Et l'ENFANTITE, ça se soigne?

Arpès l'ÉCOLITE, je crois que moi, je viens d'attraper l'ENFANTITE!!! 

Misère! Je me sens bien poche de me l'avouer. 

En plus, j'ai même partagé ma dernière péripétie hier soir, avec un statut Instagram-Twitter-Facebook-libérateur, après avoir passé au travers du contenu du gros bac de poubelle, du bac de recyclage (qui sont maintenant ramassés aux deux semaines, donc déjà bien pleins), du compost (au semaine) et d'avoir fait le tour de la maison, du terrain, de celui du voisin (et ils sont grands ces terrains!).

Je peux vous affirmer, si vous le doutiez, que les restants de homard mangés il y a 5 jours, ça pue en bibitte. J'ai eu la présence d'esprit de mettre des gants (habituellement, je ne pense pas à ça et je ne suis pas dédaigneuse). Je peux aussi vous dire que l'odeur empreigne nos vêtements, même ma peau et mes cheveux puaient!



Les soins dentaires de base sont offerts à tous les petits Québécois, mais dès que ça se complique, ça coûte pas mal cher. Quand on n'a pas d'assurance, encore plus. Nous sommes très nombreux à vivre cette réalité, je n'ose même pas imaginer ce que c'est quand comme mon amie, tu as quatre enfants qui auront besoin de ce genre de soins (orthodontie).

J'avoue, après beaucoup d'émotion, je me suis effondrée sur mon plancher de cuisine, en pleurant. Je n'ai pas le temps pour ça, je n'ai pas d'argent pour ça, je fais de mon mieux, mais ce n'est jamais assez.

Finalement, on a retrouvé LA CHOSE, mais la soirée était fichue, pas est partie fâché, Fiston n'arrivait pas à s'endormir, anxieux, et maman, bien, elle est allée dans le bain, essayer de combattre les mauvaises odeurs, les courbatures (le jardinage, c'est un vrai sport) et les microbes (j'ai mal à la gorge).

Mais, je crois que j'ai besoin d'un break.

Un break de toutttt!  Mais, juste des aventures, des bobos, des suivis, de moi, de mes enfants, de ma vie rocambolesque, des maladies, des handicaps, des comptes à payer, des appels à retourner, des formulaires à remplir, des formulaires à poster, de ceci, de cela pis de tout le reste.

En gros, je crois que j'ai une ENFANTITE.

J'aime mes enfants, encore plus que moi-même, n'en doutez pas, je ne suis pas désespérée (un brin découragée, mais pas pour envisager des solutions permanentes, mais mautadine que parfois, avoir des enfants, c'est dont difficile.

Suis-je la seule à penser ça? À vivre ça?  Qu'est-ce qui vous fait du bien, à vous? Avez-vous des solutions, des trucs-miracles-gratuits-accessibles?

Moi?

Venir par ici et...attendre un peu.

Habituellement, ça passe.

À moins que je change de nom de blogue et que je passe de Mamanbooh à Mamanàbout?

Commentaires

  1. D'admettre qu'on a des moments de faiblesse montre qu'on est peut-être plus fort qu'on pense. De reconnaître ses limites et de comprendre ce qui se passe est bien. Chaque personne a son seuil de tolérance et malheureusement, chaque personne a son lot de problème a régler. Ce qui me fait du bien?? Céder à la folie et crier comme une perdue dans un oreiller!!! (il faudrait quand même pas que je réveille les enfants et les voisins!!)

    RépondreSupprimer
  2. Merci des mettre des mots sur ce que plusieurs parents vivent... Ça prend du répit. Tout simplement. Avant, dans notre temps (les années 70-80, on avait nos grands-mères, nos vielles tantes, etc pour aider nos mères à s'occuper de la marmailles des nouvelles mamans. Maintenant, on a un peu d'aide, mais jamais comme dans le temps de nos mamans... Pssst!! Il y a un excellent article dans le Châtelaine de ce mois-ci, à ce sujet. Lâche-pas Julie! :)

    RépondreSupprimer
  3. Malheureusement d'accord avec vous Anonymous, j'ai une fille de 4 ans, je suis maman à la maison et je n'ai eu que 2 soirées ou j'ai pu la faire garder. J'adore ma fille mais on n'a tous besoins de se retrouver de temps en temps. Ma mère est malade, pas assez en forme pour s'occuper de cette petite boule d'énergie, mon frère est trop occupé avec ces études et son travail. La mère de mon chum est en Abitibi, je suis donc isolée.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Ça me fait toujours plaisir de vous lire, ne vous gênez pas!
Merci. :-)

Posts les plus consultés de ce blog

TDAH: 20 signes qui ne trompent pas chez l'adulte!

Commencer l'année du bon pied avec des enfants ayant des besoinsparticuliers #outil #gratuit

Et où elles vont, les mamans, quand elles ont de la peine? #devinette