Et si on appliquait le 5, 10, 15 aux crises d'enfant?!?

Connaissez-vous la technique du 5, 10, 15 pour endormir les enfants qui sont incapables de le faire sans nous et qui pleurent dès quand tourne le dos?

La dernière semaine, j'étais en mode mono, mon homme étant à l'extérieur pour le travail et deux soirs de suite, aux retours de l'école, j'ai eu droit à des crises terribles de mon fils qui avait en tête un programme bien différent de la routine d'un soir de semaine.

Ainsi, la maison a tremblé plusieurs fois.  Mais, je ne me suis pas laissée impressionner (même si mon fils est particulièrement doué dans ce domaine). J'ai mis en pratique mes 8 dernières années d'expérience comme parent. Trucs, humour, émulation, conséquences, retrait, coin calme, tableaux, etc...




J'ai eu droit à des cris, des coups et des noms comme "vieille papate pillée", "gros caca mou" et autres expressions sympathiques du genre.

Ce matin, pour une raison obscure au sujet d'un drapeau de pirate (nous sommes envahis par ces derniers depuis quelques jours, après "papa-maman", "l'école" et "les espions", c'est LE jeu de
l'heure), mon fils a gentiment "pété les plombs"...

Je ne sais pas si c'est la fatigue (ok, hier, je me suis rappelée que je n'étais pas juste une maman en allant à un bal masqué),  l'accumulation (mon fils est d'un tempérament explosif) ou une illumination,
 mais j'ai eu une idée...


Fini la dédramatisation, les jeux de mots, les habiles changements de sujets et les choses "sensées" marcher apprises au près des différents spécialistes.  J'ai mis ça de côté.  Après avoir (quand même!)
pris le temps de d'exposer la situation, j'ai averti mon fils que je n'étais pas pour courir après lui, mais que s'il continuait à dire des bêtises et faire le M. Crakpout, il irait dans sa chambre 5 minutes.

Comme cela n'a pas marché, je lui ai annoncé (yeux brillants) que maintenant, ce n'était plus 5 minutes, mais 10 minutes qu'il était pour perdre. Naturellement, cela ne lui a pas fait un pli sur la bedaine et il a continué... C'est là que l'idée du 5, 10, 15 m'est apparue!  Rappelez-vous qu'est-ce qu'on en supposé faire après le 15 minutes? Rien (du moins selon certaines versions). Rien!!!

On oublie son enfant dans sa chambre (après s'être assurée que ses besoins vitaux étaient comblés)
pour la nuit!  Gnac! Gnac!  À l'époque, cela me brisait le cœur... Je trouvais cela si dur, voir inhumain . Pff!!! Ce matin, l'idée d'une nuit complète me faisait l'effet inverse. Et j'étais tellement convaincue et calme, avec un aplomb digne des plus grands fraudeurs (nos nouvelles vedettes de la tv), que cela a marché.

Concrètement, il a bien fait une tentative de séduction/évasion après 25 minutes et du coup, il a gagné un autre 5 minutes. Mais, après sa peine, il a retrouvé sa liberté et moi, une certaine dignité. Depuis, je me dis que je tiens là MON nouveau truc pour les prochaines semaines (pcq vous ne le savez peut-être pas encore, mais il faut faire une rotation, sinon, les trucs s'usent et ils ne fonctionnent plus).

Emmenez-en des crises, je suis prête!







*Toujours faire un retour et se réconcilier.
** Dans sa chambre,  il a des livres, des peluches et plein de choses pour l'aider à retrouver son calme  
*** Je sais bien qu'en temps de crise, on ne peut pas discuter, qu'il faut ceci, cela, etc... Mais à un certain moment, il faut aussi prendre soin de sa colère et si j'arrive moi-même à mieux me contrôler, au bout du compte, c'est beaucoup mieux pour tout le monde.







Commentaires

  1. Tes petites étoiles de la fin me font tellement sourire! Elles font tellement "maman"! Serais-tu en train de nous convaincre que ton enfant n'est pas enfermé dans un cachot sale et humide et que tu fais adéquatement l'intervention!!!! hihihi! Sache que je n'en avais aucun doute.... et que je reconnais bien la MAMAN, syndrome de la justification... :)

    RépondreSupprimer
  2. J'ai adoré le commentaire de Catherine, syndrome de la justification, tellement bien dit.

    On lit le billet de Mamanbooh, on l'approuve, on la trouve extraordinaire de si bien gérer la situation, on a envie de lui dire bravo! et puis il y a cette drôle de finale, comme si la Maman doutait tout d'un coup. Le petit n'aurait rien eu pour le divertir dans sa chambre et j'aurais trouvé ça encore mieux, Mamanbooh! On le sait bien que vous vous êtes réconciliés et on imagine sans peine les calins échangés. Bref! Je pense comme Catherine qu'aucun de vos lecteurs ne doute de vos compétences maternelles qui ne sont plus à prouver. Vous en avez beaucoup à nous apprendre avec toute votre expérience, Mamanbooh! Merci de partager avec nous.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Ça me fait toujours plaisir de vous lire, ne vous gênez pas!
Merci. :-)

Posts les plus consultés de ce blog

TDAH: 20 signes qui ne trompent pas chez l'adulte!

Commencer l'année du bon pied avec des enfants ayant des besoinsparticuliers #outil #gratuit

La toute première Tournée Imagine Nation LEGO® s’arrête à Montréal, qui veut y aller? #concours