Et où elles vont, les mamans, quand elles ont de la peine? #devinette

Avez-vous un petit endroit juste pour vous, quand ça ne va pas bien? Il y a bien notre tête, mais des fois, ce n'est pas assez. Il y a aussi les toilettes, encore là, chez moi, la porte reste rarement fermée. Dehors? Pas toujours réaliste et/ou accessible avec des enfants anxieux quand il fait déjà noir.

Où les vont les mamans, quand elles ont de la peine? Julie Philippon
Où suis-je? Crédit photo Julie Philppon

Hier soir, j'ai eu une conversation téléphonique que je voulais privée (en gros, je ne voulais pas que mes enfants m'entendent). Je me suis retrouvée dans la pièce la plus laide de la maison: la salle de lavage.

Pas de déco, plancher de béton, même pas de vrai mur.

Ma conversation a mal tourné pour plusieurs raisons.

J'ai raccroché et je me suis mise à pleurer, assise dos à la porte de ma sécheuse qui était en marche.

Le mouvement, la chaleur et le bruit m'ont fait du bien.

Après un moment, j'allais mieux.

Tout simplement.

Et vous, avez-vous un petit coin où vous réfugier?



Commentaires

  1. tout dépendant, 3 choix: dans les bras de mon chum, dans un bon bain chaud ou tout simplement dehors, je vais prendre l'air!!

    RépondreSupprimer
  2. Avant c'était aussi la salle de lavage, maintenant que j'en ai plus, ma chambre la porte fermée...

    RépondreSupprimer
  3. Quand les enfants sont couchés, après 20h, dans mon lit. Je pleures ma vie, j'écris, et puis je fais un gros dodo.

    RépondreSupprimer
  4. Toilettes ou la terrasse dans un coin

    RépondreSupprimer
  5. La tête sous l'eau, le bain qui coule, les larmes aussi.... et moi qui imite le son des baleines en rut...

    RépondreSupprimer
  6. Dans les bras du chéri, sur le sofa, dans le noir total.

    RépondreSupprimer
  7. pas trouvé de lieu alors mutilation

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère de tout mon coeur que tu iras chercher l'aide dont tu as besoin. Se mutiler, s'autodétruire, c'est grave et ça ne fait que déplacer la douleur de ton coeur et de ta tête vers ton corps. Ne reste pas seul avec ça, appelle au CLSC, à Info-Santé (ils ont un volet Info-Social), un ami, n'importe qui. Bonne chance et prends soin de toi.

      Supprimer
    2. "Anonyme 10 octobre 2015 à 03:34 pas trouvé de lieu alors mutilation"
      Je comprends votre malheur mais la destruction de soi ou de l'autre ne peut jamais bâtir un futur, une vie!
      Si vous étiez l'enfant, qu'auriez-vous aimé que votre maman fasse ? Peut-être un câlin chaud, du chocolat, une danse folle...
      Faites quelque chose que vous aimez, qui améliore votre condition, non pas le contraire!
      Je vous souhaite beaucoup d'amour et d'espoir :)

      Supprimer
  8. Dans le bain ou sous la douche. Si les enfants me demandent pourquoi j'ai les yeux rouges, je peux prétendre que j'ai eu du savon dans les yeux et que ça pique. Mais de plus en plus souvent, je me permets de pleurer devant eux. Parce qu'avoir de la peine, ça fait partie de la vie, aussi. J'ai décidé de ne plus toujours leur cacher mes émotions. Une maman, ça peu pleurer,aussi :-)

    RépondreSupprimer
  9. Dans la salle de bain c'est un bon endroit puisque la porte se barre ;) Assise par terre c'est l'idéal pour reprendre le contrôle de mes émotions!

    RépondreSupprimer
  10. Mini balcon vue sur le bâtiment d'en face, juste une place, un sas, pour fumer en cachette, sans odeur, une dernière cigarette, et pleurer. Me dire que je vais quand même devoir aller me coucher solo, trouver le sommeil sans ruminer, que demain, comme d'hab, aucun des deux enfants ne me verra "effondrée de l'intérieur", ni souffrante de l'exterieur. Maman encore debout !!!.

    RépondreSupprimer
  11. Je vais déblayer la voiture, et ça me prend un temps fou. Mais je mets la musique. quand je reviens, je me suis ressourcée et le sourire revient. J'ai 3 enfants; un dyspraxique et l'autre, 4 ans. Deux merveilles du monde. Je suis monoparentale pour vrai et le chéri n'est pas au menu. J'ai hâte au camping d'été. Même si c'est beaucoup d'organisation, on est tous heureux.

    RépondreSupprimer
  12. Dans l'auto en "allant chercher du lait" avec Daniel Bélanger ou marjo dans le tapid. C'est mon moment remise à zéro de la valve à émotions.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Ça me fait toujours plaisir de vous lire, ne vous gênez pas!
Merci. :-)

Posts les plus consultés de ce blog

TDAH: 20 signes qui ne trompent pas chez l'adulte!

Commencer l'année du bon pied avec des enfants ayant des besoinsparticuliers #outil #gratuit

La toute première Tournée Imagine Nation LEGO® s’arrête à Montréal, qui veut y aller? #concours