Une journée n'est pas une fête #tapisrose #girlpower

Mes deux arrières grands-mères sont mortes aux couches en donnant naissance à leur treizième enfant. Si on compare nos vies, c’est certain que j’ai des droits (et des devoirs) qu’elles n’avaient pas et que la condition féminine a grandement évolué depuis.
Une journée n'est pas une fête #tapisrose #girlpower


Pourtant, même en 2016, les injustices demeurent et l’idée d’Une Journée internationale de la Femme dérange, nous avons pu le remarquer les derniers jours, comme chaque année. Encore.

Une journée n’est pas une fête

Une fête, c’est l’occasion de célébrer, de décorer, d’offrir et d’échanger des présents comme à Noël, à l’Halloween ou à Pâques alors qu’une journée nous permet de faire de la sensibilisation, de nous rappeler que cette portion de la population est importante, même si elle est souvent négligée, moins forte et puissante.

Qu’il reste encore du travail à faire quand on pense à toute la violence dont elles sont souvent victimes, etc. On n’a pas de jour de congé, mais ça mérite quand même une petite étoile dans notre calendrier.


À chacun sa journée ?

Partant de ce point de vue, je ne comprends pas ceux qui sont contre le fait de souligner une journée de la Femme. Il n’y en a pas encore pour le l’Homme. Ouin, pis ? Créons-la ! Pourquoi pas ? Cela n’enlèverait rien aux femmes. Il y a plusieurs aspects de la condition􀢢 masculine qui ont encore besoin d’être améliorés, des tabous à tomber, etc. Mais, en attendant que cette journée existe réellement, doit-on laisser tomber celle de la Femme ?

Non.

Soulignons alors !

Et si, une seule fois dans l’année, on prenait le temps de penser à la question, on s’arrêtait pour chercher des pistes de solutions et des actions concrètes, alors je dis bravo ! Ça serait une fois de plus. Et c’est avec des plus qu’on avance. Un petit pas à la fois, une action à la fois. Lentement, mais assurément. Alors Femmes, que notre journée soit belle ! Que notre port de tête soit haut ! Fières du chemin accompli et confiantes que le plus beau reste à venir pour nous et nos soeurs qui n’ont pas (ou plus ?) la chance d’avoir accès à la contraception, à des conditions de travail décentes, à des études supérieures et une certaine liberté financière.


Je déploie le tapis rose

Catherine Beauchamp, du Tapis rose, invite les gens, « en cette Journée de la femme, à déroulez votre Tapis rose pour le modèle féminin qui vous inspire le plus le GIRL POWER ! On vous écoute, regarde et lit sous le mot clic #Tapisrose ». Elle explique comment faire ici tout en challengeant quelqu’un de notre entourage. 

Voici ma vidéo:



 Alors, à vous toutes qui m'inspirez, chapeau! 

Solidairement, 
Julie :-)

Pour aller plus loin, c'est par ici:



*Note: c'était un matin un peu fou quand j'ai vu les vidéos passer et que j'ai décidé d'en faire une. Je me suis simplement attaché les cheveux, brossé les dents, mis un peu de mascara, d'ombre à paupières et du rouge à lèvres et hop! #mamanpg

Commentaires

Enregistrer un commentaire

Ça me fait toujours plaisir de vous lire, ne vous gênez pas!
Merci. :-)

Posts les plus consultés de ce blog

TDAH: 20 signes qui ne trompent pas chez l'adulte!

Commencer l'année du bon pied avec des enfants ayant des besoinsparticuliers #outil #gratuit

La toute première Tournée Imagine Nation LEGO® s’arrête à Montréal, qui veut y aller? #concours