Vous avez un pouvoir sur les réseaux sociaux, prenez-le!


Quand on voit des trucs passer qui nous blessent (photos, statut, liens) et partagent des tabous et continuent de nuire à notre réalité, on peut:

- écrire à la personne ou à la page, poliment, et demander de supprimer le statut (ou encore de le modifier).

- écrire à Facebook, à Twitter, même si la première réponse automatique sera un "non"

-  partager ce truc, mais le modifier, sinon, sans le vouloir, on continuer de faire circuler cette chose.

Comment? 

On fait une capture d'écran ou on enregistre la photo, on ajoute des mots (du texte) et/ou on fait simplement un grand "X" rouge. 

On partage avec notre statut du pourquoi du comment, sans le lien, parce que notre but est de dénoncer, pas de donner encore plus de visibilité.

Deux exemples

Je vous donne deux exemples, je n'ai pas Photoshop, je ne suis pas une pro, mais c'est ma meilleure façon pour dénoncer ce que je trouvais inacceptable.


Le 1er, c'était un lien pour visionner une vidéo d'un homme mort en direct sur Facebook, partagé par "Le sac de chips" sut Twitter. Si j'avais juste partagé le lien, en écrivant un statut, plusieurs auraient cliqué dessus et vu ce que je trouvais inacceptable, et surtout tellement accessible pour les enfants.*



Le 2e, c'est une photo avec du texte et une référence au SGT que je vois passer. Mon fils a un SGT (syndrome Gilles de la Tourette) et honnêtement, je ne trouve pas ça drôle au quotidien alors ce genre de montage me fait rire jaune.

Nous avons un pouvoir

Les réseaux sociaux peuvent aider et nuire à la fois, on a un rôle, nous ne sommes pas impuissants. 

À nous de faire les bons choix, d'encourager les autres à les faire et rappelons-nous que nous voyons seulement ce que nous voulons vraiment voir.

Une connaissance partage toujours des trucs sexistes ou racistes? EJECT!

Pas besoin d'être ami avec tout le monde, de suivre n'importe non plus.

Je vous ajoute un commentaire constructif, reçu suite à un statut dans lequel je partageais mes propos: "Nous n'avons pas tous la même sensibilité sur la question des "blagues" (ce qui est acceptable ou non) ... Je crois que  c'est du cas par cas. J'apprécie que tu aies pris le temps de faire un message clair et posé ... Que nous pouvons choisir de partager!".

Vous avez un pouvoir sur les réseaux sociaux, prenez-le!

* note: pour ce cas en particulier, je me disais pas de pas en parler, mais ça aurait pu être fait sans mettre le lien, avec une capture d'écran. Sérieusement, qu'est-ce que ça donne que de voir un gars se faire tuer alors qu'il est "Life" sur Facebook? Rien de constructif.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

TDAH: 20 signes qui ne trompent pas chez l'adulte!

Commencer l'année du bon pied avec des enfants ayant des besoinsparticuliers #outil #gratuit

Et où elles vont, les mamans, quand elles ont de la peine? #devinette