J’ai testé la théorie du verre d’eau!

N'oubliez pas de me suivre sur FacebookTwitter, Instagram ou Pinterest!

Ce texte a été écrit et oublié il y quelques semaines déjà.

Des fois, en plein deuil de l’enfant normal (celui de l’enfant parfait est déjà oublié), après une bonne crise du petit dernier, on revient à la vie doucement quand tout d’un coup, notre mur Facebook est inondé de messages et de questions :




-       Julie! Tu as lu ça « FACE À UN ENFANT EN CRISE, OFFREZ UN VERRE D’EAU », dans le texte de Sylvia Galipeau, Parent Zen, mode d’emploi, c’est incroyable non ?
-       Un verre d’eau !
-       Qu’en penses-tu ?
-       Ça paraît qu’ils n’ont pas d’enfants ayant un TDAH !
-       Un verre d’eau ? Pff !
-       Non ! Je vais allez lire !

Je trouve l’article en question, aux sous-titres invitants : « RIEN NE SERT DE LEVER LE TON », « LES ORDRES SONT CONTRE-PRODUCTIFS », « LES PUNITIONS NE MARCHENT PAS », mais j’accroche sur ce passage de la psychothérapeute française Isabelle Filliozat qui nous conseille ceci pour calmer nos enfants et rester un parent zen dans nos interventions 

« Votre fille fait une crise ? Proposez-lui un verre d’eau, suggère aussi la psychothérapeute française Isabelle Filliozat, qui s’appuie ici sur les dernières recherches entourant le développement du cerveau des enfants pour proposer des outils très concrets aux parents d’aujourd’hui. 

- Heu? Quoi? Un verre d’eau? 

Oui!  Bien fraîche, qu’on offre lorsque se présente une tension, voire une crise. Cela crée une diversion, ça permet à l’enfant de se calmer, de s’hydrater, etc.

Devinez la suite?

Oui, oui, comme plusieurs, j’ai reçu le fameux verre d’eau en pleine poire, plouf!

Mea culpa, après avoir ri un bon coup en lisant l’article et en préparant mon plateau de verres d’eau, j’ai fait quelques recherches pour découvrir que Mme Filliozat, pratiquait un mode éducatif non violent (on ne peut pas être contre) ainsi  que la psychologie positive.

Pour le moment, je n’ai pas eu le temps de me faire une tête encore sur le sujet et d’aller au-delà du fameux verre d’eau, mais je peux vous dire qu’à défaut de fonctionner pour mes héritiers, quand moi, je m’arrête (c’est encore trop rare), que je me prépare un bon verre d’eau fraîche (mais du rosé, ça serait certainement encore mieux !),  c’est à moi que ça fait du bien, oui! Oui !


Et vous, avez-vous essayé la théorie du verre d’eau ?
Avez-vous d’autres trucs pour désamorcer une crise ou faire diversion ?



Julie, qui aimerait bien être un parent zen.

*Elle est aussi l’auteure de J’ai tout essayé publié  ici,  

N'oubliez pas de me suivre sur FacebookTwitter, Instagram ou Pinterest!

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

TDAH: 20 signes qui ne trompent pas chez l'adulte!

Commencer l'année du bon pied avec des enfants ayant des besoinsparticuliers #outil #gratuit

Et où elles vont, les mamans, quand elles ont de la peine? #devinette