Voir le beau et la lumière, même si


Je suis une hyperactive contemplative. Je m'explique, j'ai de la difficulté à m'arrêter, j'ai toujours plusieurs projets qui me passionnent en même temps, mes intérêts sont multiples, etc. Mais quand j'ai la chance de regarder dehors, ce qui arrive surtout lors de mes déplacements, je suis parfois frappée par la beauté du paysage, de mon environnement.


Voir le beau et la lumière, même si Julie Philippon
Un moment de grâce capté au retour d'un rendez-vous matinal

Soufflée. 

J'oublie tout. 

Je ne suis que là. 

Ça me remplit de grâce et de gratitude, comme si mes problèmes n'existaient plus, comme si le temps s'arrêtait, comme si tout du coup, tout était beau, simple, mais surtout possible.

Je vois le beau et la lumière, même si.

Et parfois, les "si" sont si nombreux et lourds, sombres et douloureux, qu'immédiatement, je me sens déjà mieux, inspirée par tant de beauté.

Suis-je la seule qui s'arrête parfois en pleine rue pour contempler un rayon de soleil qui perce les nuages? Qui s'exclame en pointant du doigts le contraste entre les champs dorés et les ciels argentés?






Commentaires

  1. Bien sûr que non ;) Le choix de ma nouvelle maison avec un bureau qui possède une large porte vitrée donnant sur la nature n'est pas étranger à ce bonheur d'être soufflée et apaisée par les beautés qui nous entourent.
    Bonne journée !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour votre commentaire! K'ai cette vue aussi de ma salle
      à manger, mais aucune fenêtre de mon bureau. Bonne journée!

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Ça me fait toujours plaisir de vous lire, ne vous gênez pas!
Merci. :-)

Posts les plus consultés de ce blog

TDAH: 20 signes qui ne trompent pas chez l'adulte!

Et où elles vont, les mamans, quand elles ont de la peine? #devinette

TDAH: 5 objets indispensables!