Une écolite? Docteur, est-ce grave?

Version adulte

Communiqué pour diffusion immédiate – épidémie d’écolite

Attention, c’est la saison d’une maladie saisonnière très contagieuse qui commence : l’écolite. Sournoise, imprévisible, aux multiples symptômes variant d’une personne à l’autre, d’une heure à l’autre, on annonce une augmentation des victimes d’ici les prochaines semaines.

"L'écolite est une infection qui disparaît mystérieusement avec la fin des classes" -Mamanbooh

Les parents sont priés de rester vigilants, du moins, ceux qui sont immunisés. Pour les autres familles dont plusieurs membres seront atteints, on recommande beaucoup de repos et de patience.

Malheureusement, à part du réconfort, une p’tite soupe Lipton, du Vick’s et du Salinex, il n’y a pas aucun médicament qui a été reconnu comme étant aussi efficace que l’annonce du congé scolaire.

D’ici la fin juin, les personnes atteintes sont invitées à faire de grands efforts pour ne pas contaminer les autres. En fait, on les encourage à endurer leur mal sans trop se plaindre, à ne pas perdre espoir et surtout, à se taire!

-30-

-       L’équipe de la santé publique régionale qui vient de perdre ses locaux suite aux dernières coupures et qui vous rappelle que de toute façon, vous n’avez pas de médecin de famille, que vous devrez vous réveiller la nuit pour prendre un rendez-vous dans une clinique sans rendez-vous et bien que souffrant (personne ne peut le nier), votre mal est plutôt banal et insignifiant.
  

Version Fillette 

Ce soir, en bordant Fillette qui, tout à coup, après une très belle journée sans aucune plainte ni douleur, se plaignait d’avoir mal à l’oreille gauche, puis la droite, etc. Alors que je la frictionnais avec du Vick’s (chez nous, c’est un grand classique),  je lui ai expliqué que je croyais savoir qu’elle infection elle avait, que je connaissais beaucoup de personnes qui l’attrapait toujours à cette période-ci de l’année, même des adultes, que c’était très contagieux et aussi courant que les allergies saisonnières.

Dans ses grands yeux, j’y lisais mille questions et un brin d’inquiétude.

J’ai poursuivi en lui disant que je pouvais même nommer son mal, que chez certains, ça se traduisait par des crampes ou des maux de cœur, chez d’autres, des éruptions cutanées invisibles, des douleurs aux oreilles ou même aux pieds et que ça s’appelait une « écolite ».

-      Une quoi?
-      Une « écolite » comme dans otite, amygdalite, bronchite, cellulite, etc.
-       ?
-       Oui, oui. C’est très courant, ça va probablement empirer d’ici les prochaines semaines, le matin, quand tu vas te lever, tu vas te sentir de plus en plus mal jusqu’à leur de ton départ pour l’école, puis ça risque de te reprendre juste avant d’aller te coucher, quand tu relaxes et que tu prépares ta journée du lendemain.
-       ?
-       Ça touche tout le monde tu sais, même les adultes!
-       Les enseignants aussi?
-       Mais oui, surtout eux, ils ont très hâte à la fin de l’année, je dirais même que plusieurs ont une « écolite aigüe ».
-       Oh!
-       Mais, j’ai une bonne nouvelle, vers le 20 juin, du jour au lendemain, tu vas guérir et retrouver toute ta joie de vivre.
-       
-       D’ici là, tu vas devoir être courageuse, parce que c’est vrai que c’est difficile, c’est normal que tu sois tannée, mais tu n’as pas le choix et que moi, je suis une pro de l’écolite, ce matin, je n’étais pas certaine, tu es restée à la maison, mais je t’ai bien observée et je sais maintenant que ton mal, c’est celui-ci, alors ne pense surtout pas que tu pourras rester à la maison prétextant ceci ou cela, ça ne marchera plus!
-       Bonne nuit maman!
-       Bonne nuit, ma chérie, fais des beaux rêves, je t’aime. Ça va bien aller, tu vas voir.


Version Fiston 

-       Maman, j’ai vraiment hâte que l’école finisse, je ne suis plus capable!
-       Je comprends, je crois que tu as attrapé un virus.
-       Un quoi? Me demande-t-il avec de grands yeux anxieux.
-       Un virus, ça arrive souvent à cette période de l’année, c’est ça que ta sœur avait ce matin, quand elle pleurait disant ne pas pouvoir aller à l’école parce qu’elle avait trop mal aux oreilles.
-       Quoi? Je vais avoir mal aux oreilles?
-       Non, des fois, ça passe plutôt du côté du ventre ou de la tête.
-        
-       Ça s’appelle une « écolite » et ce qui est merveilleux, c’est que ça disparaît comme pas magie vers le 20 juin.
-       ...
-       Comme dans je ne suis plus capable d’aller à l’école, je suis allergique à l’école, j’ai mal à l’école, je fais une écol_ite!
-       Pour vrai?
-       Mais oui! Hum… Mais non, c’est moi qui viens d’inventer ça!
-       Pour vrai?
-       Pour vrai quoi?
-       Que tu as inventé ça?
-       Oui, en parlant avec ta sœur il y a 5 minutes.
-       Maman, tu as vraiment beaucoup d’imagination pour une adulte!
-       Bonne nuit mon amour, je t’aime, fais des beaux rêves.

Si tu savais Fiston, ô combien j’ai de l’imagination et que je me retiens souvent pour ne pas sauter moi-même dans les trous d’eau avant toi… 

Et vous, connaissez-vous cette infection, ce virus, cette plaie? Comment la combattez-vous? En souffrez-vous?

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

TDAH: 20 signes qui ne trompent pas chez l'adulte!

Commencer l'année du bon pied avec des enfants ayant des besoinsparticuliers #outil #gratuit

La toute première Tournée Imagine Nation LEGO® s’arrête à Montréal, qui veut y aller? #concours