Briller du dedans, c'est le plus important!

Briller du dedans, c'est le plus important!




"Des fois, on est comme les petites bougies du bas, d'autres, comme celles du haut. Toutes pareilles et différentes à la fois. Brillantes ou pas, chacune à leur tour. ET plus nombreuses elles seront regroupées, plus la lumière rayonnera."

Cette photo a été prise il y a une semaine alors que j'assistais au baptême du petit Olivier. J'ai toujours été attirée par les bougies, les chandelles, les lampions, les feux de camp, les foyers, etc.

C'est le genre de lumière qui m'hypnotise, qui met de l'ambiance, qui me met dans l'ambiance. Je me rappelle que ma mère allumait sa chandelle dans son bureau lorsqu'elle y travaillait, il y avait un petit côté magique, voire mystique.

Dans mes premières années d'enseignement, j'allumais toujours une chandelle parfumée avant d'accueillir mes élèves, ça mettait une ambiance particulière, ça sentait bon, les lumières étaient fermées, j'adorais ça. 

Le week-end dernier, j'ai eu l'honneur d'être invitée au Colloque de la Dyspraxie & de la dysphasie, organisé par l'AQETA de l'Outaouais, j'y animais deux conférences différentes et j'avais aussi un kiosque avec les livres de Midi trente où est publié mon livre.

Ce fut extraordinaire comme expérience.

C'était gros, pas mal gros pour une seule journée comme programme (et une seule personne). Heureusement, ma mère m'accompagnait et elle veillait sur moi. Grâce à elle, j'ai pu manger et prendre quelques minutes pour aller aux toilettes, mais même là-bas, on me questionnait.

Je n'ai pas eu de retour officiel de l'organisation, mais énormément de commentaires des participants là-bas et depuis, grâce au web et je suis heureuse. Simplement bien. Fatiguée? Certainement. Mais j'ai le sentiment d'avoir fait les bonnes choses, aux bons moments, de la bonne façon.

Il y a encore des petites choses à améliorer, encadrer les questions des participants par exemple, prévoir la possibilité d'offrir ces conférences sur une journée puisque 3 heures, ce n'était pas assez, j'ai manqué de temps et j'ai même eu de la difficulté à arrêter.

J'ai plusieurs belles images qui me reviennent en tête, mais en y repensant, c'est celle de ces petites flammes qui me revient. Douces, chaudes, uniques, etc. Isolées, mais appartenant à un groupe, à un tout. 

C'est rassurant d'avoir ce genre de pensée, comme si tout se plaçait doucement. Le quotidien n'est pas plus facile qu'avant, mais il prend quand même moins de place parce qu'il y a autre chose qui me comble. Qui prend de la place, de l'importance, qui m'anime et m'inspire.

Briller du dehors, c'est une chose. C'est bien, mais ça ne m'intéresse pas tant que ça, je souhaite briller du dedans, pour moi, tout simplement.

Et si je brille du dedans, forcément, ma lumière rayonnera aussi autour de moi, elle sera chaude et réconfortante, simple et douce, pour qui l'aimera, en aura besoin, sera heureux de s'y frotter.

Et pour les autres, je leur souhaite de trouver une petite flamme, une motivation, une inspiration. Pas besoin que cela soit grand et majestueux, juste bon, pour eux. 

Pour nous. 

Parce que nous appartenons à un tout.

À un village.

Lumineux.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

TDAH: 20 signes qui ne trompent pas chez l'adulte!

Et où elles vont, les mamans, quand elles ont de la peine? #devinette

TDAH: 5 objets indispensables!