Pourquoi je blogue? Parce que j'apprends et je me repens

Être maman, c'est beau, c'est grand, c'est merveilleux. Mais, c'est aussi devoir prendre des chemins différents, inconnus, qui font peur. Parfois, c'est plus facile. D'autres moins. 


Suivez-moi sur ma page Facebook, sur Instagram et Twitter
je partage plusieurs statuts sur ces sujets.


 Pourquoi je blogue? #handicaps #maladie #famille Julie Philippon @mamanbooh
Cette citation ne vient pas de moins, mais elle me fait de bien. Elle me rappelle aussi que nous sommes
tous différents, n'est-ce pas? Elle fait allusion à ma fille (à mon fils aussi), à ma vie, à moi.
Crédit photo Julie Philippon


Je ne suis pas une victime


Je ne suis pas une victime, je ne fais pas pitié, mais plus mes enfants grandissent, plus les besoins de réadaptation et d'adaptation grandissent, plus les handicaps invisibles dérangent ou me dérangent

Des fois, c'est juste comme une p'tite brise, d'autres, ça fesse comme un tsunami. Et moi, je vous partage tout ça (en fait, juste une petite partie, mais c'est déjà beaucoup, je sais). Pourquoi? 


Voir son verre se vider


Parce que j'ai cru longtemps que j'étais seule à avoir peur, à me casser la tête (ou le petit cochon), pour trouver des solutions, etc. Parce que ça me fait du bien dans mon coeur de maman, dans ma tête d'humain. Parce que je ne suis pas capable de regarder mon verre, de le voir se vider et ne rien faire. 


"J'essaye d'apprivoiser la différence, de l'accueil et de l'accepter". -Julie Philipon
Alors, je le remplis de belles rencontres, de partages, de petites réussites, de coups de coeur et d'espoir. J'essaye d'apprivoiser la différence, de l'accueil et de l'accepter. Mais des fois, ça me fait vraiment mal, je me décourage, je me choque, je trouve la vie vraiment injuste. 


Aimer et être aimée


Heureusement, ça ne dure jamais longtemps. J'aime et je suis aimée. C'est précieux et je l'apprécie. Je suis bien entourée, autant ici que dans la vraie vie. Pis si, pour une raison ou une autre (elles sont toutes bonnes, il n'y a pas de concours de "je souffre plus que toi"), toi aussi, des fois, tu as peur, tu trouves ta job de parent difficile, tu doutes, saches que tu n'es pas seul(e). 





Tranche de vie


Fillette veut écouter des vidéos d'école avec des enfants handicapés, mais elle n'y arrive pas toute seule. Elle me demande de lui dicter les autres lettres après "é" pour faire "école". Pour "handicapés", j'hérite de la job! 

Du coup, elle me dicte, chaque syllabe, en appuyant sur certaines comme si elle savait vraiment: "han, di, ca, pé!" Je ne sais pas si elle y arrivera toute seule un jour, mais elle fait des progrès et ça me fait chaud au coeur. 

Elle a l'âge de s'en aller en 6e année, pourtant, elle porte du 7 ans, elle aime encore Dora et Caillou et rêve d'avoir un sac à dos de "La reine des neiges" pour la rentrée scolaire et moi, je lui refuse. Elle a bien des choses avec cette thématique, mais je souhaite que cela reste à la maison pour éviter qu'à l'école, elle soit encore plus marginalisée. Je me questionne beaucoup aussi sur cette question, fais-je le bon choix?

Des fois, quand je pense à l'avenir, j'ai le vertige et beaucoup de peine. Quand j'arrive à rester dans le moment présent, ça va mieux, l'entendre prononcer de nouveaux mots m'amuse et nous avons beaucoup de plaisir toutes les deux. 

Des fois, j'ai besoin d'en parler, de partager, d'expliquer. 

Pourquoi je blogue?*

C'est pour ça que je blogue, que je publie des tranches de vie sur les réseaux sociaux. Toutes les différences me touchent et m'affectent, particulièrement lorsqu'elles font partie de ma vie. En fait, surtout lorsqu'elles font partie de ma vie et que je réalise que ma vision des choses change, que des croyances tombent, que j'avais moi-même des préjugés.

J'évolue, j'apprends et je me repens. 

J'ai commencé à bloguer pour me sortir de l'isolement, partager mon quotidien avec mon entourage qui  ne comprenait pas ce que je vivais. Mais, comment aurait-il pu sans lui-même le livre? Moi-même, j'ai fait tellement de chemin à coup de deuils, d'hospitalisation, de thérapies, etc.

Naturellement, j'ai aussi d'autres intérêts, probablement un peu trop, alors ce blogue, cette tribune, elle est à mon image. Colorée, authentique, parfois un peu brouillon, comme un grand livre ouvert, j'écris sur mes joies et mes peines.


Pourquoi je blogue?  Parce que j'apprends et je me repens. 
Et vous, pourquoi me lisez-vous? 

 * Naturellement, je fais allusion à mon blogue personnel



Commentaires

  1. Bonjour, je lis parce que cela me touche. Le métier de maman n'est jamais simple...
    Nous devons porter tant de choses... Mais c'est tellement riche, puissant, constructif! Je me suis construite à travers cela, en même temps que mes enfants grandissaient.
    La photo que vous publiez est magnifique. Merci pour ce partage. Les mamans devraient toujours partager...
    Have a nice day! Koreen

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Ça me fait toujours plaisir de vous lire, ne vous gênez pas!
Merci. :-)

Posts les plus consultés de ce blog

TDAH: 20 signes qui ne trompent pas chez l'adulte!

Commencer l'année du bon pied avec des enfants ayant des besoinsparticuliers #outil #gratuit

Et où elles vont, les mamans, quand elles ont de la peine? #devinette