La place des filles est...à l'école! #Lina #esclave (explications)

Cette campagne a fait beaucoup de bruit. J'ai participé à ma façon parce que je croyais au message de fond. Voici quelques explications publiées sur ma page Facebook (cliquez dessus pour toutes les lires):


LA PLACE DES FILLES EST...À L'ÉCOLE (publique)! Lisez svp, merci.Dans ce billet publié...
Posted by Julie Philippon, blogueuse on 1 octobre 2015

N'oubliez pas de visionner la vidéo "Urmila: 12 ans d'esclavage" ici:


Mais aussi celle-ci, "1 fille sur 5 ne va pas à l'école dans le monde", toute aussi importante.




La place des filles est...à l'école! (mon billet d'origine)

Depuis le début de septembre, je suis, par hasard le blogue d'une maman qui a décidé de scolariser sa fille à la maison, Mon école pour Lina pour lui permettre de faire l'apprentissage de la vie. Bien que la scolarisation à domicile ne soit pas une chose que je souhaite refaire, le sujet m'intéresse toujours.

Capture d'écran empruntée chez Virginie B

"Grâce à l’éducation que je compte donner à notre fille, je suis certaine qu’elle sera une très bonne épouse et mère tout comme moi." - La mère de Lina.

Une bonne femme à marier

Par contre, au fil des billets, j'ai commencé à désenchanter en réalisant que ce n'était pas juste de retirer l'enfant du système scolaire pour lui offrir un enseignement sur mesure, selon les valeurs de la famille, mais surtout de faire de sa fille Lina, 8 ans, une bonne femme à marier.

Le balai plutôt que les maths? Photo du blogue Mon école pour Lina.
Lina, qui apprend comment enrayer la poussière.
Photo du blogue Mon école pour Lina.

Une mère en colère 

Je ne suis pas la seule à réagir à cette façon de faire, soit de retirer son enfant pour en faire une esclave ou encore une jeune fille à marier, un peu comme on en voit habituellement ailleurs qu'en France.

La mère vient de réagir, par vidéo (juste en dessous), au fait que son droit d'expression est bafoué quant à son choix d'apprendre les bases du ménage à sa fille  et qu'en rien, celui fait d'elle une mère anormale. Eh bien, quant à moi, c'est exactement ce qu'elle est. Ce n'est pas normal, en 2015, de retirer son enfant du milieu scolaire pour lui faire reprendre 10 fois le pliage de linge et lui faire faire des corvées toute la journée.


Une vidéo qui choque. Attention!

Attention, danger!

Bien qu'on trouve des belles choses sur le web, j'ai l'impression être devant une situation inacceptable qui heurte de plein fouet mes valeurs. Je ne sais pas comment on peut dénoncer un tel cas, s'il y a vraiment abus ou pas (peut-être qu'elle fait aussi un peu d'académique, du moins, je l'espère), mais je vous invite vous aussi à suivre ce blogue et cette situation (et pourquoi ne pas laisser un commentaire?).


"Saviez-vous en effet qu’aujourd’hui encore, 1 fille sur 5 n’est pas libre d’aller à l’école et 11,3 millions sont des travailleuses domestiques ? " - Plan International France, ONG.

Est-ce que j'ai échappé des bouts ou cette femme, bien coiffée, bien habillée, venant d'un appartement moderne semble enseigner des valeurs préhistoriques à sa fille, la privant du coup d'être scolarisée? Qu'il faudrait faire quelque chose? Mais quoi?

Et vous, qu'en pensez-vous? Suis-je trop sensible? 

Que peut-on faire pour dénoncer une telle situation?


*Pst! C'est normal, par amour, que nous souhaitions le meilleur pour nos enfants, mais qu'arrive-t-il quand cette vision est "fausse"? Que ce meilleur les prive de leurs droits?

Commentaires

  1. Nous nous sommes tellement battues pour sortir de la cuisine et de la maison, je ne peux croire que l'on s'en retourne par là!

    RépondreSupprimer
  2. Le sujet m'interpelle dans le sens que je fais l'école à la maison et que je ne voudrais pas que les gens généralisent et s'imaginent que c'est ainsi lorsqu'on fait l'école à la maison. Lorsque j'aurai le temps (on a pas fini l'école encore pour aujourd'hui! ;) ), j'irai regarder le blog en question. Je connais beaucoup d'autres familles scolarisant leurs enfants à la maison. Plusieurs sont des familles nombreuses et les enfants aident aux taches (les miens devraient d'ailleurs en faire pas mal plus!) Je répète, je n'ai pas vu le blog, mais je trouve que c'est très délicat. Je ne suis pas pour aucun modèle (femme à la maison ou de carrière), mais pour la liberté de choix. D'un côté, cette femme semble élevé sa fille selon ses valeurs, comme nous le faisons tous. Qui sommes-nous pour juger que les siennes sont mauvaises? Dans ce cas, on devrait aussi faire des signalements contre tous ceux qui élèvent leur enfant d'une façon qui est contraire à nos valeurs (ex religieuses), qu'ils soient scolarisés à l'école ou à la maison? Il y a des écoles dans notre province qui sont religieuses et subventionnées par notre gouvernement. Les valeurs transmises peuvent être loin des nôtres et l'académique est très minoritaire dans le temps passé à l'école. Beau débat ce matin! ;) Bonne semaine Julie!

    RépondreSupprimer
  3. L'éducation est obligatoire... elle doit bien être suivie par une commission scolaire ou autre, non??

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, effectivement!
      J'ai appris que c'était une fausse histoire, heureusement.

