Sotchi: Manon Goulet, une mère exceptionnelle derrière les athlètes Charles et François Hamelin

À quelques jours de l'ouverture officielle des Jeux olympiques d'hiver de 2014 à Sotchi, je vous partage les confidences de Manon Goulet, la mère derrière les frères Hamelin, deux patineurs de vitesse qui représentent nos plus grands espoirs de médailles pour le Canada. 

Elle a généreusement pris le temps de répondre à mes nombreuses questions en novembre dernier alors que j'essayais de découvrir la mère qui se cache derrière ces athlètes exceptionnels. 


Les frères Hamelin: des athlètes olympiques

Charles Hamelin, c'est le gars derrière notre boîte de céréales que mon fils de 7 ans regarde matin après matin, puis dans son magazine Les Débrouillards le soir avant de se coucher, c’est... Son idole! 

Mais c'est aussi et surtout un de nos plus grands athlètes olympiques canadiens multimédaillés d’or du Canada aux Jeux olympiques d’hiver de 2010 à Vancouver. Celui qui a réalisé l'exploit de gagner deux médailles d’or dans un intervalle de 30 minutes, dont une avec frère François Hamelin, au relais 5000 m.


Une maman ordinaire qui vit quelque chose d'extraordinaire

"Quand tu mets des enfants au monde, tu ne penses pas en faire des athlètes olympiques!" C'est pas toujours facile d'être la maman d'un athlète olympique, imaginez quand vous l'êtes deux fois plutôt qu'une et qu'en plus, vos enfants pratiquent la même discipline, dans la même équipe, souvent un contre l'autre?  Quand il y en a un qui gagne, ça implique toujours que l'autre perd... Pourtant, ses fils sont solidaires, et ils l'ont toujours été, heureusement!

Une présence rassurante

En 20 ans, Mme Goulet a toujours été présente, aimante et rassurante pour ses fils, tempérant les frustrations comme les joies, ayant les bons mots pour eux."Quand ça ne va pas bien, ça va aller mieux. Si tu fais ce que tu as à faire, ça va marcher. Je te connais, tu es un gagnant, tu vas réussir. Etc." Selon ses fils, une grosse partie des médailles lui revient et à chaque fois qu'ils en gagnent une, ils cherchent rapidement son regard pour partager avec elle cette victoire.

François et Charles Hamelin entourant leur maman, Manon Goulet. Crédit photo 

Aucun regret

Même après plus de 30 minutes et ayant posé ma question de différentes façons, je n'ai jamais réussi à entendre Mme Goulet émettre des regrets face à ces 20 dernières années consacrées au patin (ce n'était pas le but, mais à chaque difficulté invoquée, elle tournait ça en positif!).

Naturellement, étant en compétition trois fins de semaine sur quatre par mois, souvent à l'extérieur, ils ont dû sacrifier plusieurs réunions de famille et certaines amitiés n'ont pas survécu, mais si c'était à refaire, elle le ferait! 

Comme maman, sa priorité a toujours été, et sera, que ses enfants soient heureux et qu'ils s'épanouissent. "Ça coulait tout seul" comme elle me le répétera plusieurs fois lors de l'entrevue.




Une vidéo de Procter et Gamble (P&G) qui présente Mme Manon Goulet, 
la mère de Charles et François Halemin. À chaque visionnement, j'ai des frissons...


 Ses Jeux olympiques de Sotchi 


Mme Goulet sera aux Jeux olympiques de Sotchi pour encourager ses garçons et l'équipe canadienne.  Elle suivra avec beaucoup d'intérêt, et parfois une pointe d'anxiété, chaque course. Le patinage de vitesse est un sport dangereux, les coureurs sont si proches pendant les courses, ça va si vite que lorsqu'un patineur tombe par manque d'expérience, il y a souvent des blessés.  

Selon elle, les Coréens et les Chinois sont nos plus grands adversaires, mais il faudra aussi surveiller les Russes qui pourraient nous surprendre. Sinon, elle aime beaucoup regarder les compétitions de patinage... Artistique! Un sport qu'elle trouve élégant et dont la confiance mutuelle des couples l'impressionne.

Maman d'athlète ou maman d'enfant ayant un handicap: même travail!

Chaque matin, quand j'aide ma fille à se préparer pour aller à l'école alors que pour elle, juste manger, s'habiller et faire sa toilette est compliqué et lui demande énormément d'attention et d'énergie, je pense aux parents d'athlètes et j'ai l'impression que nous avons parfois le même rythme de vie, sans le côté glamour.

Mes enfants passent plusieurs heures par semaine à s'entraîner (orthophonie, ergothérapie, etc.), ils sont suivis par toute une équipe de spécialistes et chaque nouvel apprentissage a des allures de grandes victoires.  Ils sont de vrais petits athlètes, eux aussi! 

Le bonheur comme source de motivation

Le plus important, selon Madame Goulet, c'est que nos enfants soient heureux, peu importe la discipline sportive (ou les handicaps). Comme maman, nous devons rester connectées sur cet objectif en embarquant dans le bateau et en suivant les vagues, une après l'autre, une à la fois...

Derrière chaque grand athlète se cache une mère exceptionnelle et j'ai eu la chance d'en rencontrer une, généreuse, vraie et si positive. 

Je ne doute pas qu'avec elle, l'équipe olympique canadienne 
gagnera de nombreuses victoires, avec ou sans médaille...


:: Suivez-moi sur Twitter François ici et Charles Hamelin ! Ils sont très sympathiques et généreux (comme leur mère), ils ont répondu à mes tweets!

:: Suivez-moi sur Twitter et aimez ma page Facebookj’aime lire vos commentaires et aller plus loin!

:: Site web officiel de l'Équipe athlètes olympiques canadiennes ici

Déclaration
:
 Je
 suis
 une
 maman
P&G.
 Dans
 le
 cadre
 de
 mon
 association
 à
 ce
 groupe,
 je
 reçois
 des
 produits
 et
 je profite
 d’un
 accès
 privilégié 
à
 des
 événements 
et
 à 
des
 offres
 de 
P&G.
 Les
 opinions
 que
je
 partage
 sur
 ce
 blogue
 sont
 mes
 propres 
opinions.
 

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

TDAH: 20 signes qui ne trompent pas chez l'adulte!

Et où elles vont, les mamans, quand elles ont de la peine? #devinette

TDAH: 5 objets indispensables!