C'est le temps de passer au jardin! #ramenonslesabeilles #concours

Yahou ! En mars dernier, dans un billet intitulé 35 millions de fleurs sauvages pour ramener les abeilles, je vous invitais à embarquer avec moi dans le mouvement #ramenonslesabeilles pour qu’ensemble, nous puissions faire une différence pour rendre notre environnement plus favorable aux abeilles en commandant des semences de fleurs sauvages gratuites. 



C'est le temps de passer au jardin! #ramenonslesabeilles #concours Julie Philippon
Pour vous remercier, j'ai un concours pour gâter un de mes lecteurs!


Hé ! Bien, j’ai une super nouvelle pour vous, plus de 115 millions de semences ont été distribués au Canada depuis le début de cette campagne ! Les stocks ont été épuisés. WOW ! Bon, je comprends qu’il n’y a pas juste eu mes lecteurs qui ont participé, toutefois, je suis très heureuse, on a de quoi fleurir notre pays d’un océan à l’autre. 


C’est le temps de passer au jardin 


Maintenant, si comme moi, vous avez reçu vos semences, il est temps de… les planter ! Peu importe la température, il suffit de prendre quelques minutes de notre temps pour choisir où nous allons les faire pousser, préparer le sol, semer et arroser. En fait, ce que je trouve le plus difficile, c’est d’attendre de les voir pousser ! 


C'est le temps de passer au jardin! #ramenonslesabeilles #concours Julie Philippon
Ma fée du jardin - crédit photo Julie Philippon

Vous pouvez le faire avec les enfants, c’est une activité familiale par excellence que je pratique depuis plusieurs années. Par contre, cette fois-ci, je crois que je vais plutôt m’offrir un petit moment zen juste pour moi. 


Quelques conseils pour réussir votre plantation 


Quand ? Le printemps est le moment idéal pour planter des fleurs sauvages, une fois que les possibilités de gel au sol sont écartées. 

Où ? N’importe où ! Si vous doutez, sachez que s’il y a de l’herbe ou déjà des fleurs qui y poussent, vos fleurs sauvages y seront heureuses, elles poussent dans la plupart des sols. 

Comment ? Comme les graines de fleurs sauvages sont légères, il est recommandé de les semer par temps calme, à l’abri du vent ou encore, on les mélangeant avec du sable fin ou de la terre. Attention : comme dans un vrai jardin, les mauvaises herbes peuvent l’envahir rapidement, il suffit de désherber régulièrement, surtout la première année, une fois qu’on est en mesure de faire la différence entre ce que nous voulons garder ou pas (ce qui n’est pas toujours évident !). 


C'est le temps de passer au jardin! #ramenonslesabeilles #concours Julie Philippon
Capture d'écran provenant du site Ramenons les abeilles

À la fin de l’été, faites comme le Jardiner paresseux, pas besoin de travailler fort à l’automne! Plusieurs fleurs resteront belles jusqu’aux premières neiges, l’hiver, les tiges et les feuilles mortes créent un bel effet sous la neige, attirant les oiseaux qui viennent mangent les graines (une vaste mangeoire naturelle et gratuite), de plus, elles offrent une protection aux insectes bénéfiques qui y hivernent. Au printemps, il suffit d’enlever les tiges et les feuilles mortes et le tour est joué. 


Un concours pour vous remercier ? 


De plus, un panier-cadeau, comme sur la photo, a été mis de côté pour que je puisse gâter un de mes lecteurs : il s’agit d’un kit de jardinage avec une carte cadeau General Mills d’une valeur de 100$. 

Pour participer, il suffit de répondre à la question « d’où me vient ma passion pour les abeilles ? »*, sous ce billet, dans les commentaires et pour des chances supplémentaires, de compléter le tableau Rafflecoptere ci-joint (à partir du 10 mai, à midi). Le concours prendra fin le 17 mai à 23h59. Chaque mention sociale sur vos différents réseaux, avec les hashtags #ramenonslesabeilles #concours vous donnera une chance de plus tant et aussi longtemps que je serai capable de vous retracer (gang, ça prend des partages en en mode public). N'oubliez pas de ma taguer, ça sera plus facile de vous retracer.






Enfin, voici une des mes photos "coup de coeur" prise il y a quelques jours...


*Indice: la réponse se trouve dans mon billet 35 millions de fleurs sauvages pour ramener les abeilles


Ce billet est présenté par General Mills.

Commentaires

  1. Ta passion te vient de ton grand-père, tout comme la mienne vient de ma grand-mère! Elle n'avait pas de ruches, mais connaissait un producteur de qui elle achetait le miel dans de grosses chaudières. Elle avait aussi du miel baratté (le meilleur) et me laissait même manger des rayons! :)

    RépondreSupprimer
  2. Ta passion vient de ton grand-père!

    Alex La

    RépondreSupprimer
  3. Bonsoir ! Et bien si je ne me trompe cette passion pour les abeilles remonte à ton enfance, notamment grâce à ton grand-père qui possédait des ruches !! Merci pour le très beau cadeau que tu nous fais et très bon week-end

    RépondreSupprimer
  4. Wow! En réponse à ta question voici: "Mon amour des abeilles remonte à aussi loin que je me souvienne. Je crois même que c’est génétique, mon grand-père Philippon, Gonzague, avait ses propres ruches et jusqu’à la fin de ses jours, pour Noël, bien que déménagé à la ville, il nous offrait encore de la gelée royale ou du propolis. C’était un fervent admirateur de ces petites bêtes" Merci pour ce beau concours je tente ma chance!

    RépondreSupprimer
  5. Votre passion vient de votre grand-papa :)

    RépondreSupprimer
  6. wow merci pour le concours en réponse a votre question votre passion remonte a votre grand-père Philippon Gonzage qui avait ses propres ruches

    RépondreSupprimer
  7. Ton amour pour les abeilles vient d'aussi loin que ton grand-papa Gonzague Philippon....

    RépondreSupprimer
  8. de ton grand père.... et oui j'ai reçu mes graines... Elles sont plantées , j'ai déjà de petites pousses....

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Ça me fait toujours plaisir de vous lire, ne vous gênez pas!
Merci. :-)

Posts les plus consultés de ce blog

TDAH: 20 signes qui ne trompent pas chez l'adulte!

Et où elles vont, les mamans, quand elles ont de la peine? #devinette

TDAH: 5 objets indispensables!