      Supprimer
  4. Sûrement, d'autant plus qu'elle était déjà à l'école. Par contre, leur mandat est de vérifier l'académique, pas les valeurs transmises. J'ai été jeter un oeil (il en fallait pas plus) au site. En effet, il n'y a pas lieu à l'interprétation! Les intentions de la mère sont claires. Bien que je ne les partage pas, je trouve difficile de tirer une ligne. Je comprends bien sûr le discours féministe. là ou je me questionne est sur le quand et comment on devrait trancher. Surtout au Qc, il semblerait que nos valeurs et ou on se situe, à quel point on est prêts (ou non) à les faire respecter ne semble pas très clair.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Heureusement, c'est une fausse histoire. Merci pour ton commentaire.

      Supprimer
  5. Je ne sais pas si je suis choquée. Le blogue partage une partie du curriculum suivie par cette famille, je trouve qu'il manque d'info en fait. Si cette dame avait un garçon, qu'elle lui faisait l'école à la maison et lui enseignait comme faire du ménage (en plus d'autres choses utiles) en disant qu'elle aimerait qu'il soit plus tard un conjoint aidant dans la maison, est-ce qu'on dirait qu'elle est préhistorique?

    Cela dit, la seule et unique chose qu'elle fait faire à sa fille de toute sa journée, c'est du ménage, je trouve ça en effet très ordinaire moi aussi, parce que dans la vie, il y a de très nombreuses choses qui sont utiles à apprendre autres que ça.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Marie Noelle, merci pour ton commentaire. Heureusement, c'est une fausse histoire. Désolée pour les tracas.

      Supprimer
  6. Je suis toute aussi scandalisée. Par exemple dans un commentaires, la maman dit qu'elle aura le droit d'inviter ses copines quand elle aura bien appris ses tâches... donc elle ne peut plus voir ses copines... elle lui fait recommencer 8 ou 10 le dosage d'un biberon... mais pourquoi une petite fille de 10 ans devrait être puni dans sa chambre pour ne pas savoir remplir un biberon? Pourquoi Lina devrait savoir cirer des chaussures? La vie d'une petite fille de 10 ans n'est elle pas d'apprendre les fondamentaux enseignés à l'ecole, des chansons, du calcul et de l'orthographe, de jouer, de s'amuser avec ses amis, de faire des loisirs? Bref, je trouve le cas de Lina à la limite de l'esclave aussi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Marmousette, je suis désolée, c'est une fausse histoire dans le cadre d'un campagne de sensibilisation que j'ai accepté de partager parce que je croyais que c'était une bonne idée au départ.

      Supprimer
  7. Je comprends que parfois on veuille faire une bonne action. Mais parfois ça dérape. Ce blogue m'a bouleversée toute la journée d'hier. Je ne savais quoi en penser. J'ai fait une petite recherche. Ce blog est faux et tu le sais probablement Julie. http://www.toutalego.com/2015/09/mon-ecole-pour-lina-la-fin-ne-justifie.html?m=1

    Cela dit, j'apprécie habituellement beaucoup ton blog. Et je suis aussi préoccupée par le sort des jeunes filles dans le monde. Mais me duper n'est pas un moyen de me sensibiliser.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Geneviève, merci pour ton commentaire, contente de savoir que tu apprécies ce que je fais "habituellement".

      J'ai été approchée par l'ONG par Facebook, on m'a demandée de partager l'information et c'est ce que j'ai fait, comme je le fais souvent pour d'autres causes.

      En fait, j'ai hésité parce que contrairement à d'autres demandes, celles-ci étaient très précises, en lisant sur le net, je comprends que c'est que cela s'inscrivait dans une grosse campagne et que d'autres blogueuses étaient payées pour le faire.

      J'ai trouvé l'info sur Slate, ici: http://www.slate.fr/story/107543/militer-droit-scolarisation-internautes-imbeciles-ONG.

      Merci d'avoir pris le temps de m'écrire. J'ai cru sincèrement faire une bonne action que de participer à ma façon à cette campagne,

      Ça m'amène à d'autres réflexions.

      Est-ce que si cela avait été fait de bon coeur, par les autres vrais blogueurs (parce que moi, je suis du Québec et que je n'ai pas une telle visibilité comme les autres), les gens réagiraient autant? Avec un moins grand sentiment de supercherie?

      En fait, j'ai aussi été dupée.
      Désolée.

      Supprimer
    2. Je comprends Julie, ça arrive. Il faut simplement mieux vérifier les sources. Parce qu'en soutenant une cause on peut faire du tort à d'autres causes (ici par exemple l'école à la maison). Mais bon sans rancune. Tu te donnes beaucoup pour beaucoup de causes.

      Supprimer
    3. Je ne suis pas contre l'école à la maison ni ceux qui choisissent cette façon de scolariser leurs enfants, au contraire. Ça me fascine en sachant (après 4 mois avec Fiston) que ce n'est pas un choix pour moi actuellement.

      Ma source, c'était l'ONG.

      Mon erreur, c'est d'avoir pris part à cette campagne, d'y croire.

      Désolée encore.

      Supprimer
    4. Mais, je viens de découvrir une page vraiment intéressante sur ton blogue, merci!

      Supprimer
  8. Merci! pour l'information Geneviève....Mme Philippon...Bye Bye!!! Il est a la mode ce mot : Faux-cul
    Mireille C.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Ça me fait toujours plaisir de vous lire, ne vous gênez pas!
Merci. :-)

Posts les plus consultés de ce blog

TDAH: 20 signes qui ne trompent pas chez l'adulte!

Commencer l'année du bon pied avec des enfants ayant des besoinsparticuliers #outil #gratuit

Et où elles vont, les mamans, quand elles ont de la peine? #devinette