Ralentir ou mourir?

Des fois, ça va vraiment trop vite... Ce n'est pas de la mauvaise volonté, on se retrouve dans un tourbillon d'émotions, d'activités,  responsabilités, d'obligations et de rendez-vous. Juste à lire ces lignes, j'ai mal au coeur.

Il y a deux ou trois semaines, j'ai atteint un haut niveau de stress et de fatigue. Depuis le début de l'été, j'attendais le retour de l'école des enfants pour affronter une grosse grosse grosse pile de choses urgentes à faire.

Malheureusement, la rentrée scolaire fut assez mouvementée et les journées se sont remplies rapidement de rendez-vous pour les enfants chez différents spécialistes. J'ai eu en moyenne de 5 à 8 r.-v. par semaine depuis le début du mois de septembre.

Pédiatre, neurologue, péd-psychiatre, orthophonistes, ergothérapeutes, travailleur social avec l'équipe de péso-psy et celle du CLSC, etc. Bref, je ne veux pas me plaindre et surtout ne pas faire pitié, mais je réalise que c'est pas mal intense. 



Entre deux r-v pour mes enfants, j'ai pris une petite pause dans un parc de mon coin. Quelques dollars pour repas, une merveilleuse vue et un peu de soleil, c'était parfait.
Et qu'est-ce que je faisais? Rien. Jusqu'à ce qu'il m'arrive 5 événements en un peu moins de 4 jours...


  • l'auto de mon chum qui tombe en panne alors qu'il est avec les enfants et qu'il s'en va faire l'épicerie avec eux pour que je puisse travailler un peu
  • une 1re contravention entre deux rv pour Fillette le matin au centre de réadaptation et un deux autres chez le pédiatre en pm pour mes enfants (le tout entre 4 villes, deux écoles, deux cliniques)
  • une 2e contravention le soir pour m'être stationnée à la mauvaise place alors que j'avais vraiment bien regardé toutes les affiches et les restrictions. Il faut croire que même avec une maîtrise, je n'arrive pas à bien comprendre... C'est à la fois gênant et choquant!
  • en sortant de ma cour qui est toujours vide et immense, j'ai reculé dans un camion que je n'avais pas remarqué et qui était stationné derrière moi (oui, ici, vous avez le droit de rire)
  • en quittant un centre commercial, j'ai réalisé que j'avais un gros clou de planté dans un de mes pneus et que celui-ci se dégonflait rapidement
En additionnant toutes ces péripéties, j'ai réalisé que ça n'avait tout simplement pas de bon sens.  Je me suis un peu apitoyée sur mon sort, me trouvant vraiment mal lunée, additionnant toutes les mauvaises choses qui me tombent dessus depuis trop longtemps.

Ça a duré un bon gros... 5 minutes. Pas plus, j'étais pressée!  

Puis, je me suis recadrée et sans me faire une liste (j'en ai déjà trop), j'ai mis en place quelques actions:


  1. Ralentir et toujours respecter les limites de vitesse, même si c'est tellement plus long (et plate) et qu'on me pousse dans le cul dans les petits rangs de campagne
  2. Arrêter d'écouter les nouvelles (même si j'aime tellement ça) et plutôt mettre la radio un poste qui diffuse de la musique classique ou encore, écouter en boucle un nouveau CD reçu en cadeau que j'adore
  3. Faire des pauses, aller dehors prendre l'air et marcher, respirer, etc.
  4. Profiter de tous ces déplacements pour travailler ailleurs sur des terrasses,  dans des cafés ou encore sur le bord de l'eau comme sur cette image
  5. Me faire des vraies listes sur mon iPhone 
  6. Accepter que je n'ai pas le temps de tout faire
  7. Partir plutôt pour chaque déplacement et prévoir toujours plus de temps.
Est-ce que ça marche?  Je n'ai pas eu d'autre contravention, je suis un peu moins stressée, mais je manque de temps pour plein d'autres choses... Sauf que j'ai "SENTI" qu'il était temps que je fasse quelque chose et cet avertissement, plutôt que de le tasser, je l'ai écouté.

