Articles

Affichage des articles du juin, 2013

Sept-Îles, je t'aime!

Image
Il y a quelques jours, avec mes enfants, nous avons pris l'avion et nous sommes partis pour une destination des plus exotiques: Sept-Îles!

Alors qu'il commence enfin à faire un peu plus beau au sud du Québec, nous nous sommes envolés pour la Côte Nord. Pourquoi?

Parce que mon frère et ses enfants y vivent, avec ma mère et mon père, ils sont ma seule famille et qu'ils sont si important dans ma vie.

Il y a un an, j'y allais avec mon père. Heureusement parce que cette année, il n'aurait jamais été capable de faire un si long voyage, même en avion.

Nous avons fait un très beau voyage, il faisait froid, très froid, mais cela ne nous a pas empêché d'aller à la mer, d'aller sur la mer et de manger les produits de la mer!

Voici quelques photos qui parlent beaucoup...















Qui a dit que c'était plate à Sept-Îles? Certainement pas nous, les enfants pleuraient, ils ne voulaient pas revenir et il rêve d'y retourner bientôt.
Prochain voyage, les Îles-de-la-Madeleine…

Réinventer ses classiques!

Image
Le dernier mois, j'ai eu l'occasion de renouer avec mes classiques et de découvrir qu'ils avaient aussi été améliorés, deux fois plutôt qu'une!
Le mois de juin, c'est un de mes plus gros mois de l'année, il y a la fin de l'année scolaire qui est toujours une période des plus occupées et surtout la fête des gémeaux: ma nièce, mon frère, ma chum, sa soeur et mon fils. Sans oublier la fête des pères!

J'aime les soupers de famille et les fêtes, mais avec les distances, les horaires de chacun et la difficulté de réunir tout mon monde en même temps, j'organise depuis quelques années une seule grosse fête en juin ou je souligne les anniversaires de tous en même temps.

Cette année, mon fils a reçu de ma mère un jeu de Monopoly. Une version bien différente de celle de mon enfance.  On y utilise des cartes bancaires et on reçoit un p'tit 15 millions en partant, c'est très excitant!  Une fois le souper mangé, nous avons libéré la table et nous avons jo…

Nos papas

Image
Dimanche dernier, c'était la fête des pères.  J'en ai parlé à plusieurs endroits. Des pères en général, du mien, de celui qu'il était, de ce qu'on pouvait lui offrir, etc.

Je ne parle pas souvent de celui de mes enfants. Mon chum. Pourtant, je l'aime et je partage ma vie avec lui depuis 13 ans.

Il n'aime pas être mis de l'avant et je me dois de le respecter.  Mais, il n'est pas moins présent dans ma vie ni celle de mes enfants...


Voici quelques liens sur le sujet:

:: La fête des pères en statistiques

:: Une fête des pères qui fait mal

Le jeu est maintenant la seule forme de communication entre mon père et moi. Photo  Julie Philippon :: Un bricolage pour la fête des pères

La SLA, mon père et moi.

Image
Il y a un peu plus d'un an, 16 mois en fait, on apprenait que mon père avait une maladie dégénérative...  Depuis ce temps, j'ai dû réorganiser ma vie.  Ça avait déjà commencé l'automne d'avant, mon père avait besoin de moi une ou deux journées par semaine.



Avoir la SLA, c'est voir mourir son corps lentement, un muscle à la fois, allant jusqu'à une détresse opératoire mortelle.  Être la fille d'un homme atteint de cette maladie, c'est mettre sur "pause" plusieurs aspects de sa vie pour l'accompagner dans cette dernière aventure.

......

Hier, je suis allée voir mon père.  Comme à tous les mercredis, il venait de recevoir un massage. J'ai une amie qui la bonté de se déplacer à toutes les semaines, nous sommes choyés. Cela lui fait beaucoup de bien.

Ensuite, nous prenons souvent un peu de temps pour jouer ensemble. C'est notre forme de communication. Mon père ne parle plus, n'écrit presque plus et il refuse d'utiliser son outil…