant mon foulard pour éponger mes lar…

Dîner en amoureux avec...

Image
Mon papa!
L'été n'est pas encore terminé, mais l'école, le boulot et la routine sont de retour! Il y a plein de changements autant pour moi que pour mes enfants: Fillette et moi avons changé d'école, Fiston commence sa première année et croise sa maman quelques fois par jour...

Et oui!  À ma grande surprise, je me suis retrouvée à travailler à l'école de mon village, à seulement 5 kilomètres de chez moi.  Ma fille vient nous y rejoindre en berline (transport adapté) à la fin de sa journée.  Je croise donc mes élèves à l'épicerie du coin, au service de garde, dans les rues et on m'appelle maintenant madame!

 Dans mon domaine, nous avons la chance de pouvoir changer d'école à chaque année, alors si cela devint trop délicat, j'irai ailleurs.  J'ai aussi la possibilité de travailler 3 jours par semaine et ainsi pouvoir accompagner mes enfants dans les suivis de réadaptation (ergothérapie, orthophonie) et d'aller dîner avec mon père.

J'ai dé…

Pas bonne...Et vous?

Image
Quel triste constat.  Je ne suis pas bonne.

Aujourd'hui, jour béni de congé après une première grosse semaine de travail, j'ai passé une très belle journée avec mes enfants, un peu de ceci, un peu de cela, une virée au bazar (je reviens avec une boîte pleine de livres et de casses-têtes  pour ma nouvelle classe pour un gros 3$), nous sommes arrêtés au verger faire provision de belles pommes et nous avons fini la journée dans la piscine.

Cette dernière est au beau milieu de mon jardin qui se voulait des plus prometteurs et qui a été littéralement abandonné depuis la mi-juillet.  Des taches de couleur attirent notre attention au travers ce qui semble un champ en friche pour ne pas dire une vraie jungle.

Quelques citrouilles, de belles tomates (elles sont vraiment entêtées), des poivrons, des brocolis et des salades montés en graines, des monstres en guise de concombres, des poireaux séchés à la racine, des capucines ici et là et assez de foin pour nourrir les chèvres du voisin p…