Et vous, quels sont vos trucs pour être moins à la course, 
moins en retard, plus zen?  

Avez-vous déjà eu peur et senti qu'il était vraiment 
temps de vous arrêter? 

Qu'avez-vous fait?


*Au sujet de notre bonne étoile que nous avons ou pas, il y a un texte intéressant ici à lire sur le blogue de Cinq Fourchettes.

:: Pour me suivre sur Facebook  cliquez  ici  et  Twitter 







Commentaires

  1. Il faut prendre une pause et ralentir comme ça, parfois, quand les malchances nous tombent dessus.
    Je suis bien contente de découvrir ton blogue et ça a été plaisir de te rencontrer à Blissdom la semaine dernière.

    - Janice

    RépondreSupprimer
  2. Ton histoire, j'aurais pu la vivre il y a 2 ans de ça..... Je comprends tellement !!! Si ça peut te donner espoir, on finit par se sortir du tourbillon! Lâche pas, tu es mon inspiration...

    RépondreSupprimer
  3. La vie nous envoie des signes pour qu'on ralentisse, il faut savoir l'écouter, sinon notre corps va parler.Heureusement tu as compris le message xx

    RépondreSupprimer
  4. J'ai pas de truc malheureusement... je suis encore au stade de l'apprentissage... mais je lâche prise sur des choses moins urgentes... et j'essaie que ça ne prenne pas toute la place dans ma tête... pcq des fois tu te dis : ha ben je vais laisser tomber ça, et ça te stresse tellement que tu y penses toute la journée.. donc c pas mieux... aussi bien le faire lollll

    RépondreSupprimer
  5. Ayoye... metons que la vie t'a envoyé des messages clairs ! ;)

    RépondreSupprimer
  6. J'ai touché le bout le jour ou ma fille m'a dit maman j'en peux pus de tout ça. J'ai des rendez-vous tout le temps et ça me fatigue. Elle voulait continuer les thérapie qui la rendent un peu plus commme les autres mais pas à ce rythme alors maintenant pas plus d'un ou d'eux rendez-vous par semaine maximum. Depuis on a retrouvé un peu de légèreté et c'est gagnant sur tous les plans elle progresse davantage ainsi. C'est ma solution idéal en se moment. Mais je te comprends tellement.


    RépondreSupprimer
  7. Cette histoire je pense qu'on la connait tous trop bien en tant que parents. Je m'étais dis pour ma part que rester en campagne serai beaucoup plus simple pour élever mes enfants mais tout compte fait, on finit toujours par courir autant. Dernièrement, je me suis penchée sur la question du tout qui allait trop vite dans nos vie et c'est pour cette raison que j'ai moi-même parti mon blogue. Ma constatation revient un peu à la tienne. On est trop pressé et on apprécie plus ce qui se passe au moment présent où on le vit.

    Pour ma part, j'essai de trouver un équilibre entre le surplus de travail, la famille, les activités et les rendez-vous en étant plus flexible et moins dure avec moi-même. J'essaie aussi d'avoir une bonne hygiène de vie (sommeil, exercice, alimentation et méditation) ce qui m'aide à mieux faire face au stress.

    RépondreSupprimer
  8. quand vous avez 1 enfants avec des difficultés ce n'est pas évident mais quand vous en avez 4 c'est carrément délirant je me sens comme une Contorsionniste qui est en représentation constante depuis des semaine s'est un épuisement physique et psychologique une chance que jai de l'aide de ma famille car ont ne peu pas attendre grand chose du service de la santé.

    RépondreSupprimer
  9. Billet super pertinent!

    Moi je me garde du temps pour moi et je laisse le panier de linges propres à plier traîner quelques jours s'il le faut (et il le faut souvent!!)

    Gros câlin xx

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Ça me fait toujours plaisir de vous lire, ne vous gênez pas!
Merci. :-)

Posts les plus consultés de ce blog

TDAH: 20 signes qui ne trompent pas chez l'adulte!

Commencer l'année du bon pied avec des enfants ayant des besoinsparticuliers #outil #gratuit

Et où elles vont, les mamans, quand elles ont de la peine? #devinette